Ma belle-fille me rend fou (Partie 3)

824Report
Ma belle-fille me rend fou (Partie 3)

Quelques mois après. Il ne s'est rien passé de plus entre Nadine et moi. J’en suis à moitié heureux, à moitié triste. Mais c’est probablement pour le mieux. Une vie de famille recomposée plus normale. Il fait plus chaud dehors. Katia est absente jusqu'à demain, sur l'autoroute pour le travail. Elle s'absente de plus en plus souvent. J'ai remarqué que Nadine était plutôt tendue ces derniers jours. C'était un autre jeudi soir et après le dîner, j'étais sur le canapé en train de regarder une nouvelle série à la télévision.

J'entends ses pas à l'étage supérieur, mais cette fois Nadine s'arrête à mi-chemin des marches. "Franc?" sa voix vibre légèrement comme si elle était nerveuse. "Oui quoi de neuf?" «Euh… pourrais-tu venir m'aider avec quelque chose ? J'ai commandé des vêtements en ligne et j'aimerais votre avis. Lesquels conserver et lesquels restituer ? S'il te plaît?"

Mon cœur bat la chamade. Elle veut que je vienne ? Dans sa chambre ? Donner un avis sur ses vêtements ? Je deviens très nerveux. C'est nouveau. Je vais dans sa chambre ? Je deviens tendu, mais on ne peut le nier. Je suis tellement attirée par Nadine que je ne peux pas dire non. Elle joue à des jeux – je ne peux pas résister à jouer. "Uhm d'accord. Je vais vous aider. Non pas que je sois un gourou de la mode, mais je ferai de mon mieux. "Merci beaucoup! Je serai dans ma chambre. La porte est ouverte ! "D'accord! J'arrive, donne-moi juste un moment. "Bien sûr".

Je mets la série en pause à la télé en me levant du canapé. Que suis-je en train de faire?! Je monte nerveusement les escaliers. Le voilà. Sa chambre. Porte ouverte. Je m'en approche. Elle entend mes pas. "Entrez! Je suis juste en train d’enfiler mes vêtements, je suis derrière le rideau. Installez-vous confortablement sur la chaise » « Euh… ok bien sûr ». Le fond de sa chambre est séparé du devant de la pièce par un rideau. Derrière le rideau se trouvent quelques étagères ouvertes et son armoire. Le rideau commence à bouger un peu, puis elle l'écarte et sort. "Qu'en penses-tu?" demande-t-elle en posant, les mains sur les hanches, en se balançant légèrement.

J’admire la vue, de bas en haut, en essayant de ne pas montrer ma nervosité, en essayant de garder mon sang-froid. Elle est pieds nus, porte des leggings de sport, très serrés. Ses jambes sont longues et fines. Un bel écart de cuisse. Coupe taille haute du legging, mais suffisamment basse pour laisser apparaître son nombril. L'électricité coule dans ma colonne vertébrale à la vue de son ventre. Si plat, tonique, mais féminin et jeune. Le haut laisse ses épaules et ses bras exposés. J'adore sa peau légèrement bronzée. Elle est si belle. Sa silhouette en sablier ! Elle est magnifique! "Bon!" Elle se retourne. Ses cheveux longs et sombres se balancent. Quel cul ! J’essaie de rester calme. "Cela semble bon!" Elle se retourne et dit : « Garder ou revenir ? "Ça fait super sur vous. Garder." Je souris. "D'accord. Merci pour votre avis, je l'apprécie ! "Pas de problème" "Je vais vite essayer le suivant." "Bien sûr."

Elle disparaît derrière le rideau et le ferme. Mais – je n’arrive pas à croire ce que je vois. Ce n’est pas complètement fermé. C’est ouvert, juste assez pour que je puisse voir à travers la brèche. J’ai du mal à croire que cela soit vrai, la scène se déroule sous mes yeux. Elle est debout, baissant ses leggings. Ses fesses nues, ses jambes. Je vois tout. Et ça va mieux. Je n'en crois pas mes yeux ! Elle se penche en avant et j'ai une vue ininterrompue de sa chatte magnifiquement rasée, de son trou du cul, de ses cuisses et jambes incroyables. J'ai l'impression de rêver. Ma bite devient dure. Je laisse faire. J'apprécie ça. C'est tout simplement trop beau. Elle enlève maintenant aussi son haut et dans le miroir je vois, pour la première fois, ses seins nus. Ils sont grands pour son petit corps, ses bonnets taille C, magnifiquement gais et ronds avec de petits mamelons foncés. J'admire sa nudité complète, son corps magnifique. Elle enfile un short et un autre haut court et écarte les rideaux. "Et ça ?" elle demande. Elle fait à nouveau une pirouette. Elle a l'air incroyable. J’ai vu ses amis porter ce type de tenue tout le temps. « Ça a l’air génial. Garder!" Je souris à nouveau. "Merci!" elle sourit en retour. "Le prochain!" elle annonce. Elle disparaît à nouveau derrière le rideau. Encore une fois, ce n’est pas complètement fermé et elle propose un spectacle fascinant. Baissant le short, se penchant en avant, exposant ses belles jambes, sa chatte et son trou du cul. Son beau petit corps, sa silhouette en sablier ! Elle enlève son haut, révélant ses seins juvéniles. Oh comme j'adorerais la toucher sur tout son corps. Pour l'embrasser partout ! Mon érection lancinante me dérange. J'ajuste ma position pendant que je suis assis sur la grande chaise pour que ce ne soit pas trop évident. Heureusement que je porte des sous-vêtements sous mon pantalon de survêtement, cela m'aidera à cacher ma bite dure. Elle enfile sa prochaine tenue. C'est un bikini. Elle met d'abord le bas, puis le haut. Elle écarte le rideau et sort. "Et le sien?" Sa voix tremble un peu. Son sourire est légèrement décalé. Elle est nerveuse. Je suis nerveux aussi ! Et la raison est très évidente. Le bikini est très révélateur. Bas moderne et échancré. Mais le triangle devant est petit. C'est presque un micro bikini. Cela couvre à peine sa chatte. Un orteil de chameau évident. C'est tellement sexy ! J'adorerais l'arracher et la prendre tout de suite ! Ses mamelons sont également à peine recouverts par les petits triangles révélant la belle forme ronde et pleine de ses seins. «Euh…» c'est tout ce que je peux dire. Elle se retourne et le triangle à l’arrière des fesses est minuscule aussi. C'est presque un bikini string. Ses fesses, la merveilleuse forme de son jeune corps ! Tout est à l’air libre pour que je puisse le voir ! Elle fait demi-tour. Son regard nerveux rencontre le mien. « Je pense… celui-ci est un peu trop révélateur. Je serais plus à l’aise si tu le rendais, pour être honnête. Ses lèvres commencent à frissonner. Tout d’un coup, les larmes lui montent aux yeux. Elle a du mal à retenir ses larmes. "Tu penses que je suis moche?" Les larmes coulent sur ses joues maintenant ! « Non chérie, bien sûr que non ! Pourquoi dirais-tu ça?" "Parce que..." On dirait qu'elle cache quelque chose. "Oui pourquoi? Tu peux me le dire chérie. Je ressens sa lutte intérieure. Sa bouche s'ouvre et se ferme légèrement mais aucun mot ne sort. Quelques instants plus tard, elle finit par s'éclater : "Mon copain a rompu avec moi la semaine dernière !" Les larmes coulent sur ses joues, elle sanglote. "Oh chérie!" J'ouvre les bras pour un câlin. Avant que je sache ce qui se passe, elle est assise sur mes genoux, dans mes bras, poussant son corps presque nu contre moi dans une étreinte intime. Sa tête sur ma poitrine. Je peux sentir une petite tache humide de ses larmes sur ma poitrine, à travers ma chemise. Ses sanglots s'arrêtent presque immédiatement. Je sens sa belle peau nue et douce, je sens ses cheveux. Elle est assise sur mes genoux, sur le côté. Je n'ai pas remarqué ! Ma bite dure appuie directement contre le bas de son bikini. Je sens la douceur de sa chatte sur ma bite. Je deviens tellement dur, je ne peux pas m'en empêcher. Ma dureté pousse contre sa chatte. C’est assez évident. Je palpite. Elle doit le sentir. Elle ajuste très légèrement sa position. J'ai maintenant l'impression que ma bite dure écarte légèrement les lèvres de sa chatte, poussant à travers mes sous-vêtements, mon pantalon de survêtement fin et son micro bas de bikini, dans sa chatte. Je ne peux m’empêcher d’expirer un peu trop vite, un peu trop fort. Donner mon plaisir. Je remarque qu'elle a arrêté de respirer pendant un instant et qu'elle expire maintenant également d'une manière douce et étouffée, comme pour réprimer un gémissement. Je suis conscient que toute cette situation est très mauvaise mais je ne peux pas m’en empêcher et je laisse faire. « Ne sois pas trop triste chérie, ces choses arrivent. Et vous vous sentirez mieux avec le temps. Il y a beaucoup de gens qui vous aiment. Ta mère t'aime, je t'aime. Vos amis vous aiment. Ne vous inquiétez pas pour cet imbécile d'ex-petit-ami ! Vous en aurez fini avec lui en un rien de temps. "Merci Franck!". Elle me serre un peu plus fort. Je la serre dans mes bras. Et je ne sais pas si je l'imagine, mais j'ai l'impression qu'elle balance très légèrement sa chatte d'avant en arrière sur ma bite encore dure et lancinante. Mon pantalon de survêtement et son bas de bikini sont si fins. J'ai presque l'impression d'être en elle. Je suis tellement excitée que je ressens du plaisir traverser tout mon corps. Cette jeune fille incroyablement belle dans mes bras, presque nue. Elle a la moitié de mon âge ! Ma bite est tellement excitée que j'ai l'impression d'être sur le point d'éjaculer. Je ne veux pas que ça se termine. Je le laisse durer un peu plus longtemps. Que de plaisir ! "Comment te sens-tu chérie?" "Beaucoup mieux." murmure Nadine. Le ton de sa voix est légèrement faux. Comme rempli de plaisir. Moi : « J'espère avoir réussi à vous apporter un peu de réconfort aujourd'hui. Est-ce que je peux te laisser faire et que je redescende ? » « Bien sûr Frank, merci ! Bonne nuit". Je me lève, la pousse doucement de mes genoux et me retourne rapidement pour cacher mon érection. Je suis tellement contente quand je ferme la porte de sa chambre de l'extérieur. Je vais dans la salle de bain. Je suis sur le point de baisser mon pantalon de survêtement lorsque je remarque une tache sombre et humide sur le pantalon, sur mes genoux. Je le touche avec mon doigt, je le sens. Je connais cette odeur. Je connais cette sensation. C'était son humidité. Je sens son humidité sur mon doigt et il suffit de quelques coups pour enfin me libérer. Quel jeudi soir ! Ma belle-fille me rend folle !

Copyright Normann Blaze 2022

S'il vous plaît laissez-moi savoir si vous aimez l'histoire et si vous souhaitez que j'écrive d'autres chapitres. Cela me motivera merci

Articles similaires

Photos de Laure

Je voyais Laura par intermittence depuis quelques années, nous étions au mieux des copains de baise, et au pire, nous passerions des semaines sans parler. Nous étions de retour depuis un moment quand Laura a appelé et s'est invitée ce soir-là. Laura était exceptionnellement chaude, de longs cheveux blonds, des yeux bleus, un corps serré, un bronzage toute l'année, de beaux seins de bonnet B et une chatte rasée que j'adorais manger. Habituellement, lorsque Laura venait après le travail, elle apportait une tenue sexy avec elle et s'habillait pour moi. Parfois, nous prenions des photos d'elle dans divers états vestimentaires et...

613 Des vues

Likes 0

Huit - Partie 2

À présent, nous ne ressentions absolument aucune inhibition entre nous et avions essayé à peu près tout ce qu'il y avait à essayer. René et Jane aimaient se produire devant nous et pariaient secrètement entre eux sur le temps qu'il faudrait avant que George et moi n'en puissions plus et nous rejoignions. Pour une raison quelconque, il y avait une chose que nous n'avions pas encore faite – ni George ni moi ne nous étions pénétrés. Il n'y avait pas de raison particulière car nous ne trouvions pas inhabituel de nous toucher et nous guidions fréquemment nos bites respectives dans les...

575 Des vues

Likes 0

Ma première pipe

Alors que nous commencions à regarder la télévision, Dave a remarqué que mon pantalon dans ma zone d'entrejambe avait commencé à remonter. Je commençais à avoir un boner. Il demande si ça me dérangerait de lui montrer. Je n'avais jamais vraiment été avec une autre fille ou qui que ce soit et j'étais défoncé, alors je me suis dit pourquoi pas. Alors j'ai décompressé mon pantalon et sorti ma queue. J'ai 16 ans et j'ai une assez grosse bite d'environ 8 pouces et sacrément épaisse. Quand c'était tout le chemin, il l'a juste regardé et a dit putain mec c'est énorme...

582 Des vues

Likes 0

Tomber amoureux de Kyle - Chapitre 6

Très bien, voici la partie suivante. Ouais, ça ne prend pas mille ans ! Je suis assez fier de ce chapitre, surtout compte tenu de l'état d'esprit de pet cérébral dans lequel je traîne... Merci à tous ceux qui m'ont donné des idées. Je suis encore en train de décider comment je vais continuer cette histoire. Je le ferai très probablement, mais il n'y aura probablement qu'un chapitre ou deux de plus. Mais vous serez tous heureux de savoir que je commence une autre histoire dès que celle-ci sera terminée. Je suis vraiment excité de le publier; Je pense vraiment que...

528 Des vues

Likes 0

Un garçon et son génie - Chapitre 06

À la suggestion de Sophie, Matt rentra chez lui ce soir-là. Ils ne voulaient pas que quiconque soupçonne qu'il avait un génie, alors ils ont décidé qu'il devrait probablement rester loin d'elle en public pendant un moment. Matt accepta, même s’il aurait préféré ne pas avoir à le faire. Matt était allongé sur son lit, nu, pensant à tout ce qui s'était passé récemment. Plusieurs fois dans sa vie, il avait imaginé à quoi ressemblerait sa vie s’il rencontrait un génie. Bien sûr, une fois qu’il avait atteint la puberté, ses pensées s’étaient tournées vers tout le sexe qu’il aurait. Dans...

599 Des vues

Likes 0

L'auberge du plaisir

Quelle longue journée! J'avais marché depuis toujours, il me semblait, certainement sur des kilomètres, rendez-vous dans une certaine auberge isolée pour vous rencontrer. Je suis arrivé chaud, fatigué et poussiéreux, pour découvrir que vous aviez été retardé, mais que vous aviez réservé une chambre pour nous. J'étais ravi d'être emmené dans notre refuge, pensant que je pourrais avoir un bonne douche chaude avant votre arrivée. Parlez de calme ! Notre chambre donnait sur un balcon luxuriant, presque totalement caché du monde extérieur par une forêt de hautes plantes et d'arbres. J'ai remercié le chasseur, et j'ai arraché mes vêtements alors que...

190 Des vues

Likes 0

Contes de l'arrière-pays : le changement

Switch a sorti une deuxième lame avec un clic, et j'ai reculé vers mon camion. Ils ne semblaient même pas me remarquer beaucoup. Ils avaient tous entre dix-sept et vingt-six ans. Ils partageaient tous une silhouette imposante et forte, des yeux et des cheveux sombres et un caractère méchant. « Qu'est-ce que vous foutez ici ? » Dit Reed Hardy, l'aîné. Switch renifla bruyamment. J'ai battu la merde hors de ton frère. C'était Switch. Jim s'avança. Ce ne sont pas tes affaires, Reed, laisse ça tranquille. dit-il calmement. J'ai cliqué la porte de mon camion ouverte. Personne ne m'a encore remarqué. Vraiment ? Je...

2.4K Des vues

Likes 0

Engager la sororité Alpha Kappa Betta

J'ai enfin fini d'emménager dans mon dortoir ! Je suis tellement excitée de recommencer enfin et de quitter le lycée ainsi que toutes les personnes qui m'ont intimidé. Mon meilleur ami Casey est l'un de mes colocataires, nous avons été jumelés avec deux autres personnes au hasard. J'espère que ce ne sont pas des imbéciles. Quoi qu'il en soit, Casey et moi sommes meilleurs amis depuis aussi longtemps que je me souvienne. Il a déjà fini de faire ses valises et nous sommes sur le point d'aller explorer l'université une fois qu'il sera sorti de la douche. Je suis tellement excité...

2.3K Des vues

Likes 0

Mûr pour la cueillette - Partie 4

Mûr pour la cueillette - Partie 4 Par Kevin Moore Bryan m'a attaché au lit en un temps record, puis a récupéré un appareil photo Pentax Spotmatic dans l'armoire - j'ai découvert plus tard que l'homme était un photographe professionnel et que les bum-boys et la pornographie étaient ses deux principales passions dans la vie. Alors qu'il jouait avec la caméra, un homme noir nu est entré dans la pièce. « C'est gentil de ta part d'être enfin venu, Lloyd, dit Bryan. Kevin aurait pu être allongé ici pendant des heures, attendant un bon royal rogering du mamba noir. « Le...

2.3K Des vues

Likes 0

Entraîneur Kristen

Ma nièce joue au softball dans une petite ligue parrainée par la ville dans laquelle nous vivons. Son entraîneur, Kristen (nom d'emprunt), est vraiment la seule chose amusante dans les jeux. Kristen est sur le côté épais. Elle a une sorte de visage trapu sur lequel elle se maquille et des lèvres boudeuses qui sont de la même couleur rouge foncé que ses longs cheveux bouclés. Elle n'est pas ce que j'appellerais une beauté classique, mais elle est définitivement faisable. Et si je devais deviner, je dirais qu'elle était probablement entre le début et le milieu de la trentaine. Kristen dégage...

2.7K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.