De bi à l'esclave de la bite de papa

3.7KReport
De bi à l'esclave de la bite de papa

Si vous voulez en savoir plus sur moi, j'ai 25 ans, 6 pieds 2 pouces, des cheveux courts et bouclés, une carrure athlétique avec une bite non coupée de 7,5 pouces plutôt impressionnante. Je ne vais pas prétendre ressembler à une forme de dieu grec ou quoi que ce soit, mais je vais bien. Depuis 4 ans, je suis en couple avec une femme mais j'ai toujours su que j'étais Bi et elle le savait aussi. J'ai été avec des hommes dans le passé et j'ai toujours été fan du bottom mais je n'ai jamais été avec un homme pendant que j'étais avec elle car elle n'était pas dedans. Mon ex a accepté de m'attacher à l'occasion, donc tout n'était pas perdu. Après la fin de ma relation avec mon ex, j'ai eu une petite crise ne sachant pas ce que je voulais après elle et j'ai décidé que la façon la plus simple de passer à autre chose était de me moudre comme après tout, qui ne peut pas s'envoyer en l'air là-bas.

J'ai installé l'application et indiqué clairement dans mon profil que je n'avais pas été avec un homme depuis un moment et que je voulais que quelqu'un ait ce qu'il voulait avec moi. J'ai toujours été soumise même avec les femmes donc je n'avais aucune raison de ne pas être avec les hommes. Je n'ai pratiquement aucune limite autre que les excréments et le sang, donc je suis essentiellement un rêve dominant.

Le premier jour, j'ai reçu quelques messages mais rien ne m'a chatouillé jusqu'à ce qu'un gentil papa de 55 ans m'envoie un message. Papa n'est pas ce que je dirais que mon type est car il est un homme légèrement potelé et a un haut du torse très poilu, ce qui n'est normalement pas mon truc car j'aime être lisse et je préfère que les autres le soient mais heureusement il rase les parties importantes ?. Il est plus petit que moi mais pas beaucoup à environ 6 pieds mais ce qu'il manque de hauteur, il le compense dans le département des coqs. Il m'a dit qu'il était grand quand nous discutions mais ne m'enverrait pas de photo comme il l'a dit, que je l'aime ou non, je le goûterais. C'est ce qui m'a attiré vers lui. Tout au long de toutes nos conversations initiales, il avait une sévérité sexy envers lui où je pensais que si nous nous rencontrions un jour, il prendrait 100% en charge de moi et c'est tout ce que je voulais. N'être rien de plus qu'un jouet sexuel pour lui. Après seulement une journée de bavardage, j'ai accepté de le rencontrer chez lui ce soir-là. Je lui ai dit mes limites qui, pour être honnête, sont très peu nombreuses et j'ai convenu d'un mot de sécurité, mais je ne l'ai pas utilisé et je ne le ferai probablement jamais. Je ne suis pas entré dans les détails de mes goûts car je voulais que ce soit tout ce qu'il aimait car après tout, il est en charge.

J'étais nerveux avant d'aller à la rencontre car je n'avais pas été avec un gars depuis si longtemps et honnêtement, je ne savais rien de ce qu'il avait prévu pour moi, seulement que dès que j'entrais chez lui, je l'appelais papa. Ce qui le rend plus sexy, car même maintenant, après plusieurs rencontres, je ne connais toujours pas son vrai nom. Je l'appelle toujours papa car c'est ce qu'il veut. J'ai fait le travail de préparation habituel et je me suis assuré d'être propre à l'intérieur et à l'extérieur, rasé et réchauffé à l'avance. J'ai conduit jusqu'à sa maison et c'était une belle maison dans un endroit assez discret. J'ai frappé à la porte et il y avait l'homme sur les photos exactement comme je l'ai vu répondre. Il m'a souri effrontément immédiatement comme s'il savait ce qui m'attendait et m'a fait entrer à l'intérieur. Papa a une voix assez profonde qui est réconfortante mais très directe en même temps. Il m'a tout de suite dit de me déshabiller et de lui présenter mes vêtements en tas plié. Je me tenais là dans son couloir vulnérable à cet homme que je connaissais à peine et il tient toutes mes affaires. Il les a mis dans un placard près de la porte et a dit : « Quand vous êtes chez moi, vous êtes nu, sauf si je dis le contraire. Tu m'appelleras papa, tu me demanderas la permission de faire n'importe quoi et tu obéiras à chacune de mes paroles ». Je me souviens seulement avoir pu répondre "oui papa" car j'étais trop nerveux/excité pour penser. Je me tenais déjà dans son hall et ma bite faisait rage devant moi. Papa a dit "tu n'auras pas besoin de ça" et l'a saisi fermement dans ses mains en le serrant aussi fort qu'il le pouvait. Il a attrapé le haut de ma tête et m'a poussé vers le sol. Il m'a indiqué où il voulait que j'aille et m'a dit de ramper pour qu'il puisse me voir à quatre pattes. Il m'a dirigé vers son joli salon recouvert de moquette, ce qui était une grande amélioration par rapport aux planchers de bois franc des couloirs. Papa se tenait devant moi dans le salon et commençait lentement à défaire sa ceinture. Ma bite se contractait en anticipant et je me suis presque retrouvée à ouvrir instinctivement la bouche pour être prête car cela faisait si longtemps que je n'avais pas goûté une vraie bite. On m'a dit qu'à aucun moment je ne toucherais ma propre bite à moins qu'il ne le dise, ce qui était angoissant tout au long. Il a lentement défait sa fermeture éclair devant mon visage et m'a révélé ce qu'il cachait sur les photos. À aucun moment je ne m'attendais à ce qui a été révélé, la bite de papa est à peu près de la même taille que la mienne, peut-être un peu plus grosse. Il n'est pas coupé comme moi et oh boy est-ce une belle bite veinée. Pas trop épais là où une pipe est angoissante sur la mâchoire, mais suffisamment épais pour en faire un véritable travail. Je me suis assis là à regarder sa bite lancinante alors qu'elle se dressait devant moi. Si je tirais la langue, il y avait un peu de liquide pré-éjaculatoire sur le bout qui n'attendait que moi pour le savourer. Papa posa sa main sur l'arrière de ma tête et attrapa mes cheveux. Il a dit "salope large ouverte" à laquelle je l'ai fait. Papa a lentement et doucement tiré mon visage avec ses deux mains sur ma tête dans sa bite en attente. Il a essuyé le précum sur ma langue en entrant et c'était comme si de l'électricité traversait mon corps, j'étais tellement excité. Je ne peux pas décrire la douceur de son liquide pré-éjaculatoire, j'en voulais juste plus s'il me laissait faire à l'époque. Il a continué à travailler lentement ma tête d'avant en arrière pendant une minute ou deux avant de dire que les esclaves devraient faire tout le travail. Il a relâché ma tête et j'ai su ce que je devais faire. Le sous-marin en moi était bel et bien libéré et j'ai commencé à gorger sa bite dure comme si c'était mon dernier repas. Pas moyen que je puisse tout supporter mais j'en gérais facilement les 2/3 et papa gémissait en me disant que je suis un bon petit esclave. Je l'emmène aussi loin que je peux à chaque coup pendant qu'il joue avec mes cheveux.

Je savais qu'après toute cette succion, il devait se rapprocher et addy a commencé à me parler. Je me souviens que ses mots étaient "une bonne salope aime le goût du sperme et sait qu'elle devrait en avaler chaque goutte". Il m'a demandé si j'étais une bonne salope et tout ce que je pouvais faire était de hocher la tête et de gémir un oui pendant que ma bouche était plein. J'avais attendu des années pour goûter à nouveau une charge et j'aurais fait n'importe quoi pour goûter la sienne à ce moment-là. Papa m'a ensuite dit ce qui jusqu'à ce jour pourrait être l'une des expériences les plus chaudes que j'ai jamais eues dans ma vie et montre à quel point il est un bon dominant. Papa a dit "Bientôt je vais jouir dans ta bouche et comme une bonne petite salope tu vas en savourer jusqu'à la dernière goutte" Mes yeux criaient oui s'il te plait. "Tu vas me montrer que tu es prêt à me servir et quand je jouis dans ta bouche tu vas le garder sur ta langue comme un bon esclave et tu ne pourras avaler que quand je le dis". Il m'a eu car il savait à quel point je le voulais et a retenu la chose que je voulais faire le plus, c'est-à-dire tout avaler. Papa m'a dit que ça venait et a commencé à tenir l'arrière de ma tête en poussant sa tête palpitante dans ma bouche humide. De multiples jets de son jus chaud ont commencé à pulvériser dans ma bouche alors qu'il gémissait à quel point j'étais une bonne salope. Tout ce que je voulais faire, c'était avaler chaque goutte, mais je ne l'ai pas fait. J'ai joué avec ma langue sur sa tête en faisant tourbillonner le sperme autour de ma bouche, prenant ainsi la saveur de sa semence. Papa m'a regardé dans les yeux a sorti sa bite de ma bouche et s'est assis sur la chaise devant moi alors que j'avais encore tout son sperme sur ma langue. Papa a dit que je n'avalerai pas son sperme jusqu'à ce qu'il soit dur et prêt pour le tour 2. Il a été très clair dans sa prochaine instruction. Je devais le faire bander à nouveau sans le toucher ni sa bite, alors je devais lui faire un spectacle.

J'ai commencé à tourner mes hanches pour lui et à frotter ma bite de haut en bas. Je suis retourné là où je savais qu'il aimait avant et je me suis présenté devant lui à quatre pattes et j'ai lentement écarté mes joues pour lui montrer mon trou qu'il pourrait avoir s'il le voulait. Après ce qui m'a semblé être 10 minutes, j'ai pu voir le membre de papa recommencer à se contracter et je devenais désespéré à ce stade. Je dégoulinais littéralement de liquide pré-éjaculatoire et j'avais toujours envie d'avaler son sperme. Il m'a regardé et a juste dit un mot "Avale!" c'était tout ce dont j'avais besoin et je l'ai fait. Je lui ai montré ma bouche vide et présenté ma langue. Il m'a demandé de m'asseoir à nouveau devant lui et a attrapé ma tête et l'a tirée vers sa bite dure à nouveau. Ce qui a suivi était ce que je décrirais comme s'il utilisait ma gorge comme un Fleshlight sans aucun contrôle de ma part. Il a trouvé exactement ce qu'il aimait et s'y est mis. Papa m'a dit que cette fois je n'avais pas la chance de savourer son sperme et qu'il allait directement au fond de ma gorge à ma grande déception. Papa commence à gémir et a giclé son jus dans le fond de ma gorge et j'essayais désespérément d'en attraper sur ma langue mais j'ai échoué. Il a repoussé ma tête après avoir su que tout était parti et m'a souri. Papa a dit "Tu reviens demain, n'ose pas toucher ta bite quand tu pars car j'ai un plan pour ça et tu vas le manger". Il s'est levé et m'a tendu mes vêtements et m'a dit de m'habiller et de sortir.

Je suis parti tellement frustré mais tellement satisfait en même temps. La rencontre était tout ce que j'espérais qu'elle soit. Cette pensée n'a jamais quitté mon esprit de toute la nuit. Cet homme m'a rappelé à lui seul pourquoi j'aime tant la bite et a déclenché mon besoin de servir et de plaire aux autres. J'avoue que je vais probablement être une salope pour le reste de ma vie.

Articles similaires

Retraite en couple

Jon était votre homme de tous les jours, marié à sa femme Grace depuis six ans, deux enfants, a vécu dans la même ville toute sa vie. Il aimait sa femme et ferait n'importe quoi pour elle; et il avait une belle vie sexuelle aussi. Ils étaient ensemble depuis le lycée et l'étincelle était toujours là. Ils ont fait des choses folles ensemble et il était ouvert d'esprit à tout ce que Grace voulait essayer. Alors, quand elle est venue le voir une semaine avant leur septième anniversaire et lui a dit qu'elle avait réservé un voyage pour eux sur une...

3.3K Des vues

Likes 0

La rose épineuse Ch.04

Scarlett pinça ses lèvres pleines alors qu'il se penchait vers le bureau bas à côté de son lit, prenant la plume qui attendait là, la trempant dans de l'encre noire et tapotant l'excédent avant de prendre une note sur le papier qui attendait à côté de lui, prononçant les mots à haute voix d'une voix douce comme il l'a fait. L'Orcess, bien que dominant dans sa nature, j'ai trouvé, peut être maîtrisé avec le bon effet de levier. Alors qu'ils s'efforcent d'apparaître comme responsables et puissants, une déclaration certainement renforcée par leur force évidente et leurs prouesses physiques, ils, comme la...

926 Des vues

Likes 0

Avenue inférieure de Greenville

Kim 28 est une femme séduisante de 5 pieds 7 pouces de haut avec de longs cheveux blonds et un beau sourire. Si ce n'était pas contraire aux règles, elle aurait porté des bouchons d'oreille toute la nuit. En l'état, elle ne pouvait s'en tirer que lorsque Jerry était Kim s'inquiétait parfois pour son ouïe, alors que la musique battante se déversait des haut-parleurs tout autour de la discothèque. Pourtant, c'était un excellent travail, avec de bons conseils, et elle en avait besoin si elle retournait à l'université à l'automne. Elle n'était là que depuis quelques semaines, mais était déjà habile...

912 Des vues

Likes 0

Entraîneur Kristen

Ma nièce joue au softball dans une petite ligue parrainée par la ville dans laquelle nous vivons. Son entraîneur, Kristen (nom d'emprunt), est vraiment la seule chose amusante dans les jeux. Kristen est sur le côté épais. Elle a une sorte de visage trapu sur lequel elle se maquille et des lèvres boudeuses qui sont de la même couleur rouge foncé que ses longs cheveux bouclés. Elle n'est pas ce que j'appellerais une beauté classique, mais elle est définitivement faisable. Et si je devais deviner, je dirais qu'elle était probablement entre le début et le milieu de la trentaine. Kristen dégage...

2.9K Des vues

Likes 0

Ma soeur et moi à Noël - partie 2

Ma soeur et moi à Noël - partie 2 La sonnette retentit dans toute la maison, frottant le sommeil irrépressible de mes yeux fatigués. Je soulevai la tête de charlotte de ma poitrine et la posai sur un oreiller. Je tournai la clé et tirai la porte. Je pose mon doigt sur mes lèvres, charlotte dort, tu crois qu'il est tôt? J'ai dit. « Uhhh, pas si tôt », a déclaré Leo, en tenant son hublot devant mon visage. Viens en haut dis-je. Nous sommes allés dans ma chambre et j'ai commencé la douche. « Que s'est-il passé à la fête ? Demanda...

2.9K Des vues

Likes 0

Ma cousine_(1)

Cela faisait un moment que je n'avais pas vu mon oncle et sa famille. Aux derniers souvenirs, ils avaient 5 enfants. 3 garçons 2 filles. Deux des garçons étaient plus âgés que moi et les autres avaient quelques années de moins. J'étais connu pour être le méchant de toute la famille. Ma mère avait dit que j'allais devoir rester chez son frère pour l'été. En espérant que je resterais loin de la vie de la ville. J'étais d'accord avec ça, j'ai besoin d'une pause de la fête vue. Ma mère m'a déposé. Voici. J'espère que vous en tirerez quelque chose, je...

3.9K Des vues

Likes 3

Ma douce Sue de '82

Titre : Ma douce Sue en 82 En 1982, j'ai vécu avec une femme plus jeune nommée Karen et je la baisais ainsi que des rendez-vous occasionnels avec sa meilleure amie Carla. Elle avait plusieurs années de plus que Karen et les deux femmes savaient ce qui se passait mais n'y voyaient pas de problème. Je savais aussi que Karen disparaissait de temps en temps pendant un jour ou deux en utilisant l'excuse d'aller skier au lac Tahoe alors qu'elle était en fait ailleurs. Je savais quand il y avait de la neige là-haut et quand il n'y en avait pas. Elle...

2.4K Des vues

Likes 0

Trois fois partie 2 (Aussi par Julius bien sûr & Copyright avril 2008 également) Ils s'assirent et mangèrent leur déjeuner. Les yeux de Paul partaient rarement ses seins et Marsha les a délibérément montrés pour lui. Elle s'assit avec eux, se reposant sur la table avec leurs mamelons très en vue. Quand elle est allée les chercher plus de café, elle a été récompensée par une vue de sa bite, complètement dressé et saillant de son aine. Il était prêt à nouveau et Marsha s'est émerveillée de la résilience de jeunesse. Alors qu'elle versait son café, elle a dit: Je pense...

963 Des vues

Likes 0

Ma patronne

Salut, je m'appelle Gina, j'ai 26 ans, j'ai des cheveux noirs, j'ai des seins en bonnet B et je mesure 5'4. Parfois, vous ressentez une certaine façon à l’égard de vos supérieurs. Habituellement, on les aime ou on les déteste, mais ma patronne était quelque chose de spécial, je pense. Elle était gentille, mais pas trop gentille. Elle mesure 5'9 avec les cheveux et les yeux bruns. Elle avait aussi un très beau corps, avec de jolis seins en bonnet C, donc elle est très sexy pour avoir 37 ans. Je l'ai pour patron depuis environ 3 ans, et je me...

582 Des vues

Likes 0

Paul l'Ancien

Par Gail Holmes Paul était l’aîné de la famille, il avait un frère et une sœur cadette, même s’il n’avait jamais perdu sa virginité à l’approche de vingt-cinq ans. David, tu ne pourrais pas rencontrer un gars plus excité ; il lui suffisait de regarder une fille et elle devenait mouillée à cette pensée. Mais Kerrie était désormais une fille qui savait plaire. Le problème de Paul était qu'il était timide, d'accord, il achetait tous les magazines pour filles, et il apportait même des films pour jouer, le problème était qu'il était nerveux à chaque fois qu'il les regardait au cas où...

546 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.