A côté, pas si petite fille

699Report
A côté, pas si petite fille

C'était presque une semaine plus tard que Lisa a rappelé. "Tu es seul"? elle a demandé. J'ai hoché la tête. Elle entra.
"Où est la chambre" demanda-t-elle déjà en montant les escaliers. Je l'ai suivi avec hésitation et lui ai montré la chambre principale.

Aujourd'hui, elle portait une robe droite boutonnée sur le devant.
"Qu'est-ce que tu veux" ai-je demandé avec incertitude
"Je veux que tu me fasses jouir à nouveau" répondit-elle brusquement. "Je te l'ai dit la dernière fois, tu vas me donner ce que je veux et quand je le veux".

Toujours incertain, j'ai demandé comment elle voulait le faire.
"Je pense au lit cette fois, mais j'en veux un peu plus de toi".
"Que puis-je faire, ai-je demandé
"Tu peux me déshabiller d'abord", ordonna-t-elle. "Lentement!"
J'ai commencé par les boutons du haut puis je les ai défaits un par un. J'ai retiré la robe de ses épaules. Et elle se tenait devant moi en soutien-gorge et en string étriqué.
Notre dernière rencontre a été plutôt soudaine, mais cette fois j'ai bien regardé son corps. Taille fine et étroite, sans excès du tout.
« Vous aimez demander » ? comme elle posait devant moi
"Très certainement", répondis-je.
"Continuez" dit-elle
J'ai tendu la main derrière elle, j'ai défait le fermoir de son soutien-gorge et je l'ai fait descendre sur ses bras.
Une petite paire de seins s'est révélée. Presque aucun affaissement, avec un superbe ensemble de tétons. Je n'ai pas pu résister, j'ai tendu la main pour en couvrir un avec ma bouche.

"Pas encore, méchant garçon, tu peux toucher si et quand je te le dis" me réprimanda-t-elle. Vous n’avez pas encore fini ». Elle baissa les yeux
Je me suis mis à genoux et j'ai glissé mes doigts dans les ficelles de son string, puis je les ai fait descendre le long de ses jambes galbées.
Elle sortit de ses minuscules sous-vêtements. "Passez-les ici", m'a-t-elle ordonné pendant que je lorgnais son corps délicieux. Ma bite fait un renflement inconfortable dans mon pantalon.

Je lui ai passé le petit morceau de tissu. Elle l'inspecta de près.
"Oh regarde, ils ont l'air un peu humides, j'ai dû être un peu excité en venant ici, tu vois". Elle me les a montrés, révélant la tache humide dans le gousset.
"Tire ta langue" demanda-t-elle
J'ai suivi les instructions et elle a frotté le gousset humide sur ma bouche.
"Est-ce que cela vous rappelle notre dernière rencontre" a-t-elle demandé. J'ai hoché la tête
"Tu veux plus"? J'ai encore hoché la tête
Sa main est passée entre ses jambes et je l'ai regardée avec intérêt alors qu'elle frottait quelques doigts autour de ce que je pouvais voir était une paire de lèvres de chatte déjà mouillées.
"Tiens", elle m'a offert les doigts mouillés.
Je les ai sucés proprement
"Tu aimes" demanda-t-elle en passant ses doigts autour de ma bouche
Mmmm j'ai hoché la tête
"Tu vas me sucer la chatte comme un bon garçon"
"Si tu veux" répondis-je
"Oh oui, c'est ce que je veux, et tu vas me faire jouir encore sinon il y aura des ennuis".
Elle s'est allongée sur le lit et je me suis agenouillé entre ses jambes.
"Oh, pas encore, vilain garçon. Je pense que tu devrais aussi te déshabiller.
Oh super, je pensais que j'allais enfin la baiser.
Elle me regardait alors que j'arrachais presque mes vêtements.
"Mon Dieu, tu es impatient", rit-elle, puis tendit la main et caressa ma bite tremblante. "Je parie que tu veux pousser ça en moi" demanda-t-elle en me frottant doucement
"Oui s'il te plaît" bégayai-je
Elle a donné une légère gifle à ma bite. « Pas encore un mauvais garçon. Vous devez mériter tout plaisir que vous obtenez. Je n'arrête pas de te rappeler que tout dépend de moi.

C'était une si petite femme que j'aurais pu la jeter ici sur le lit et la baiser sur-le-champ, mais ce n'était pas mon style, en plus je voulais voir où ce jeu menait. Son style légèrement dominatrice m'excitait.

"Maintenant, je veux que tu me suces les tétons, assure-toi de leur accorder la même attention".
Je me suis allongé à côté d'elle puis je me suis penché pour prendre un mamelon dans ma bouche. Cela semble exploser. Je pourrais jurer qu'il a triplé de taille en passant ma langue dessus.

Avec un pouce sur l'un et ma bouche sur l'autre, j'ai léché, sucé et joué avec ses petits seins.
Lisa soupira pendant que j'accomplissais mon agréable devoir. Reposant sur un bras, je pouvais atteindre chaque mamelon tour à tour alors que ma main désormais libre serpentait le long de son ventre vers son pot de miel.

J'ai passé ma main sur sa cuisse pendant que Lisa ouvrait ses jambes. Mes doigts ont joué avec les lèvres de sa chatte puis j'ai poussé un puis deux doigts dans son ouverture humide.

"Mmmm" ronronnait Lisa pendant que je lui chatouillais la chatte. En gardant mon attention sur ses mamelons sensibles, je l'ai sondé et taquiné sa chatte maintenant trempée, à la recherche de son point G.
Avec mes doigts profondément enfoncés dans sa chatte, mon pouce sondait son clitoris en frottant fort pendant que j'explorais son intérieur.

"Oh merde, oui, juste là" s'écria-t-elle. "Oh putain plus fort, plus fort".
Je l'ai baisée avec mes doigts, tandis que mon pouce appuyait contre son clitoris. Elle repoussait ma main puis serrait fermement ses jambes l'une contre l'autre et elle criait. "Oh putain, oui oui ouisssssssssssss". son corps semblait se soulever du lit à mesure qu'elle jouissait. Elle a tremblé pendant plusieurs secondes puis a repoussé ma main jusqu'à ce que son orgasme s'apaise.

"Oh mon Dieu, c'était fantastique" soupira-t-elle
"Heureux de rendre service", j'ai souri, j'ai caressé son corps alors qu'elle reprenait son souffle, faisant courir un chiffre en huit autour de ses seins, sur son ventre et sur le dessus de son doux buisson.
Après quelques minutes, Lisa avait l'air calme
"Et maintenant" ai-je demandé avec espoir
Elle se leva et chevaucha ma taille. Oh oui, je pensais, elle va me monter maintenant.
Atteignant derrière elle, elle saisit ma bite, "Je parie que tu as hâte d'utiliser ça, n'est-ce pas", dit-elle en me frottant lentement
"Si tu me le permets", j'ai presque supplié
"Oh, je ne sais pas si tu mérites CELA" fit-elle la moue en traînant mon corps.
Oh oui, c'était ça, je m'en suis convaincu.
Ma rage était maintenant à plat contre mon ventre, alors que Lisa se tortillait à nouveau. J'ai baissé les yeux et j'ai pu voir le bout de ma tige douloureuse dépasser entre ses jambes. Je pouvais sentir son humidité sur la tige.
Posant ses mains sur ma poitrine, Lisa se déplaçait maintenant d'avant en arrière en frottant sa chatte le long de mon manche. Ce que j'ai vite réalisé, c'est qu'elle frottait le bout de ma bite sur le clitoris.
Putain, elle m'utilisait comme gode !

"Frotte mes seins", demanda-t-elle alors qu'elle s'écrasait durement contre moi. J'ai caressé sa petite poitrine et joué avec ses tétons pendant qu'elle glissait d'avant en arrière sur ma bite. Un petit coup de coude et j'aurais pu la pénétrer, mais ce jeu avait éveillé ma curiosité (entre autres choses), il me restait à y jouer.

Lisa se frottait fort maintenant et soupirait pendant qu'elle m'utilisait. Ma bite et mes couilles dégoulinaient, et je pensais que si elle continuait ainsi plus longtemps, je viendrais sans entrer en elle.
"Oh, ça fait du bien, gémit-elle. Oh putain oui, tu aimes" ?
"Je peux penser à quelque chose que j'aimerais mieux" répondis-je en poussant mes hanches vers le haut et en espérant que je me glisserais dedans.
Elle s'arrêta brusquement. « Je parie que tu le ferais mais tu sais……… »
"Ouais je sais, c'est pour toi, tu n'arrêtes pas de me le rappeler"
"C'est vrai, dit-elle en s'éloignant. Elle a regardé ma bite. "Oh mon Dieu, regarde comme je t'ai rendu mouillé." J'ai baissé les yeux, il brillait de son jus et tremblait avec son propre esprit.
Elle a touché le bout avec son doigt et il a sauté largement, « sensible » a-t-elle demandé.
"Euh".
"Je parie que tu veux vraiment venir, n'est-ce pas"
"J'ai failli le faire" lui ai-je dit
"Oh wow, j'ai failli te faire jouir rien qu'en frottant ma chatte sur toi, quel plaisir. Eh bien, tu devras juste attendre, moi d'abord", rigola-t-elle alors qu'elle s'asseyait à califourchon sur ma poitrine, face à mes jambes. "Viens, tu sais ce que je veux" dit-elle en se tortillant vers ma tête.
Posant ses mains sur ma poitrine, elle poussa sa chatte contre mon visage. "Je te suce, ce truc excité. Fais-moi venir ».

Lisa était accroupie au-dessus de ma bouche, s'appuyant sur mes hanches pour que je me mette au travail, ma langue sondant et buvant tout le jus que je pouvais. Lisa a légèrement changé de position, elle était donc plus basse sur mon corps. Je pouvais sentir son souffle sur ma bite et bien que Oh oui, suce-moi, suce-moi.
J'ai tiré sur ses hanches, la tirant plus fort contre moi, et avec elle allongée presque à plat contre mon corps, je pouvais non seulement lécher sa chatte, mais aussi atteindre son petit anneau marron. J'ai sondé avec ma langue qui semblait l'envoyer par-dessus. Une fois de plus, en suçant sa chatte, elle jouit. Grincement contre moi. Pendant une seconde, je pouvais sentir son visage sur ma bite alors qu'elle poussait fort contre ma bouche. Juste au moment où je pensais avoir ma récompense, elle est partie.

« Oh putain, c'était génial ; tu es très, très bon. Elle soupira.
"Maintenant, qu'en est-il de ce grand garçon, a-t-elle demandé en caressant ma dureté. Je parie qu'il est prêt à passer à l'action.
Bien sûr," j'ai souri bêtement
"Ok, viens ici, agenouille-toi à côté de moi".
Je ne savais vraiment pas où allait ce jeu, mais j'étais tellement désespéré de venir que j'essaierais n'importe quoi
"OK, truie, laisse-moi voir comment tu aimes te frotter la bite".
"Quoi"?
"Vous avez entendu, je veux juste voir comment vous vous frottez, je veux être sûre de le faire correctement", sourit-elle en tendant la main et en passant son pouce sur le bout.
Je me sentais un peu idiot, mais j'ai commencé à me caresser la bite. En saisissant fermement et en faisant glisser ma main de la pointe à la base, en faisant un pouce sur le gland alors que je travaillais jusqu'à un niveau d'anticipation encore plus élevé.

"Est-ce que ça fait du bien" a-t-elle demandé ?
"Euh, ça pourrait être plus sympa" dis-je
"Oh ouais, comment ça va" ?
"Tu pourrais le faire pour moi", ai-je presque supplié
Elle m'a tendu la main et a remplacé ma main par la sienne
"Comme ça"? elle a demandé
"Mmmm" était le meilleur que je pouvais faire
"Je parie que tu aimerais que je le suce, n'est-ce pas" ?
"Mmmm encore" ?
"As-tu aimé quand Kat l'a sucé?"
Oh, le merveilleux souvenir de cette bouche d'adolescent en train de sucer ma bite a été gravé dans mes pensées
"Est-ce qu'elle était bonne?"
« Ahuh…….. »
"Je parie que tu te sens très excité en y pensant, n'est-ce pas" ?
"Non, j'ai menti, j'apprécie juste ce que tu fais" mentis-je.
Mon langage corporel indiquait clairement que j'étais proche de mon apogée

«Maudit menteur», aboya Lisa. "Je parie que tu penses à elle, alors que tu t'agenouilles là avec ma main sur ta bite".
Je suis sûr qu'elle pouvait dire que j'étais presque prêt à exploser. Elle m'a lâché. "Je ne pense pas que tu mérites plus"
Ma bite commençait à avoir des spasmes, il ne me restait que quelques secondes
« Non, s'il vous plaît, ne vous arrêtez pas » ! j'ai plaidé
"Je suppose que tu veux vraiment venir alors" sourit-elle
"Oui, j'ai haleté, encore quelques coups s'il te plaît"
"Fais-le, ordonna-t-elle, frotte-toi et laisse-moi te voir venir. Vous pouvez venir sur mes seins et mon ventre, mais n'osez pas en mettre sur mon visage. Maintenant, si tu veux finir, fais-le » !
Je n'avais pas le choix, j'avais besoin de la libération. Seulement 5 ou 6 coups et une vapeur de sperme lui ont frappé la poitrine, sur ses seins, 2, 3 coups sur ses seins, puis davantage sur son ventre.
Quelques derniers frottements et j'étais vidé.

« Wow, c'était incroyable. Tellement de sperme. Tu as à peu près couvert mes seins".
Elle frottait mon sperme sur ses tétons. Vous m'avez certainement fait un gâchis.
Elle a mis un doigt couvert de sperme à sa bouche. "Pas mal, elle" dit en souriant
Elle a de nouveau couvert son doigt puis me l'a proposé. Je n'ai jamais eu peur de goûter mon propre jus, alors j'ai sucé son doigt.
"Plus"? Elle a demandé
J'ai hoché la tête. Elle a répété le processus.
Elle a sucé elle-même un autre doigt mouillé et m'a proposé le suivant. Avant qu'il n'atteigne ma bouche, elle s'est arrêtée.
"Je pense que ça suffit. Veux-tu me nettoyer » ? elle a demandé innocemment
"Bien sûr", ai-je répondu et je me suis déplacé pour sortir du lit avec l'intention de prendre un mouchoir.
"Non"! a-t-elle crié en attrapant mon bras et en me tirant vers elle, "avec ta bouche". Elle sourit.
J'ai accepté la réprimande et je me suis penché sur elle, léchant mon sperme collant de son ventre, remontant lentement sur sa poitrine pour finir de lécher chaque goutte de ses seins. J'en ai profité pour sucer fort chacun de ses tétons raides

"OK, assez. Je pense que tu commences à apprécier ce que je pensais être une punition" passe-moi maintenant mon sac à main.
J'ai fait ce qui m'a été demandé et elle a de nouveau sorti le téléphone.
"Maintenant, en guise de remerciement pour vos efforts, je vais supprimer certaines des photos de votre comportement honteux". Elle m'a pointé le téléphone, "ici tu peux choisir lesquels".

Le premier était celui qu'elle m'a montré plus tôt avec une Kat enfantine à genoux avec ma bite dans la bouche.
"Celui-ci"? Elle a demandé.
Ah le souvenir ! J'aurais aimé avoir une copie de la photo, je me serais branlé dessus tous les soirs. Le suivant, c'était moi entre ses jambes en train de sucer cette chatte nubile. Le souvenir était si fort que je pouvais la goûter.

Le suivant était un gros plan, Kat sur le dos, les genoux en l'air et ma bite au fond d'elle. (quand diable Lizzy a-t-elle pris ça ?)

"Ok, celui-là", suggérai-je. Il y en avait plusieurs autres à divers postes, Lisa en a supprimé 3 autres.
Puis il y en a eu un avec Kat qui me suçait à nouveau la bite, je me souvenais que c'était juste après avoir baisé Lizzy et que c'était le premier goût de Kats avec le jus de chatte d'une autre fille. On pouvait le voir clairement briller sur la tige de ma bite. Merde, j'étais excitée en y pensant. Je pouvais sentir ma bite grandir.

Elle a dû avoir environ 2 douzaines de photos, je me souviens d'une où je me tenais Kat avec ses jambes enroulées autour de moi. Je me souviens que c'était quand Lizzy avait léché sa bague.
Lisa a remarqué ma bite qui se raidissait. « Ahha, as-tu des pensées impures à propos de ma fille innocente ?
"Désolé" ai-je répondu embarrassé
"Vous avez dû apprécier ça, pour vous exciter autant rien qu'en regardant quelques photos."
Je ne savais pas quoi dire
"As-tu"?
« Est-ce que j'ai quoi » ?
« Est-ce que ça vous a plu ? »
"Je… je suppose que oui"
"Vous ne faites que deviner, pourquoi qu'est-ce qui ne va pas chez elle, dites-vous que ma fille n'est pas assez sexy?"
"Non, non, c'est juste que je me sens un peu gêné de parler d'elle avec toi"
Savez-vous ce que je me demandais » ?
"Quoi"
"Bien…. D’après ces photos, il est assez clair qu’il y avait quelqu’un d’autre dans la pièce pour les prendre, alors qui était-ce, qui d’autre était là » ?

"Avez-vous demandé à Kat" ?
"Oh non, nous n'avons pas discuté des photos depuis que je les ai trouvées, ni de votre punition".
"Peut-être que tu devrais lui demander alors, je ne suis pas sûr de devoir le dire"
« Je ne veux pas l’embarrasser plus que nécessaire, surtout après votre comportement honteux. Je pense que tu devrais me présenter au tiers.
"Pourquoi, alors tu peux aussi les punir" ai-je demandé sérieusement
« Qui sait, je ne pourrai pas le dire avant de les avoir rencontrés ».
"Je ne suis pas sûr, il faudrait que je leur demande"
« Est-ce une femme ou un homme, Dieu nous en préserve ? Un autre de tes amis pervers"
"Je ne dis pas, je vais devoir demander"

"Ok, c'est à toi de voir, je pourrais continuer à te faire souffrir, tant que j'obtiens ce que je veux, je m'en fiche". Je vais te dire, tu parles à ton conspirateur et tu m'envoies un message quand tu as décidé. Ici, je vais vous donner mon numéro de portable ».
J'ai trouvé un stylo et pris le numéro


Voulez-vous un dernier regard, dit-elle en me montrant photo après photo. J'ai jeté un coup d'œil aux photos pendant qu'elle feuilletait la série. Ma bite réagissait une fois de plus.
Lisa se pencha et me caressa la hampe. J'ai sauté dans sa caresse.
« Bien, hein ? »
Mmmm j'ai soupiré
"Eh bien, si tu te sens toujours excitée, tu devras t'en occuper toi-même" rit-elle en sortant du lit... "Tu continues à me faire plaisir comme ça et il ne faudra pas longtemps avant que tu aies remboursé ta dette" dit-elle et elle commença à s'habiller.

Elle a ouvert son sac à main et a sorti ce que je pensais être une culotte propre avant de la mettre sur la paire frottée qu'elle avait plus tôt autour de sa chatte. Ici, vous pouvez les conserver juste pour vous rappeler ce que je veux. Sur ce, elle descendit les escaliers. Je n'ai pas eu le temps de m'habiller alors j'ai juste enfilé un peignoir.
"À la prochaine fois", rit-elle en ouvrant la porte. Puis elle est partie. Je suis resté là, sidéré. Je ne savais tout simplement pas quoi penser d'elle.

J'étais sur le point de remonter prendre une douche et la sonnette a retenti. J'espérais que Lisa avait changé d'avis et qu'elle voulait maintenant baiser. J'ai ouvert la porte, c'était Lizzy.
Elle se glissa rapidement et ferma la porte.
"Je l'ai vue partir, j'ai désespéré de savoir ce qui s'est passé, est-ce qu'elle t'a laissé la baiser cette fois" ?
L'expression de mon visage a dû tout dire
"Oh non, elle a encore joué avec toi. Quel est son jeu. Qu'est-ce qu'elle t'a fait faire, dis-le à tout"
J'ai commencé à expliquer
"Est-ce que c'est elle que je peux sentir, Mmmm délicieux" elle m'a attrapé et m'a léché la bouche et le visage
"Oh putain, j'aimerais un peu de ça"

«Vous pourriez avoir votre chance», ai-je proposé. Puis j'ai expliqué ce que Lisa avait demandé
"Oh, alors elle peut aussi me punir, Ooo quelle belle punition, goûter sa chatte de première main, j'ai hâte".
Je ne pensais pas que c'était une si bonne idée mais Lizzy a insisté. «Ne vous inquiétez pas», m'a-t-elle assuré, «je sais ce que je fais et je suis sûre que nous trouverons un moyen de la rembourser. Maintenant, tu veux baiser ma chatte douloureuse ou pas » ?.

Nous avons encore eu une autre baise frénétique, puis nous sommes convenus d'une heure et d'une date. Lizzy m'a demandé d'envoyer un SMS à Lisa et de convenir d'un rendez-vous pour quelques jours.

Articles similaires

Rahul et Sapna Ch. 2 :- Sapna prend une raclée.

Rahul et Sapna Ch. 2 :- Sapna prend une raclée. Rahul a accepté le cadeau de sa mère; C'est le début de la fin pour Sapna Avis de non-responsabilité : il s'agit d'une œuvre de fantaisie complète qui se déroule dans un autre monde. Si ce n'est pas évident pour vous, alors vous avez besoin d'une aide psychiatrique urgente. Je ne tolère pas la violence envers les autres humains. Cette histoire contient toutes sortes de violences, de tortures et de déviances, si ce n'est pas votre tasse de thé, je vous suggère de faire demi-tour maintenant. Étiquettes : m/F, bdsm, inc, sad...

3K Des vues

Likes 0

Amour d'un étranger

Il pleuvait à côté. Le vent soufflait et la pluie tombait au-dessus de moi. J'ai couru vers le téléphone et j'ai appelé un ami, lui demandant s'il pouvait venir me tenir compagnie jusqu'à la fin de la tempête. Quand j'ai entendu son coup, j'ai couru pour ouvrir la porte. Devant moi, il y avait mon ami Tim et un ami qu'il avait amené. « J'espère que ça ne te dérange pas que j'amène Stud, il déteste aussi les tempêtes. dit-il en passant devant moi dans la maison. Fermant la porte derrière nous, nous sommes allés dans le salon. Assis sur le...

1.2K Des vues

Likes 0

Fille avec un secret

Droit d'auteur, 2012 Castlequeen Mon dieu, quelle expérience misérable. Bal des finissants. Un solide mois de préparation, une robe à deux cents dollars qui me fera travailler pour maman tout l'été, une paire de chaussures à trois cents dollars qui me verra asservie à son magasin postal/d'expédition/boîte aux lettres jusqu'à mes cinquante-six ans, et nous ne pouvons pas oublier la coupe de cheveux à quatre-vingt-dix dollars. Qu'est-ce que j'en ai retiré ? Un dîner plutôt médiocre, une belle danse, une belle photo et mon ex-petit ami essaie de me faire sortir. Je ne suis pas prude, loin de là, mais ça...

1K Des vues

Likes 0

Coquines jolies choses

Keri avait décidé de passer la nuit avec Sherry. Elle détestait rater la moindre chance que papa Dale se glisse hors du lit de maman et se glisse dans le sien. Elle aime complètement papa Dale et il la fait jouir et jouir. Elle avait 12 ans au début et en a maintenant presque 13. Elle baise papa depuis presque un an maintenant. Papa est parti pour l'un de ses voyages et elle n'a qu'à jouir d'autre chose que de son vibromasseur ou de ses doigts. Elle souhaite que maman le fasse avec elle, mais c'est tout simplement hors de question...

915 Des vues

Likes 0

Lana veut partager

PARTIE UN: Mesdames, est-ce que c'est une sorte de mauvaise blague ? Oh merde. Jake s'était réveillé pour se retrouver ligoté sur son lit dans son dortoir. C'était les vacances de printemps, son colocataire était parti, le campus était vide… ce qui pouvait être une très bonne ou une très mauvaise chose. Il lécha ses lèvres alors que sa petite amie Lana et la meilleure amie de sa petite amie, Jessica, se penchaient sur lui. « Pourquoi suis-je nu ? Lana ? Il leva les yeux vers sa petite amie. Elle était magnifique, une grande brune à la peau pâle avec des...

726 Des vues

Likes 0

L'éveil de Sara Partie 4

Le premier paragraphe est Sara se souvenant encore. Après cela, il lui revient au lit où l'histoire a commencé. Les semaines suivantes ont apporté la même chose. Pendant la semaine, elle allait à l'école mais le week-end, elle attendait que papa aille travailler pour pouvoir continuer à apprendre sur le sexe. Elle a étudié les vidéos et lu les forums. Elle apprenait rapidement comment faire jouir un homme et était désespérée de l'essayer pour de vrai, mais le seul homme qu'elle voulait était son père. Sara ouvrit les yeux pour constater que sa porte était à nouveau fermée. Papa a dû...

661 Des vues

Likes 0

Ma copine Serena

Je suis simplement entré dans mon appartement, j'ai remis le sac à ma petite amie, je me suis assis sur l'autre chaise en face de la sienne et j'ai mangé ma salade tranquillement pendant que le bruit de la télévision filtre à travers la pièce par ailleurs silencieuse. Je la regarde manger en silence pendant qu'elle regarde l'écran de télévision. Je me lève pour jeter ma salade. En passant devant elle, je sens ses yeux s'attarder sur mon corps. Je retourne à ma place en silence. Même portant un vieux débardeur et un pantalon de yoga, elle est toujours belle. Sa...

751 Des vues

Likes 0

Une soirée froide sur le campus

Nous étions à la mi-décembre, trois jours avant la fermeture des cours pour Noël. Les journées étaient devenues vraiment courtes, et si on vivait au milieu d'une forêt de béton comme moi, il faisait vraiment froid. J'étais alors en deuxième année, j'avais passé les examens de fin de semestre et j'essayais de profiter des quelques jours qui nous restaient avant de rentrer tous chez nous. Mais on ne peut en profiter autant qu'avec une auberge vide, la plupart de mes camarades étant déjà partis alors que l'université était toujours ouverte. Ce n’est pas le cas pour moi, mes parents m’envoyaient le...

710 Des vues

Likes 0

My Life 7 - 3 avec ma sœur et mon meilleur ami

Susan a annoncé quelques jours plus tard qu'elle avait voulu faire un plan à trois avec moi et Colin. Elle avait déclaré que c'était juste puisque j'avais été avec elle et Lynne et qu'elle tenait à élargir ses horizons. Je pense qu'elle était aussi curieuse de nous voir ensemble et même si Sue n'avait pas dit à Colin que je les avais regardés tous les deux à travers le trou de la serrure quand elle et Colin avaient fait l'amour, j'étais sûr que Colin ne verrait pas d'inconvénient à la partager. avec moi. J'ai fait cette suggestion à Colin plus tard...

645 Des vues

Likes 0

Sam 25

Unité de temps solaire = année unité de temps planétaire = jour ------------------------------- Sam était fatigué, c'était certain. Le combat qu'il avait eu avec Triot avait épuisé ses dernières réserves. La lumière du soleil qu'il pouvait sentir l'aidait, mais pas assez vite, pour lui. La présence de puissance qu'il avait ressentie plus tôt se rapprochait. En tendant la main, il sentit la barrière qu'il avait érigée. Ce n'était pas le plus fort qu'il ait jamais fait, même s'il espérait que ça tiendrait. Un mouvement à côté de lui le fit regarder Thantas, un petit gémissement résonnant dans ses pensées. Je me...

522 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.