De bi à l'esclave de la bite de papa

294Report
De bi à l'esclave de la bite de papa

Si vous voulez en savoir plus sur moi, j'ai 25 ans, 6 pieds 2 pouces, des cheveux courts et bouclés, une carrure athlétique avec une bite non coupée de 7,5 pouces plutôt impressionnante. Je ne vais pas prétendre ressembler à une forme de dieu grec ou quoi que ce soit, mais je vais bien. Depuis 4 ans, je suis en couple avec une femme mais j'ai toujours su que j'étais Bi et elle le savait aussi. J'ai été avec des hommes dans le passé et j'ai toujours été fan du bottom mais je n'ai jamais été avec un homme pendant que j'étais avec elle car elle n'était pas dedans. Mon ex a accepté de m'attacher à l'occasion, donc tout n'était pas perdu. Après la fin de ma relation avec mon ex, j'ai eu une petite crise ne sachant pas ce que je voulais après elle et j'ai décidé que la façon la plus simple de passer à autre chose était de me moudre comme après tout, qui ne peut pas s'envoyer en l'air là-bas.

J'ai installé l'application et indiqué clairement dans mon profil que je n'avais pas été avec un homme depuis un moment et que je voulais que quelqu'un ait ce qu'il voulait avec moi. J'ai toujours été soumise même avec les femmes donc je n'avais aucune raison de ne pas être avec les hommes. Je n'ai pratiquement aucune limite autre que les excréments et le sang, donc je suis essentiellement un rêve dominant.

Le premier jour, j'ai reçu quelques messages mais rien ne m'a chatouillé jusqu'à ce qu'un gentil papa de 55 ans m'envoie un message. Papa n'est pas ce que je dirais que mon type est car il est un homme légèrement potelé et a un haut du torse très poilu, ce qui n'est normalement pas mon truc car j'aime être lisse et je préfère que les autres le soient mais heureusement il rase les parties importantes ?. Il est plus petit que moi mais pas beaucoup à environ 6 pieds mais ce qu'il manque de hauteur, il le compense dans le département des coqs. Il m'a dit qu'il était grand quand nous discutions mais ne m'enverrait pas de photo comme il l'a dit, que je l'aime ou non, je le goûterais. C'est ce qui m'a attiré vers lui. Tout au long de toutes nos conversations initiales, il avait une sévérité sexy envers lui où je pensais que si nous nous rencontrions un jour, il prendrait 100% en charge de moi et c'est tout ce que je voulais. N'être rien de plus qu'un jouet sexuel pour lui. Après seulement une journée de bavardage, j'ai accepté de le rencontrer chez lui ce soir-là. Je lui ai dit mes limites qui, pour être honnête, sont très peu nombreuses et j'ai convenu d'un mot de sécurité, mais je ne l'ai pas utilisé et je ne le ferai probablement jamais. Je ne suis pas entré dans les détails de mes goûts car je voulais que ce soit tout ce qu'il aimait car après tout, il est en charge.

J'étais nerveux avant d'aller à la rencontre car je n'avais pas été avec un gars depuis si longtemps et honnêtement, je ne savais rien de ce qu'il avait prévu pour moi, seulement que dès que j'entrais chez lui, je l'appelais papa. Ce qui le rend plus sexy, car même maintenant, après plusieurs rencontres, je ne connais toujours pas son vrai nom. Je l'appelle toujours papa car c'est ce qu'il veut. J'ai fait le travail de préparation habituel et je me suis assuré d'être propre à l'intérieur et à l'extérieur, rasé et réchauffé à l'avance. J'ai conduit jusqu'à sa maison et c'était une belle maison dans un endroit assez discret. J'ai frappé à la porte et il y avait l'homme sur les photos exactement comme je l'ai vu répondre. Il m'a souri effrontément immédiatement comme s'il savait ce qui m'attendait et m'a fait entrer à l'intérieur. Papa a une voix assez profonde qui est réconfortante mais très directe en même temps. Il m'a tout de suite dit de me déshabiller et de lui présenter mes vêtements en tas plié. Je me tenais là dans son couloir vulnérable à cet homme que je connaissais à peine et il tient toutes mes affaires. Il les a mis dans un placard près de la porte et a dit : « Quand vous êtes chez moi, vous êtes nu, sauf si je dis le contraire. Tu m'appelleras papa, tu me demanderas la permission de faire n'importe quoi et tu obéiras à chacune de mes paroles ». Je me souviens seulement avoir pu répondre "oui papa" car j'étais trop nerveux/excité pour penser. Je me tenais déjà dans son hall et ma bite faisait rage devant moi. Papa a dit "tu n'auras pas besoin de ça" et l'a saisi fermement dans ses mains en le serrant aussi fort qu'il le pouvait. Il a attrapé le haut de ma tête et m'a poussé vers le sol. Il m'a indiqué où il voulait que j'aille et m'a dit de ramper pour qu'il puisse me voir à quatre pattes. Il m'a dirigé vers son joli salon recouvert de moquette, ce qui était une grande amélioration par rapport aux planchers de bois franc des couloirs. Papa se tenait devant moi dans le salon et commençait lentement à défaire sa ceinture. Ma bite se contractait en anticipant et je me suis presque retrouvée à ouvrir instinctivement la bouche pour être prête car cela faisait si longtemps que je n'avais pas goûté une vraie bite. On m'a dit qu'à aucun moment je ne toucherais ma propre bite à moins qu'il ne le dise, ce qui était angoissant tout au long. Il a lentement défait sa fermeture éclair devant mon visage et m'a révélé ce qu'il cachait sur les photos. À aucun moment je ne m'attendais à ce qui a été révélé, la bite de papa est à peu près de la même taille que la mienne, peut-être un peu plus grosse. Il n'est pas coupé comme moi et oh boy est-ce une belle bite veinée. Pas trop épais là où une pipe est angoissante sur la mâchoire, mais suffisamment épais pour en faire un véritable travail. Je me suis assis là à regarder sa bite lancinante alors qu'elle se dressait devant moi. Si je tirais la langue, il y avait un peu de liquide pré-éjaculatoire sur le bout qui n'attendait que moi pour le savourer. Papa posa sa main sur l'arrière de ma tête et attrapa mes cheveux. Il a dit "salope large ouverte" à laquelle je l'ai fait. Papa a lentement et doucement tiré mon visage avec ses deux mains sur ma tête dans sa bite en attente. Il a essuyé le précum sur ma langue en entrant et c'était comme si de l'électricité traversait mon corps, j'étais tellement excité. Je ne peux pas décrire la douceur de son liquide pré-éjaculatoire, j'en voulais juste plus s'il me laissait faire à l'époque. Il a continué à travailler lentement ma tête d'avant en arrière pendant une minute ou deux avant de dire que les esclaves devraient faire tout le travail. Il a relâché ma tête et j'ai su ce que je devais faire. Le sous-marin en moi était bel et bien libéré et j'ai commencé à gorger sa bite dure comme si c'était mon dernier repas. Pas moyen que je puisse tout supporter mais j'en gérais facilement les 2/3 et papa gémissait en me disant que je suis un bon petit esclave. Je l'emmène aussi loin que je peux à chaque coup pendant qu'il joue avec mes cheveux.

Je savais qu'après toute cette succion, il devait se rapprocher et addy a commencé à me parler. Je me souviens que ses mots étaient "une bonne salope aime le goût du sperme et sait qu'elle devrait en avaler chaque goutte". Il m'a demandé si j'étais une bonne salope et tout ce que je pouvais faire était de hocher la tête et de gémir un oui pendant que ma bouche était plein. J'avais attendu des années pour goûter à nouveau une charge et j'aurais fait n'importe quoi pour goûter la sienne à ce moment-là. Papa m'a ensuite dit ce qui jusqu'à ce jour pourrait être l'une des expériences les plus chaudes que j'ai jamais eues dans ma vie et montre à quel point il est un bon dominant. Papa a dit "Bientôt je vais jouir dans ta bouche et comme une bonne petite salope tu vas en savourer jusqu'à la dernière goutte" Mes yeux criaient oui s'il te plait. "Tu vas me montrer que tu es prêt à me servir et quand je jouis dans ta bouche tu vas le garder sur ta langue comme un bon esclave et tu ne pourras avaler que quand je le dis". Il m'a eu car il savait à quel point je le voulais et a retenu la chose que je voulais faire le plus, c'est-à-dire tout avaler. Papa m'a dit que ça venait et a commencé à tenir l'arrière de ma tête en poussant sa tête palpitante dans ma bouche humide. De multiples jets de son jus chaud ont commencé à pulvériser dans ma bouche alors qu'il gémissait à quel point j'étais une bonne salope. Tout ce que je voulais faire, c'était avaler chaque goutte, mais je ne l'ai pas fait. J'ai joué avec ma langue sur sa tête en faisant tourbillonner le sperme autour de ma bouche, prenant ainsi la saveur de sa semence. Papa m'a regardé dans les yeux a sorti sa bite de ma bouche et s'est assis sur la chaise devant moi alors que j'avais encore tout son sperme sur ma langue. Papa a dit que je n'avalerai pas son sperme jusqu'à ce qu'il soit dur et prêt pour le tour 2. Il a été très clair dans sa prochaine instruction. Je devais le faire bander à nouveau sans le toucher ni sa bite, alors je devais lui faire un spectacle.

J'ai commencé à tourner mes hanches pour lui et à frotter ma bite de haut en bas. Je suis retourné là où je savais qu'il aimait avant et je me suis présenté devant lui à quatre pattes et j'ai lentement écarté mes joues pour lui montrer mon trou qu'il pourrait avoir s'il le voulait. Après ce qui m'a semblé être 10 minutes, j'ai pu voir le membre de papa recommencer à se contracter et je devenais désespéré à ce stade. Je dégoulinais littéralement de liquide pré-éjaculatoire et j'avais toujours envie d'avaler son sperme. Il m'a regardé et a juste dit un mot "Avale!" c'était tout ce dont j'avais besoin et je l'ai fait. Je lui ai montré ma bouche vide et présenté ma langue. Il m'a demandé de m'asseoir à nouveau devant lui et a attrapé ma tête et l'a tirée vers sa bite dure à nouveau. Ce qui a suivi était ce que je décrirais comme s'il utilisait ma gorge comme un Fleshlight sans aucun contrôle de ma part. Il a trouvé exactement ce qu'il aimait et s'y est mis. Papa m'a dit que cette fois je n'avais pas la chance de savourer son sperme et qu'il allait directement au fond de ma gorge à ma grande déception. Papa commence à gémir et a giclé son jus dans le fond de ma gorge et j'essayais désespérément d'en attraper sur ma langue mais j'ai échoué. Il a repoussé ma tête après avoir su que tout était parti et m'a souri. Papa a dit "Tu reviens demain, n'ose pas toucher ta bite quand tu pars car j'ai un plan pour ça et tu vas le manger". Il s'est levé et m'a tendu mes vêtements et m'a dit de m'habiller et de sortir.

Je suis parti tellement frustré mais tellement satisfait en même temps. La rencontre était tout ce que j'espérais qu'elle soit. Cette pensée n'a jamais quitté mon esprit de toute la nuit. Cet homme m'a rappelé à lui seul pourquoi j'aime tant la bite et a déclenché mon besoin de servir et de plaire aux autres. J'avoue que je vais probablement être une salope pour le reste de ma vie.

Articles similaires

Une aventure inattendue avec Robin et Olivia - Chapitre 6

Chapitre six : La lumière rouge Le petit déjeuner était exactement ce dont j'avais besoin. Du pain grillé, du bacon et des œufs. Le tout préparé avec les bons assaisonnements. Le bacon croustillant et avec un soupçon de cassonade est délicieux. Il est facile à enrober et à mettre au four pour un goût riche. Le toast a été fait à l'aide d'un pain français coupé en biais. Il a été légèrement grillé des deux côtés, puis du beurre est étalé sur un côté et fondu. Les œufs doivent être cuits lentement et moelleux. Et avec un soupçon de fromage ajoute...

723 Des vues

Likes 0

Né de nouveau partie 2

À trois heures, nous nous y remettons et Marie sort le cognac. Roy a déclaré: Un baril de whisky et un bon ivrogne conviendraient mieux à ce bourbier. Très bien, vous avez votre cognac, laissez-moi réfléchir, et comme je le pensais, maman et Mary ont ri en voyant le bloc sténo sortir et les boules de papier frapper le sol comme de la pluie. Marie et Mary ont ramassé les balles et se sont regardées en secouant la tête et ont dit: Il ne peut pas, il ne le ferait pas. J'ai terminé et je suis revenu à la table. Mary...

575 Des vues

Likes 0

Danse avec une concubine, deuxième partie

Cela fait deux semaines depuis mon incident dans les cavernes. Nancy était considérée comme disparue par sa famille, mais je pouvais à peine leur dire la vérité. Vous savez celle à propos d'elle acceptant un marché d'un bijou magique et ordonnant ensuite à ses sbires de me violer. Est-ce toujours un viol si j'en ai profité ? Peut-être que j'étais un de ces types soumis? Qui sait? Quoi qu'il en soit, dès que j'ai pu gagner assez de force pour quitter le motel, je me suis enfui. Stuart et sa copine au corps parfait ont essayé de m'arrêter, ils m'ont dit...

469 Des vues

Likes 0

Un samedi de plaisir de pom-pom girl Ch. 08

La lumière du soleil pénétrait par mes fenêtres et dans ma chambre alors que je me réveillais un samedi matin typique. J'ai retiré la couverture de mon corps nu et j'ai retiré les fesses bleues de Becca de mon entrejambe alors que je sortais de mon lit. Le slip était encore couvert de mon sperme de la nuit précédente. Je jetai la culotte humide de côté et me dirigeai vers mon bureau. Je me suis assis sur la chaise, j'ai attrapé mon ordinateur portable et j'ai allumé l'ordinateur. J'ai ouvert mon e-mail et regardé le nouveau courrier qui était arrivé. Je...

698 Des vues

Likes 0

Wendy et Miss West iii

Le troisième de trois Wendy a été conduite les yeux bandés par Miss West vers une porte à l'arrière du bureau. Miss West inséra une clé et ouvrit la lourde porte en chêne donnant sur ce qui de l'extérieur semblerait être un débarras à côté du bureau principal. En entrant, si Wendy avait pu voir, elle aurait vu une petite pièce, d'environ 6 pieds carrés, peinte en noir avec des anneaux métalliques fixés à différentes hauteurs le long des murs et à divers points du plafond. La pièce était éclairée par des projecteurs orientés dans toutes les directions. Wendy était debout...

563 Des vues

Likes 1

Le Shed Club (Partie 4)

Tout d'abord, des excuses massives pour le retard de production de la partie 4. Crise inattendue avec grippe familiale partout. Tout le monde va mieux maintenant, donc je peux répondre à la dernière série de commentaires..... Les « entraîneurs » au Royaume-Uni font référence aux chaussures de sport… Nike, Adidas, Puma, etc. Je ne pense pas qu'il y ait d'autres requêtes, ainsi de suite avec la partie 4. Il s'agit de Finn, que je vois encore de temps en temps. En fait, il a réparé mon PC l'année dernière. Il conçoit des sites Web et d'autres trucs techniques qui me laissent perplexe. Il...

647 Des vues

Likes 0

Ma nièce Sally, nous avons eu des jours meilleurs

Je me suis réveillé le lendemain matin, une tasse de café sur ma table de chevet, et le journal au pied du lit. Étrange. Je me suis dit. Leesha était déjà debout, et généralement le dimanche, j'étais le lève-tôt. Il était un peu plus de huit heures. Pas trop tôt, mais pas trop tard non plus. Je me levai, enfilai mon peignoir, mis le papier sous mon bras et descendis les escaliers en sirotant mon café. Bonjour tête endormie. dit Leesha, l'air un peu embarrassée de tout. Je suis désolé pour la nuit dernière bébé. Elle s'est approchée de moi et...

602 Des vues

Likes 0

Strictement la tête

C'EST DE LA FICTION CELA NE S'EST PAS VRAIMENT ARRIVÉ. C'EST MA 1ERE HISTOIRE !!! c'était une chaude journée d'été, je sortais juste du travail et j'ai repéré un vieil ami. il se tenait près de sa voiture. son nom est volonté. maintenant est très agréable pour les yeux. il mesure environ 6 pieds 2 pouces, est très musclé, a la peau foncée et est gentil. il a un sourire très chaleureux et fait des câlins incroyables. Je mesure environ 5 pieds 5 pouces, un peu épais, des seins de taille 38f, une peau blanche crémeuse très pâle et une personnalité...

526 Des vues

Likes 0

Mon projet d'école, MOM 2

Mon projet d'école, MOM 2 Ceci est la deuxième partie de cette histoire pour mieux la comprendre, je vous conseille de lire la première partie. Les commentaires sont les bienvenus. Samedi matin, Sherry s'est réveillée à 7h30. Elle se sentait merveilleusement bien, mais s'est ensuite rendu compte qu'elle avait du sperme séché partout sur ses fesses. Mon dieu, j'ai fait un rêve humide la nuit dernière et je ne me suis pas souvenu que cela lui avait traversé l'esprit. Sa chatte était douloureuse et étirée, et son trou du cul brûlait un peu. Elle s'est contentée de regarder tout le sperme...

808 Des vues

Likes 0

Mûr pour la cueillette - Partie 4

Mûr pour la cueillette - Partie 4 Par Kevin Moore Bryan m'a attaché au lit en un temps record, puis a récupéré un appareil photo Pentax Spotmatic dans l'armoire - j'ai découvert plus tard que l'homme était un photographe professionnel et que les bum-boys et la pornographie étaient ses deux principales passions dans la vie. Alors qu'il jouait avec la caméra, un homme noir nu est entré dans la pièce. « C'est gentil de ta part d'être enfin venu, Lloyd, dit Bryan. Kevin aurait pu être allongé ici pendant des heures, attendant un bon royal rogering du mamba noir. « Le...

576 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.