Cal et Leslie

844Report
Cal et Leslie

Où est-ce que je commence?
Que diriez-vous au début. Je m'appelle Cal, je suis divorcé et je vis seul. Je ne suis pas une mauvaise prise, je mesure cinq pieds onze, des cheveux noirs courts, des yeux verts et aucune cicatrice visible. Je suis un habitué de la salle de gym donc je suis en forme mais pas déchiré. Une bite non coupée de sept pouces que je peux bien utiliser. Je m'habille bien et j'ai un bon travail.
Mes amis Don et Lisa se sentaient désolés pour moi, ils savaient à quel point mon divorce était moche et à quel point j'étais seul, alors ils m'ont invité à leur fête à la piscine le week-end dernier. Ils ont dit qu'il y aurait des femmes célibataires là-bas et que je trouverais peut-être quelqu'un que j'aime. Moi je pensais aller boire quelques verres puis rentrer dans mon appartement solitaire.
OK, je pensais qu'au moins ça me ferait sortir de l'appartement pour un après-midi.
J'ai rencontré des amis que je connaissais là-bas et je me suis un peu mélangé et plusieurs fois Lisa a amené des filles à me présenter mais après de petites discussions, l'intérêt n'était pas là. Jusqu'à ce que je voie Leslie de l'autre côté de la cour. Elle était de taille moyenne, les cheveux châtains mi-longs, les yeux bruns avec ce qui semblait être une généreuse poitrine de bonnet C. Elle portait un haut de bikini string noir et un paréo d'aspect tropical avec ce que je supposais être un bas de bikini assorti en dessous mais je ne pouvais pas le voir. Elle portait des tongs et avait des ongles peints. Elle avait une morphologie moyenne. Pas mince mais pas grassouillet non plus. Un peu courbé au niveau des hanches mais elle le portait bien. Je l'ai mise autour de mon âge à environ 32 ans.
J'ai fini ma bière et je suis allée vers elle quand je l'ai vue à la table du désert et je me suis présentée. Elle était plus mignonne de près et avait un côté sexy qui lui semblait naturel. Nous avons bavardé pendant un certain temps et avons trouvé quelques intérêts communs, assez pour que je l'invite à un petit café près du travail quelques jours plus tard.
Elle a accepté avec joie et m'a donné son numéro de téléphone. J'étais tellement heureuse que j'ai enfin senti une connexion avec quelqu'un. Cela faisait si longtemps que je commençais à perdre espoir.
Quelques jours se sont écoulés et je l'ai appelée et j'ai fixé un rendez-vous pour le lendemain. Nous nous sommes tous les deux rencontrés après le travail et avons pris ce qui était censé être une tasse de café rapide, mais nous avons fini par sortir dîner après et je ne suis rentré que vers onze heures ce soir-là.
J'ai vraiment senti que ma chance tournait dans le domaine de la romance alors qu'elle m'invitait à aller au cinéma ce vendredi soir. Nous sommes allés à un spectacle matinal et comme c'était le week-end et qu'aucun de nous n'avait à travailler le lendemain, nous sommes allés dîner tard dans un petit endroit près du théâtre.
Alors que je la raccompagnais à sa voiture juste avant qu'elle ne monte, je lui ai fait un câlin et je suis allé l'embrasser sur la joue, mais elle s'est soudainement retournée et j'en ai planté un sur sa bouche. Elle ne s'est pas détournée mais a plutôt mis ses bras autour de mes épaules et j'ai enroulé les miens autour de sa taille et nous sommes restés ainsi pendant environ cinq minutes à nous embrasser. Ses lèvres étaient douces et chaudes avec une belle humidité. Son cul était ferme et je le serrai. Je ne voulais pas m'arrêter mais elle s'est finalement éloignée.
"nous pourrions retourner chez moi" dis-je en lui tenant la main.
"Non pas encore Cal, allons-y doucement et apprenons d'abord à nous connaître. K. »
"ok" je l'ai encore embrassée. "mais n'attendons pas trop longtemps" Je lui ai fait un clin d'œil.
"non non bien sûr que non, mais ne soyons pas trop fous non plus"
Nous nous sommes donc séparés là-bas et je suis rentré chez moi en pensant que j'étais trop fort et que j'avais peut-être raté une bonne chose.
Quelques jours se sont écoulés et je n'ai rien entendu et j'avais presque abandonné quand elle m'a appelé à l'improviste. Elle s'est excusée de ne pas avoir appelé plus tôt et a dit qu'elle voulait se rattraper en me faisant dîner samedi. J'ai accepté avec enthousiasme et j'ai compté les heures jusqu'à sept heures le samedi.
Elle a demandé une tenue décontractée, des jeans et des tee-shirts étaient les attentes et je portais mes Levi's préférés qui étaient légèrement trop serrés et une chemise en soie boutonnée noire, mais je ne l'ai pas rentrée. J'ai apporté une bouteille de vin et j'ai chronométré pour qu'elle soit là à sept heures.
Elle m'a accueilli à la porte dans une paire de jeans Old Navy et une chemise à manches courtes à col roulé bleu marine qui épousait si bien ses courbes que je voulais juste la serrer dans mes bras et l'embrasser sur place. Je me suis contenté d'un bisou sur chaque joue. Ses cheveux étaient en queue de cochon et retenus par des élastiques roses. Elle était juste en train de mettre le dîner sur la table quand je suis arrivé et après un câlin et un autre bisou sur la joue, j'ai versé le vin et nous nous sommes assis pour dîner et discuter.
C'était un repas léger composé de saumon, de riz et d'asperges. Suivi d'un bol de glace et de fruits. Nous sommes ensuite sortis sur son balcon surplombant la ville et avons pris une tasse de café. Nous nous sommes assis dans la chaude soirée d'été et avons profité d'une brise du nord.
Je regardais la ville quand j'ai senti ses doigts caresser doucement mon bras. Cela m'a envoyé des frissons jusqu'à ma colonne vertébrale, c'était si doux et intime que j'ai commencé à être excité.
"Cal, nous sommes sortis plusieurs fois et je t'aime beaucoup"
"Je t'aime aussi Leslie" alors que je me tournais vers elle.
"Avant d'aller plus loin,... je veux aller plus loin, vraiment je le veux, plus que je ne l'ai fait avec qui que ce soit depuis très, très longtemps, avec toi parce que je pense que tu es très sexy et je parie bien au lit"
"Eh bien, je ne veux pas me vanter mais" Nous avons tous les deux ri maladroitement.
"Écoutez, j'ai un secret que seule une poignée de personnes connaissent et si vous et moi allons être amants, vous devrez également le savoir, et vous devrez être très à l'aise avec ou ce n'est pas possible. Maintenant, je demande aussi que ce soit notre secret d'accord"
"bien sûr mais qu'est-ce que c'est ?" J'avais peur qu'elle ait une MST de quelque chose de cette nature. Je ne pensais même pas que ce qui allait suivre était même sur le radar.
"Eh bien, vous me semblez assez ouvert d'esprit et sans jugement, alors allons dans le salon et je vais vous montrer" Elle m'a pris par la main et m'a conduit à travers la salle à manger jusqu'à la pièce de devant et a allumé la petite lampe près du bras du canapé et m'a assis au milieu du canapé, et s'est assis sur la table basse en face de moi. Elle a pris mes mains et les a tenues.
« tu me trouves jolie ? droit?"
"y oui bien sûr que je le fais" Je pensais qu'elle avait une cicatrice ou un tatouage bizarre ou un orteil supplémentaire ou quelque chose comme ça. Peut-être?
Elle a commencé par retirer son haut par-dessus sa tête et lorsque la chemise a sauté de sa tête, ses seins ont donné une belle secousse. Elle les a ensuite mis en coupe dans lesquels ils étaient retenus par un soutien-gorge en satin turquoise qui les soulevait et les amplifiait.
J'ai léché mes lèvres en prévision. Elle m'a regardé et a souri comme pour dire qu'elle savait que je les convoitais.
"Ouais, tu aimes mes seins, n'est-ce pas, Cal?" elle a demandé
"Beaucoup, tellement j'ai envie de les goûter" sourit-elle. Je devenais très anxieux.
Elle se leva et défit son jean et juste avant de le faire glisser le long de ses jambes, elle me lança un regard inquiet. Même mordu le côté de sa lèvre en se demandant si elle devait le faire ou non. Elle sourit puis baissa le pantalon et en sortit et les écarta d'un coup de pied.
"C'est ce dont vous avez besoin pour voir Cal", a-t-elle dit en remontant sa culotte courte de garçon qui correspondait à la couleur du soutien-gorge mais qui avait des volants en dentelle sur les déchets et les jambes.
C'est alors que je l'ai vu.
Le renflement de sa culotte. Elle avait une bite. Un gros.
"Eh bien" mal à l'aise, elle se tenait là. « dis quelque chose s'il te plait » Il y avait de la panique dans ses yeux.
"Alors tu es un mâle alors ? êtes-vous? Est-ce un terme correct ? »
"Ouais, c'est un mot correct, il y a longtemps que j'ai choisi de vivre en tant que femme, s'il vous plaît, ne le dites à personne" en se mordant la lèvre, je pouvais voir qu'elle avait peur.
« Je ne le ferai pas... ne t'inquiète pas. Je suis discret"
Je ne sais pas pourquoi, je n'avais jamais pensé à ces choses auparavant, les transexuelles, cela semblait une si bonne idée. Mais je devenais de plus en plus excité. Peut-être plus que certains, ce n'était pas du tout le désespoir pour le sexe. C'était que j'aimais vraiment Leslie et que je me fichais de ce qu'elle était. Pour moi, elle n'était qu'elle. J'ai commencé à frotter sa bite à travers la culotte soyeuse. Elle a commencé à se détendre car elle savait qu'elle était en sécurité avec moi. J'ai baissé la soie et j'ai vu sa queue de huit pouces avec une bonne circonférence de deux pouces prendre vie devant moi alors que je commençais à la frotter.
"puis-je le sucer?"
"Je-je-si tu veux" me souriant "ou__ je pourrais te baiser avec ça"
"commençons par ta bouche qui me baise et voyons où nous allons"
"K" Elle semblait satisfaite de la réponse et de mon attitude ouverte. Elle avait l'air beaucoup moins effrayée et plus détendue. Son pénis commençait en fait à durcir lorsque je le touchais.
Je me suis assis en avant sur le bord du canapé et l'ai pris dans ma bouche et j'ai commencé à sucer la tête. Elle murmura doucement alors que je jouais avec ses couilles et que je la prenais plus profondément dans ma bouche.
"dieu! es-tu sûr que tu n'as jamais sucé une bite avant parce que tu la berces bébé » elle m'a attrapé la tête « sans même bâillonner sur ma grosse bite.
"jamais" je me suis arrêté et l'ai regardée alors que j'attrapais son cul et souriais. "mais c'est si bon" J'ai léché ses couilles. "Pourquoi est-ce que ça me semble si bien, et pourquoi suis-je bon dans quelque chose que je n'ai jamais fait auparavant?"
Elle m'a juste regardé avec un sourire chaleureux. "Bien, ça fait du bien parce que tu n'es accroché à rien. Allez-y chérie », elle m'a levé et a enlevé ma chemise et a défait mon pantalon et a glissé à genoux et a sorti ma bite de mes sous-vêtements et a commencé à me sucer fort et vite. J'ai attrapé les queues de cochon et guidé ses mouvements.
"Alors" ai-je grogné. "Comment cela marche-t-il?'
"Tu vas m'emmener dans la chambre et me baiser bêtement ?" J'ai demandé?
"Ensuite, nous nous reposons et recommençons" Elle gloussa. "Tu es une vierge anale, donc je vais être doux, utiliser beaucoup de lubrifiant."
Elle me prit par la main et me conduisit jusqu'à son lit. Elle ouvrit un tiroir et en sortit un tube de lubrifiant et en frotta sur mon membre enflé.
"Je sais que c'est nouveau pour toi, mais fais juste ce qui te semble bon, mec", elle s'allongea sur le lit et ouvrit les jambes. Je m'agenouillai entre ses jambes et les écartai suffisamment pour pouvoir entrer.
Avec peu d'effort, j'ai glissé dans son cul serré et elle a gémi de plaisir.
"Doan retiens Cal, aime-moi aussi fort que tu veux, je ne briserai pas" elle enroula ses jambes autour de moi alors que je poussais plus profondément en elle. Ses bras étaient autour de mes épaules et elle m'attira à elle et m'embrassa en me grattant le dos pendant que je la forais profondément et durement.
Je pouvais sentir sa bite dure frotter contre mon ventre alors que nous baisions fort et vite. Le bruit de la chair qui claquait nous rendait de plus en plus chauds quand elle a commencé à haleter.
"Je vais putain de souffler si fort, Jésus ça va b b être" Je l'ai sentie venir fort dans des flots sans fin de venir. Il a trempé entre nos deux corps en sueur, nous rendant collants et collés ensemble.
"tu aimes ça hunh" alors que je me retirais et la retournais sur le ventre. La tirant sur ses genoux mais son visage toujours dans les draps, je me suis tenu sur le sol et l'ai ramenée sur ma bite à nouveau et j'ai giflé mes deux mains sur ses belles hanches assez fort pour laisser des marques rouges.
Serrant fermement ses cuisses, je la frappai encore et encore alors que le lit tremblait et que le cadre grinçait. J'ai de nouveau tendu la main et j'ai tiré ses queues de cochon et mis un pied sur le lit. Je martelais fort et vite et elle grondait et me broyait durement et lourdement.
"Je vais venir si fort"
"Dieu Cal viens sur mes seins" dit-elle.
J'ai donc accepté.
Je me suis retiré d'elle à nouveau et elle a roulé sur le dos alors que je m'agenouillais sur elle et plaçais ma bite graisseuse entre ses seins qui étaient toujours dans ce soutien-gorge sexy. J'ai poussé ma bite entre ses canons c et sous le soutien-gorge et j'ai rapproché ses cruches. Elle a mis ses mains sur les miennes et a poussé pour que ses seins créent un endroit agréable à baiser.
Alors que je poussais, elle lécha le bout de ma bite.
"Fais-le Cal ! lave-moi le visage et les seins avec ta venue !"
Je n'ai pas eu besoin de plus d'encouragements, j'ai tiré quatre ou cinq jets épais et chauds du haut de ses seins jusqu'à la racine de ses cheveux. Elle a pris quelques minutes pour utiliser son doigt pour ramasser et avaler autant que possible.
Elle a juste souri et a dit qu'elle espérait qu'il y avait plus à venir.

Articles similaires

Avenue inférieure de Greenville

Kim 28 est une femme séduisante de 5 pieds 7 pouces de haut avec de longs cheveux blonds et un beau sourire. Si ce n'était pas contraire aux règles, elle aurait porté des bouchons d'oreille toute la nuit. En l'état, elle ne pouvait s'en tirer que lorsque Jerry était Kim s'inquiétait parfois pour son ouïe, alors que la musique battante se déversait des haut-parleurs tout autour de la discothèque. Pourtant, c'était un excellent travail, avec de bons conseils, et elle en avait besoin si elle retournait à l'université à l'automne. Elle n'était là que depuis quelques semaines, mais était déjà habile...

627 Des vues

Likes 0

Leçons d'Allison partie 1

Ma sœur Alison a six ans de plus que moi et c'est un vrai renard. Chaque été, je me souviens que des garçons de tout notre quartier se rassemblaient au bord de la piscine pour admirer son magnifique corps en bikini. Je sais que beaucoup de gens pensent que c'est bizarre de penser à leur sœur comme ça, mais je n'ai jamais eu honte de ça. En ce qui me concernait, elle était comme n'importe quelle autre fille, bien que beaucoup plus sexy que la plupart. À ce jour, je me souviens du plus grand rêve que j'aie jamais fait comme...

542 Des vues

Likes 1

Plaisir de soirée pyjama partie 1 - la veille au soir_(0)

Note des auteurs : allez-y doucement avec moi ; c'est la première fois que j'écris une histoire de sexe de quelque nature que ce soit. J'écris sur la première fois que mon fiancé (qui n'était que mon petit ami à l'époque) et moi avons baisé. Il va être séparé en 2 parties, c'est la première partie Nom : Kate (moi) Âge : 14 ans Couleur des cheveux/yeux : cheveux roux jusqu'aux épaules colorés artificiellement et yeux bruns couleur miel Hauteur : 51 Description du corps : petite pour mon âge, légèrement potelée vers le milieu, poitrine de taille moyenne (36B) Nom : Seth (mon copain)...

550 Des vues

Likes 0

Le plus grand jour

Ce matin a commencé très bien. Mieux que je n'aurais jamais pu l'imaginer. J'avais passé un marché avec ma femme. Si elle voulait que j'utilise l'argent que j'avais gagné lors de la partie de poker de cette semaine pour aller à Columbus et voir le nouveau club de danse qu'ils avaient construit, elle devrait me donner une journée complète de plaisir sexuel chaque fois qu'elle en aurait l'occasion. Ce matin, j'ai commencé par me réveiller avec sa chatte scintillante planant à quelques centimètres de mon visage. Elle sait à quel point j'aime manger sa chatte. Elle a dû se réveiller beaucoup...

2.3K Des vues

Likes 1

Moi mes chiens et ados enlevés

Le cœur battant, plus d'excitation que de peur d'être découvert. J'étais au clair ! Personne n'aurait pu la voir monter dans ma camionnette. Je ne pouvais pas croire que ma chance tenait toujours et c'était tellement facile ! Le premier avait été facile mais elle était stupide, délicieuse mais stupide. L'éclair du nœud de Bruno enfouit dans la chatte enflammée de Chandre sa graine se mélangeant à la mienne à l'intérieur de cette chatte qui n'est plus vierge. A fait couler mon sang et ma bite se contracter. Comment Chandre avait supplié et supplié. Quand elle s'est arrêtée après 2 semaines...

3.4K Des vues

Likes 0

Ma nièce Sally, nous avons eu des jours meilleurs

Je me suis réveillé le lendemain matin, une tasse de café sur ma table de chevet, et le journal au pied du lit. Étrange. Je me suis dit. Leesha était déjà debout, et généralement le dimanche, j'étais le lève-tôt. Il était un peu plus de huit heures. Pas trop tôt, mais pas trop tard non plus. Je me levai, enfilai mon peignoir, mis le papier sous mon bras et descendis les escaliers en sirotant mon café. Bonjour tête endormie. dit Leesha, l'air un peu embarrassée de tout. Je suis désolé pour la nuit dernière bébé. Elle s'est approchée de moi et...

2K Des vues

Likes 0

Buste dans la bouche

Fbailey histoire numéro 168 Buste dans la bouche Quand j'étais enfant, ma tante Betty me faisait toujours de gros câlins et me serrait fort contre elle et me tenait pendant très longtemps jusqu'à ce que je me tortille pour m'éloigner. Elle avait de très gros seins et j'étais trop jeune pour en profiter. Tante Betty avait ou a quinze ans de plus que moi, donc quand j'ai eu dix ans, elle en avait vingt-cinq et j'étais juste assez grand pour que ma tête rentre parfaitement dans son énorme décolleté. Elle l'aimait aussi. Après cela, chaque fois que tante Betty en avait...

2.8K Des vues

Likes 0

The Forgotten Heroes Chapitre 3

Vous et Eve partez dans la forêt pour échapper aux Chevaliers du Cinquième Dragon. Pour tuer le silence, vous posez des questions à Eve sur elle. Alors, comment t'es-tu retrouvé dans l'île du Nord ? Eve attrapa ses bras et eut un regard de profonde réflexion sur son visage. J'étais jeune seulement 23 ans encore un enfant par des Elfes, mais ma tribu a été assassinée et presque anéantie par une bande de colons humains. J'ai été épargné à cause de ma beauté naturelle et vendu en esclavage des années plus tard, je me suis retrouvé au milieu où un homme...

746 Des vues

Likes 0

Ma patronne

Salut, je m'appelle Gina, j'ai 26 ans, j'ai des cheveux noirs, j'ai des seins en bonnet B et je mesure 5'4. Parfois, vous ressentez une certaine façon à l’égard de vos supérieurs. Habituellement, on les aime ou on les déteste, mais ma patronne était quelque chose de spécial, je pense. Elle était gentille, mais pas trop gentille. Elle mesure 5'9 avec les cheveux et les yeux bruns. Elle avait aussi un très beau corps, avec de jolis seins en bonnet C, donc elle est très sexy pour avoir 37 ans. Je l'ai pour patron depuis environ 3 ans, et je me...

301 Des vues

Likes 0

Né de nouveau partie 2

À trois heures, nous nous y remettons et Marie sort le cognac. Roy a déclaré: Un baril de whisky et un bon ivrogne conviendraient mieux à ce bourbier. Très bien, vous avez votre cognac, laissez-moi réfléchir, et comme je le pensais, maman et Mary ont ri en voyant le bloc sténo sortir et les boules de papier frapper le sol comme de la pluie. Marie et Mary ont ramassé les balles et se sont regardées en secouant la tête et ont dit: Il ne peut pas, il ne le ferait pas. J'ai terminé et je suis revenu à la table. Mary...

1.9K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.