Manigances sexuelles des partisans de Trump : Nicole Arbour, Kaitlin Bennett, Ashton Whitty et Lauren Southern

876Report
Manigances sexuelles des partisans de Trump : Nicole Arbour, Kaitlin Bennett, Ashton Whitty et Lauren Southern

"Je deviens trop vieux pour cette merde" pensa Dustin Heard alors que la voiture se dirigeait vers les collines d'Hollywood. Il se dirigeait vers le manoir de Nicole au-dessus de Los Angeles. Nicole Arbour bronzée et plantureuse. Cette grosse salope américaine blonde. Elle descendait. En permanence. Elle et toutes ses jolies petites copines blondes.

Nicole Arbour. Madame lesbienne. 40 ans, 5' 10" de haut, aux longues jambes, athlétique, fort. Et empilé. Comme une maison en briques. 50E-24-38. Cheveux blonds épais jusqu'aux épaules. Rouge à lèvres, ongles et ongles rouge vif. Bronzage doré après un bain de soleil nu. Chatte bien taillée. Une vraie reine amazonienne vivante.

Nicole avait fourni de belles blondes américaines au service d'escorte de Kayleigh McEnany. Un partenariat très lucratif. Kayleigh avait doublé Donald Jr et Eric. Le détournement de Trump était une grosse erreur. Kayleigh était morte maintenant. Commandes de Donald Jr et Eric. C'était maintenant au tour de Nicole. La grande, belle et blonde Nicole. Elle aurait dû s'en tenir à la prostitution toute seule. Rejoindre Kayleigh a vraiment mis Donald Jr et Eric très en colère. Bientôt, Nicole serait aussi de la viande morte. Et toutes ces belles blondes américaines. Dommage.

Alors que la voiture traversait les collines, se tordant et tournant dans chaque virage de la route, Dustin souhaitait être au volant plutôt que de se cacher sur le sol à l'arrière. C'était un grand gars, et c'était sûr qu'il était à l'étroit, mais il savait que le mignon tout en courbes qui conduisait la voiture, Ashton Whitty, atteindrait bientôt la place de Nicole. Elle connaissait le chemin. Elle était l'un des nombreux amants de Nicole. Et Ashton avait son propre jeu de clés de maison. Dustin lui prendrait les clés à leur arrivée. Et il prendrait aussi Ashton. A sa manière particulière.

Ensuite, il aurait une longue visite agréable avec Nicole.

Dustin était doué pour être silencieux. Et, à bien des égards, il avait apprécié cette balade en voiture à travers les collines. Il était presque désolé que ce soit sur le point de se terminer. Cela avait été amusant d'entrer par effraction dans la voiture d'Ashton et de se cacher sur le siège arrière. Et puis attendez. Attendez qu'Ashton traverse le parking et entre. Dustin l'avait regardée quitter son immeuble. Elle était blonde et aux longues jambes. Tout comme son patron. Seulement plus jeune. Environ 25 ans. 5' 9" de haut. Magnifique visage. Lèvres pleines. Yeux bleus chatoyants. Des cheveux blonds dorés descendent jusqu'à sa taille. Corps serré. 34DD-24-36. Beaux seins. Cul séduisant. Dressé pour tuer. Minijupe moulante en cuir noir. Top dos nu sans bretelles en cuir noir assorti. Bottes hautes en cuir noir avec talons aiguilles de 4 pouces. Elle a fait une promenade très sexy. Vraiment lent. Avec beaucoup d'action de hanche agréable. Et ses seins avaient l'air bien dans ce haut licou en cuir. Rebondir et secouer. Elle a été construite. Construit vraiment sympa.

L'odeur de son parfum exotique avait rempli la voiture quand elle était montée. Et elle laissa tomber ses longues mèches blondes sur l'appui-tête et dans le dos. Enveloppant Dustin alors qu'il était allongé dans l'obscurité. Il joua un peu avec ses cheveux luxuriants pendant qu'elle conduisait, y passant ses mains, les tenant contre son visage, mais elle ne sembla pas s'en apercevoir. Elle sentait bon. Vraiment bien. Et il pouvait voir entre les sièges. Voyez sa longue jambe droite allongée sous le tableau de bord. Faire des allers-retours entre la pédale d'accélérateur et les freins. Pompage de l'accélérateur. Et la pédale de frein. Minijupe en cuir montant haut sur ses cuisses. Exposer une belle paire de longues jambes galbées. Enfermé dans des bottes en cuir à talons aiguilles très chères. Et elle était excitée. Donc très excitée. Il pouvait le dire. Au fait, elle n'arrêtait pas de se toucher avec sa main libre. Serrant ses seins à travers le haut licou en cuir noir. Passer sa main de haut en bas de sa cuisse. Glissant ses doigts sous sa jupe courte pour se faire plaisir pendant qu'elle conduisait. Soupirs. Gémissant. Agréable. Très agréable.

Soudain, la voiture ralentit. Et transformé en une longue allée. Se déplaçant lentement, en haut d'une colline escarpée, vers l'avant d'une grande maison. C'était plus comme un manoir. Fantaisie. Très chic. Entouré d'arbres. Au fond des collines d'Hollywood. Il était temps de prendre les clés à Ashton.

Mais, avant qu'il ne puisse bouger, deux silhouettes s'approchèrent de l'avant du manoir. Marcher vers la voiture. Deux femmes. A la fois blonde et belle. Tout comme Ashton. Dustin les regarda depuis sa cachette sur la banquette arrière. Il les connaissait déjà. Deux des gardes du corps de Nicole… et des amants.

Celui de droite. Kaitlin Bennett. Grand. C'était une grande fille. Mais d'une manière agréable. Une très belle façon. Elle était au début de la vingtaine. Visage de poupée glamour. Large sourire. Yeux d'un bleu profond. Pouty, lèvres charnues peintes en rouge cerise brillant. Corps spectaculaire. Gros seins. Aux longues jambes. 5'10" de hauteur. 38DD-24-38. Gros seins sans soutien-gorge se balançant et rebondissant pendant qu'elle marchait. Cheveux épais, ondulés, blond platine. Comme Marilyn Monroe. Vêtue d'une mini-robe en lycra stretch rouge vif avec un décolleté en V profond, des bretelles spaghetti et un dos nu plongeant. Si court qu'il couvrait à peine ses petits pains serrés dans le dos et son string rouge devant. Si serré qu'il s'étendait autour de ses hanches pleines et de son cul rond comme du film rétractable. Des bas de soie cousus au dos caressaient ses longues jambes galbées. Des talons aiguilles rouges à talons aiguilles entouraient ses jolis pieds. Un lourd collier QAnon orange et or noir pendait autour de son cou, tombant entre ses gros seins. Kaitlin. Une bombe blonde platine. Montrant beaucoup de décolleté profond. Beaucoup de jambe longue et courbée. Et ce cul rond parfait. Grand. Serré. Et chaud.

Et l'autre fille. Celui sur la gauche. Lauren Sud. Environ 5' 6". 110 livres Fin des années vingt. Mignon et sinueux. Visage de bébé séduisant. Sourire sexy. Joues capitonnées. De grands yeux verts. Longs cheveux blonds couleur miel. Rouge à lèvres rose brillant. Boucles d'oreilles longues en or et bracelets en or scintillant. Un pendentif QAnon en or pend à son nombril percé. Vêtue d'une mini-jupe bleu métallisé brillant, d'un haut tube métallisé bleu assorti et d'escarpins noirs à talons aiguilles coûteux. Ses seins 36C hauts et fermes ont rebondi et se sont agités alors qu'elle ouvrait la porte du passager avant, sautait à l'intérieur et commençait à parler.

« Ashton. Écoutez Ashton. Nous avons un problème. Nicole. Elle s'est de nouveau emportée, vous savez. Avec une autre fille noire. Quel était son nom? Tu sais. « Stacey Dash ». Celui que nous avons récupéré l'autre soir au club et ramené ici. Rappelles toi? Eh bien, Nicole. Elle a tout de suite détesté Stacey. Parce que Stacey était noire. Et à cause de son corps. Stacey avait l'air si bien dans ce catsuit en cuir blanc avec la fermeture éclair baissée, et ses gros seins qui tombaient, et son gros cul rond qui s'étirait dans le dos, et ces talons compensés qu'elle portait. Et bien, vous savez. Stacey était une vraie bombasse. Avec ce corps. Et ces longs cheveux noirs bouclés et épais qui lui descendaient dans le dos. Et Kaitlin et moi voulions vraiment la baiser en premier. Tu sais. Avant qu'on la tue. Elle était si grande et sexy. Et tout le monde la voulait.

Nicole n'aimait pas ça. Elle était si jalouse. Et, eh bien, Stacey est devenue indiscrète, vous savez, à propos de tous les trucs QAnon partout dans le manoir. Et elle a commencé à faire des blagues sur les « blondes aryennes » et les « Stupid QAnon » et des trucs comme ça. Et Nicole est devenue vraiment folle comme d'habitude. Stacey a eu peur et a essayé de partir, mais nous ne l'avons pas laissée faire. On s'est un peu disputé. Tu sais. Ensuite, nous l'avons maintenue au sol, avons enlevé cette tenue en cuir sexy et l'avons attachée. Eh bien, alors Nicole a commencé à lui poser beaucoup de questions, et Stacey n'a pas répondu. Et, eh bien, vous savez, puis Nicole a commencé à la travailler. Je veux dire vraiment la travailler dessus. Surtout ces gros seins couleur chocolat. Et bien, nous nous sommes tous emportés.

J'ai attrapé Stacey par la gorge, et Kaitlin a tenu ses pieds vers le bas, et ses mains étaient liées, et elle criait très fort et donnait des coups de pied, et toutes les autres filles ne faisaient que regarder et rire. Et Nicole, eh bien, vous savez, Nicole avait un couteau et elle, elle a juste continué, vous savez, à la retravailler, vous savez, avec le couteau, encore et encore. La trancher. Et personne ne voulait que nous nous arrêtions. Et nous lui avons fait des choses désagréables. Tu sais. Vraiment méchant. Nous avons coupé tous ses longs cheveux noirs et épais. Nicole va le garder en souvenir. Et nous avons fourré son string en cuir blanc dans sa gorge. Vous auriez dû le voir. Ses yeux étaient exorbités comme de grosses soucoupes ! Et on met plein de trucs différents dans sa chatte juste pour s'amuser ! Kaitlin est devenue un peu folle. Elle a vraiment fait un numéro sur le cul de Stacey avec ce truc de strap-on. Et Nicole a utilisé son gros fer à marquer QAnon sur les seins de Stacey. Et je l'ai étranglée avec mes mains. Et cela semblait juste durer éternellement. Et nous, vous savez, l'avons tuée. Maintenant, nous devons nous débarrasser du corps parce qu'il est assez foiré. Et bien, Nicole veut que nous utilisions votre voiture. Et, eh bien, nous devons le faire maintenant parce que Nicole organise une grande fête ce soir. Il y a déjà un tas de filles américaines vraiment mignonnes ici. Elles sont toutes blondes et sexy ! Et Nicole dit qu'on peut en avoir qui on veut !

Nicole dit qu'elle fera quelque chose de spécial pour vous si vous nous aidez. Elle sait à quel point tu es excitée et à quel point tu aimes les baisers français ! Allez, dis "oui", veux-tu ? Je t'embrasserai longuement et lentement, avec beaucoup de langue, comme tu l'aimes. Et je te laisserai faire ma chatte si tu veux. Tu sais à quel point j'aime vraiment ça dur dans ma chatte ! Et tu as vu Kaitlin ? Elle est tellement prête pour une action torride ce soir. Regardez-la dans cette robe rouge brillante avec tous ces beaux cheveux platine. Dieu, elle est si sexy ! Elle ressemble à Marilyn Monroe ! Et tu sais qu'elle aime quand tu portes ta minijupe en cuir parce que ça rend tes fesses chaudes ! Elle te veut vraiment mal ce soir. Elle me l'a dit. Mais tu ferais mieux de faire attention. Elle va vous saouler et essayer de vous faire le cul avec son gode ceinture quand vous êtes trop bourré pour dire non ! Tout comme elle l'a fait avec Stacey. C'est une vraie bandit ! Juste une autre garce folle de QAnon, comme Nicole. Et nous tous ! Alors, Ashton, allez. Tu dois nous aider. Nous devons nous débarrasser de la garce noire maintenant. Ensuite, nous pourrons tous retourner au manoir pour nous amuser. D'accord?"

« Bien sûr, Lauren. Je vais vous aider. Aucun problème. Ce sera un plaisir. J'ai toujours détesté ces salopes noires de toute façon. Ils ne sont pas forts, blonds et beaux comme nous. Putain les ! Mais, d'abord tu dois m'embrasser. Un peu comme un « acompte ». Allez, Lauren, donne-moi un peu de langue. Embrasse-moi bien, bébé. Ensuite, nous jetterons cette pute noire et trouverons de nouvelles salopes à la peau foncée avec qui baiser. Quelqu'un de différent cette fois. Pas une autre garce noire. Que diriez-vous d'une jolie petite fille philippine, ou peut-être d'une mexicaine avec de beaux gros seins ! Nous les ramènerons ici et infligerons de graves punitions et souffrances. J'adore quand ils crient et hurlent ! Ensuite, nous les tuerons comme Stacey. Agréable et lent. Ils le méritent. Il y en a trop ici de toute façon. Ils sont partout ! Tuons un couple ce soir. Je wNicole ressent la précipitation cette fois aussi ! Allez, bébé. Tout ce discours sur le fait de tuer plus de chiennes couleur cannelle me rend si chaud et excité. Embrasse-moi. Embrasse-moi vraiment bien ! Nous allons rendre Kaitlin si jalouse !

Ashton et Lauren se sont penchés ensemble pour un baiser français profond, un rouge à lèvres rouge se mélangeant à un gloss rose alors que leurs lèvres humides se rejoignaient et que leurs langues commençaient une exploration profonde et satisfaisante.

Le cœur de Dustin se mit à battre la chamade. Il se tortilla sur la banquette arrière. Il se sentait prêt à exploser. La mission de ce soir avait soudainement changé. Cela avait été autrefois des « affaires ». Maintenant, c'était "personnel". Stacey. Ils avaient tué Stacey. Ces salopes blondes américaines folles avaient tué Stacey. « Stacey » de Donald Jr et Eric. "Stacey" de Dustin. Il essayait de la joindre depuis des jours. Maintenant, il savait pourquoi elle ne l'avait pas rappelé. Nicole. Nicole avait tué sa Stacey. Nicole paierait pour ça. Et ces trois salopes blondes américaines, Ashton, Lauren et Kaitlin. Ils paieraient aussi. Qui aurait pensé? Ils étaient tous QAnon ! Chacun d'entre eux!

Soudain, Kaitlin est apparue à côté de la voiture. Dans cette mini-robe rouge. Et ces hauts talons plateforme. Avec toute cette blonde platine tombant autour de son visage et de ses épaules. Et sa grosse poitrine se soulevait de haut en bas. Elle était folle. Agitant ses bras. Montrer du doigt. Pointant vers la banquette arrière. En criant. Crier quelque chose. Quoi? Que disait-elle ? Ashton et Lauren ne pouvaient pas tout à fait comprendre. "Quelque chose", "Quelqu'un", "dans le dos". Quoi?

« De quoi parle-t-elle, bordel ? Ashton, baisse les vitres.

Ashton a appuyé sur le bouton et les quatre fenêtres ont baissé. Kaitlin criait.

« Il y a quelqu'un à l'arrière de votre voiture ! Sur la banquette arrière ! Il y a un gars sur la banquette arrière de ton caaaaarrrrrr ! Ahhhhhhhhh ! Noooooon ! Lâchez moi ! Nooounnnggghhh !"

Dustin avait déjà agi. Et il a frappé comme la foudre. S'élevant vers la fenêtre, il tendit la main à l'extérieur, plongeant sa main sur le devant de la robe rouge décolletée de Kaitlin, jusque dans son profond décolleté. Il a attrapé l'un de ses seins 38DD sans soutien-gorge avec sa main droite forte, en le serrant fort, en la secouant en avant, en lui tirant la tête à travers la fenêtre ouverte, avant d'appuyer à nouveau sur le bouton. Avant que Kaitlin ne puisse se retirer, la fenêtre s'est levée, se refermant sur son cou mince, épinglant son magnifique visage et ses boucles blondes platine à l'intérieur de la voiture tandis que son corps voluptueux et ses longues jambes vêtues de bas se tordaient à l'extérieur. Donner des coups de pied et se tortiller. Étouffement et gargouillement. Torsion et rotation. Criant. Et hurlant. Et hurlant. Les sandales rouges à talons aiguilles de Kaitlin ont gratté l'allée de gravier alors qu'elle trébuchait contre le côté de la voiture. Crier et hurler. Pousser sur la vitre teintée. Frapper ses poings sur le verre. Saisissant la fenêtre avec ses doigts, elle poussa frénétiquement contre le verre immobile avec ses mains, essayant de briser la poignée de fer que la fenêtre avait sur sa tête et son cou. Les gros seins de Kaitlin se sont déversés du col en V de sa mini-robe rouge, s'aplatissant contre la vitre froide. Son cul rond et ferme tendu à l'intérieur de la robe courte et moulante, de gros petits pains se tortillant sauvagement alors que sa lutte et ses cris s'intensifiaient. Sa langue dépassait de façon sexy entre ses lèvres rouge rubis, et ses grands yeux bleus se sont agrandis et exorbités alors qu'elle commençait à s'étrangler lentement, la tête coincée dans la fenêtre qui se fermait.

"Un à terre, deux à faire" pensa Dustin, alors qu'il tournait son attention vers Ashton et Lauren. Mais les deux blondes étaient déjà en train de bouger. Il pouvait les voir tous les deux. Atteindre quelque chose. La main d'Ashton était dans la boîte à gants de la voiture. Lauren était dans son sac à main. Ils sortaient des armes de poing. Et se tournant vers la banquette arrière. L'esprit de Dustin commença à s'emballer.

« Merde, il y a une heure, je pensais que ces nanas américaines n'étaient qu'une bande de prostituées de grande classe. Qu'est-ce qui se passe avec tous ces putains d'armes? Et toutes ces conneries de QAnon ? »

Alors qu'il terminait cette pensée, Dustin attrapa une poignée de longs cheveux blonds d'Ashton et tira fort, tirant la blonde hurlante de sa position assise et à mi-chemin au-dessus du siège du conducteur. La tête et les épaules maintenant accrochées à la banquette arrière, la pute voluptueuse a continué à crier. Et crier. Et crier. Agitant son arme en l'air, essayant de tirer. De gros seins jaillissent de son licou. Mini cuir chevauchant ses cuisses fermes. Des bottes à talons aiguilles claquent contre le volant et le pare-brise alors que ses longues jambes pompent et donnent des coups de pied.

Dustin a ouvert son couteau à talon italien et a enfoncé la lame de 13 pouces à travers l'arrière du siège du conducteur et dans le dos d'Ashton, empalant la blonde hurlante sur la longue lame de couteau en acier inoxydable. La lame a traversé le tissu du siège, le cuir brillant, la peau douce, les muscles toniques et les os durs avant d'exploser dans le gros sein droit d'Ashton, tranchant vers le haut à travers sa succulente chair de mésange, traversant son mamelon et le devant de son licou sans bretelles, laissant un trou dentelé dans le tissu serré du dessus en cuir noir, avec la pointe sanglante du couteau qui sort et sort. Les grands yeux bleus d'Ashton s'écarquillèrent d'incrédulité, son regard fixé sur la lame tranchante dépassant de sa poitrine autrefois parfaite. Sa bouche s'ouvrit dans un cri silencieux alors que le sang commençait à couler des coins de ses grandes lèvres rouges. Puis ça a commencé. La lutte sauvage. Le furieux battement d'armes. Le violent coup de pied de longues jambes bottées. Et les bruits. Les bruits de crissement. Un crescendo croissant de bagarres et de cris alors que la blonde empalée tentait en vain de se libérer de la lame de 13 pouces qui la maintenait collée au siège.

À ce moment-là, Lauren se retourna, balançant son pistolet vers la banquette arrière. Dustin a arraché le pistolet de la main droite tremblante d'Ashton et a poussé le canon entre les sièges. Le rugissement simultané de deux armes de poing remplit l'air d'un bruit assourdissant. Dustin sentit le souffle chaud des balles de Lauren siffler près de son oreille et entendit le bris de verre derrière lui alors que la fenêtre explosait.

Un quasi-accident pour Dustin, mais pas de chance pour Lauren.

Deux limaces chaudes ont percé le sein droit tremblant de Lauren, tandis qu'une autre a déchiré le centre de son gros nichon gauche, effaçant son gros mamelon dressé. Une quatrième balle a déchiré son joli nombril, brisant le piercing au ventre en or QAnon, s'enfonçant profondément dans son intestin serré. Elle haleta et grogna alors que son corps volait en arrière, frappant fort contre la porte, la forçant à s'ouvrir. Alors que le sang giclait des trois trous noirs brûlés dans son haut bleu brillant, coulait sur son ventre serré et coulait de sa jolie bouche rose, elle commença à tomber en arrière par la porte passager qui s'ouvrait. Les longues jambes de Lauren se sont écartées, forçant sa minijupe métallique bleue sur ses cuisses et exposant son string en satin noir brodé de strass. Et un petit tatouage. A l'intérieur de sa cuisse droite. Un QAnon. Un petit tatouage QAnon. Mignon. Très mignon.

Essayant de se relever, elle s'agrippa désespérément au siège passager avec sa main gauche tout en agitant frénétiquement son pistolet avec la droite. Essayer de se redresser. Elle a dû prendre un autre coup. Elle a dû. Mais elle tombait de la voiture. Et elle ne pouvait pas se retirer. Plus elle se débattait, plus sa tête et ses épaules glissaient vers la porte. De longues jambes maintenant écartées, le pied droit de Lauren était coincé sous le tableau de bord, tandis que son pied gauche était drapé entre les sièges, une pompe à talons aiguilles accrochée à l'arrière. Alors qu'elle tombait encore plus loin par la porte, sa main droite frappa violemment le bord du tableau de bord. Lauren perdit sa prise sur le pistolet, et celui-ci s'écrasa sur l'asphalte, à quelques centimètres de sa main tendue.

Dustin se rassit, prenant une seconde pour reprendre son souffle. Mais ses oreilles se mirent à sonner. De tout le bruit. Les cris d'Ashton combinés aux gémissements de Lauren et aux gargouillis de Kaitlin commençaient à lui donner un gros mal de tête. Il est temps de prendre une décision. Voyons voir.

"Eenie, Meanie, Minie, Moe, attrapez une chienne QAnon par l'orteil, si elle crie… tuez-la d'abord."

Ashton. Oui, il s'occuperait d'abord d'Ashton. Cela avait du sens. Elle faisait certainement le plus de bruit. Lauren ne faisait que gémir. Et Lauren n'était plus une menace. Elle avait perdu son arme. Et elle traînait à la porte. Coup d'intestin. Coup de mésange. Et saignant partout sur ce tube bleu brillant. Et Kaitlin n'allait nulle part non plus avec sa tête coincée dans la fenêtre. Et d'ailleurs, elle ne faisait qu'étouffer et gargouiller. Ashton. Oui, Ashton serait le premier.

Dustin la regarda lutter désespérément. Ses longs cheveux blonds pendaient derrière elle, tombant sur la banquette arrière, se balançant d'avant en arrière alors qu'elle se tordait et se tortillait. Il aimait la façon dont elle avait l'air dans cette tenue sexy en cuir noir. Tout était si court et serré. Ses hautes bottes noires à talons aiguilles cognaient et s'écrasaient contre le volant et le plafond de la voiture alors qu'elle donnait follement des coups de pied et de pied et de pied sur ces longues jambes galbées. Son mini en cuir serré s'étirait autour de son cul ferme, glissant de haut en bas de ses longues cuisses toniques alors qu'elle se tordait et se tournait. Ses magnifiques seins ont gonflé et sont sortis de son dos nu en cuir, la longue pointe du couteau s'élevant comme une pointe d'argent du centre de son énorme sein droit.

Puis il l'a vu. Le tatouage. Un petit QAnon. Tout comme celle de Lauren. Haut à l'intérieur de sa cuisse gauche. Juste à côté du string en cuir noir qui couvrait à peine sa chatte bien taillée. Il se demanda si Kaitlin en avait un aussi. Un tatouage… et un string… et une jolie chatte. Il le découvrirait bien assez tôt.

Dustin se pencha vers lui, chuchotant à l'oreille d'Ashton alors qu'il caressait ses longs cheveux blonds avec sa main gauche, tapota son string en cuir avec sa main droite et utilisa sa langue pour lécher lentement le sang qui dégoulinait de la lame de couteau tranchante qui sortait de sa poitrine. .

« J'ai entendu votre amie Lauren dire que vous aimiez « les baisers français, longs et lents ». Vous en voulez maintenant ? Laissez-moi vous montrer ma technique spéciale. Tu l'adoreras. De temps en temps, je l'utilise sur une belle fille comme toi. Ce sera une expérience unique pour toi. C'est une vraie tuerie. Je le garantis.

Dustin a commencé à lécher lentement les lèvres rouges d'Ashton, puis a pincé ses narines juste avant de placer sa bouche sur la sienne. Le talentueux tueur à gages italien a enroulé ses lèvres autour des siennes, forçant sa langue dans sa gorge alors que ses frétillements et ses cris sauvages s'intensifiaient. Il l'embrassa profondément, plongeant sa langue dans et hors de sa bouche, la faisant tourner en rond alors qu'elle luttait frénétiquement pour respirer. Ses longs cheveux se balançaient derrière elle alors qu'elle se cabrait et roulait sur le siège, griffant Dustin avec ses ongles peints en rouge alors qu'il l'embrassait profondément… et l'empêchait de respirer.

Dustin a continué son baiser de la mort, gardant sa bouche verrouillée sur les lèvres rouge rubis d'Ashton, lui pinçant le nez avec sa main gauche, tout en utilisant sa droite pour explorer son corps voluptueux et tordu. Glissant ses doigts d'avant en arrière sur son ventre plat. Caressant le devant de sa mini en cuir. Atteindre le dessous pour caresser et serrer le devant de son string en cuir brillant. Explorer la douceur qui se cache en dessous. Caressant ses gros heurtoirs tremblants. Serrant et serrant et serrant ses magnifiques seins à travers le cuir sexy et doux de son haut dos nu sans bretelles. Encore une fois, lui chuchota-t-il à l'oreille.

"OK bébé. Sois prêt. Ça vient. Celui-ci est pour Stacey".

Dustin a saisi le manche du couteau dépassant du siège, a lentement glissé la lame vers l'extérieur, puis l'a repoussé fortement. Encore et encore et encore, il a sorti le couteau et l'a replongé dans le siège. Et dans Ashton. À chaque poussée profonde, une plus grande partie de la pointe sanglante du couteau explosait vers le haut et hors de sa poitrine roulante et vacillante. Ashton frissonna et frémit, se redressant sur son siège chaque fois que la lame tranchante déchirait un nouveau trou déchiqueté dans son haut licou en cuir serré. Elle se releva une dernière fois, cambrant le dos, les seins poussés vers le haut, les yeux écarquillés, les jambes tremblantes, gémissant bruyamment, puis elle retomba. Silencieux. Immobile. Morte.

Un terminé, Il en reste deux.

Dustin se pencha en avant. Il transpirait. Il embrassa à nouveau Ashton, enfonçant sa langue profondément dans sa bouche humide tout en passant ses mains dans la longue crinière de cheveux blonds épais accrochés au sol de la banquette arrière. C'était vraiment un travail difficile. Mais très satisfaisant quand même. Et au moins, c'était un peu plus calme maintenant. Une seule fille gémissait et une autre fille gargouille. Il s'occuperait ensuite de Lauren. Il garderait Kaitlin pour la fin. Elle ressemblait vraiment à Marilyn Monroe. Il aimait ça. De plus, Kaitlin était celle qui avait le plus blessé Stacey. Il la ferait en dernier. Et il l'apprécierait le plus. Belle et sexy Kaitlin. Kaitlin blonde platine. Avec cette robe rouge moulante. Et ces longues jambes musclées. Et ces gros seins fermes. Et ce cul rond et invitant.

Dustin a repris l'arme d'Ashton et a regardé entre les sièges avant Lauren, toujours allongée sur le dos, tombant à mi-chemin par la porte du passager. Une jambe sous le tableau de bord sous le volant, l'autre jambe enfoncée entre les sièges, sa pompe à talon aiguille reposant presque sur les genoux de Dustin. Jambes écartées. La mini-jupe bleue lui montait jusqu'aux hanches. Se tordant. Se tortillant. Gémissant. Coup d'intestin. Des balles enfouies dans de gros seins fermes. Top tube bleu brillant teinté rouge. Mais elle était toujours en vie. Et essayant toujours désespérément de récupérer son propre pistolet. L'arme qui gisait sur le sol à l'extérieur de la voiture. A quelques centimètres de sa main tendue.

Dustin se pencha entre les sièges, observant Lauren de près. Admirant son beau visage et son corps serré et athlétique. Regarder sa minijupe bleue monter et descendre sur ses cuisses pulpeuses. Gros seins poussés vers le haut. Les cheveux blonds pendaient à la porte. Il fit glisser le canon de l'arme de haut en bas de sa longue jambe droite, traçant le contour de son talon pointu et la courbe de son mollet galbé et de sa cuisse tonique. Caressant le pistolet de haut en bas de sa jambe de la cheville à l'entrejambe, faisant rouler le canon d'avant en arrière sur son tatouage QAnon, poussant et sondant le devant de son string en satin noir avec le canon encore fumant. Poussant lentement l'arme de poing vers le haut et sous sa jupe métallique bleu brillant, la faisant glisser vers l'extérieur, puis le long de sa cuisse à nouveau. Glisser à nouveau sous la jupe, puis ressortir. Encore et encore. Haut et bas. Dedans et dehors. Piquer, sonder, explorer. Pendant qu'elle se tordait et se tortillait. Étirant son bras en arrière au-dessus de sa tête. Essayant de ramasser son arme. Elle était proche. Si proche. Remuant le bout des doigts à quelques centimètres seulement. Elle s'étira. Elle s'est tendue.

Dustin commençait vraiment à admirer son effort.

"Tu l'as presque compris, bébé. Essayez juste un peu plus fort. Tu y es presque. Allez. Étirer le. Tu y es presque. Allez. Juste un peu plus. Là. C'est ça. Vous l'avez!"

Dustin la regarda saisir le pistolet avec sa main droite. Essayant de se relever. Essayer de pointer l'arme.

"Je t'ai entendu dire à Ashton que tu l'aimes vraiment dur dans ta chatte. Eh bien, Ashton ne peut pas t'aider avec ça maintenant, bébé, mais je peux. J'ai quelque chose pour toi. Quelque chose de dur pour ta chatte. Ouais, quelque chose de dur. Et chaud. Vraiment chaud. Quelque chose qui va vous combler. Agréable et profond. Tu sais. Je vise toujours à plaire, bébé. Je cherche à plaire. Désolé mes douces joues, mais votre temps est écoulé. Celui-ci est pour Stacey.

Dustin se pencha entre les jambes de Lauren, faisant glisser son arme le long de sa cuisse jusqu'à ce qu'elle disparaisse sous sa jupe courte, faisant rouler le canon en cercles lents sur les strass qui ornaient son string en satin noir brillant. Puis il a appuyé sur la détente.

Pendant un instant, un rugissement assourdissant résonna à l'intérieur de la voiture. Lauren grogna bruyamment alors que la limace brûlante faisait un grand trou au centre de son string, la forant, soulevant son corps dans les airs, la rejetant en arrière. Les bras s'agitant, les jambes battantes et les seins tremblants, elle a navigué à reculons vers la porte, heurtant le sol à l'extérieur de la voiture avec seulement ses longues jambes encore à l'intérieur. Allongée sur le dos, les seins relevés, elle se tordait et se tortillait, roulant, se tordant, tournant. Sa mini-jupe serrée a glissé le long de ses cuisses, se serrant contre ses hanches, exposant son string imbibé de sang et sa chatte perforée. Des jambes galbées s'élevaient haut dans les airs, donnant des coups de pied et des coups de pied et des coups de pied et des coups de pied. Sauvagement. Ses hautes escarpins noirs à talons aiguilles se sont envolés de ses pieds tremblants, exposant de jolis ongles peints en rouge et des anneaux d'orteils en or brillant.

Lauren arqua son dos, gémissant, gémissant, roulant ses hanches d'un côté à l'autre. Ses luttes se sont affaiblies. Elle expira une dernière fois. Bouche ouverte. Les yeux écarquillés. C'était fini. Deux à terre, un à faire. Mlle Kaitlin.

Dustin glissa sur le siège. Face à face avec Kaitlin. Maintenant aux yeux d'insecte et devenant bleu, elle perdait sa bataille épique avec la fenêtre qui emprisonnait son cou mince. Elle avait besoin d'air. Bouche à bouche. Oui, c'était la réponse. Un petit bouche-à-bouche. Il passa ses deux mains dans ses épais cheveux platine. Il lécha le bout de sa langue bombée et goûta la saveur de cerise de son rouge à lèvres. Il l'embrassa. Profondément. Sondant sa bouche avec sa langue. Et il a baissé la fenêtre. Toujours aussi légèrement. Elle toussa. Elle haleta. Aspirant de grandes bouchées d'air alors que la fenêtre s'éloignait de son cou. En lui laissant un peu d'espace pour respirer. La couleur commençait à revenir sur son beau visage. Bon. Je ne voudrais pas qu'elle meure trop tôt. Il y avait tellement plus à faire.

Kaitlin se mit à hurler. Holler à Dustin. Une minute, elle s'étranglait par la fenêtre, maintenant elle ne voulait pas se taire.

« Espèce de stupide bâtard ! Qui es-tu? Putain qui es-tu ? Vous avez tué Ashton et Lauren ! Tout ça à cause de cette stupide salope noire, Stacey ? Êtes-vous fou? Êtes-vous fou? Mein Gott ! Elle n'était rien ! Rien! C'était une pute noire sans valeur ! Fils de pute ! Vous ne vous en sortirez jamais ! Vous ne sortirez jamais d'ici vivant ! Nous sommes plus nombreux ! À l'intérieur! Nous sommes plus nombreux ! Nous sommes tous aryens et forts ! Pas comme cette salope noire pleurnicharde, Stacey ! Nous sommes toutes blondes et belles ! Nous avons des armes et nous vous arrêterons ! Nous viendrons après vous ! Et te tuer ! Nicole va te tuer pour ça ! Quand je me lâcherai, je te tuerai ! Je vais te tuer moi-même ! Laisse moi partir ! Laisse-moi partir maintenant ! Vous salaud! Laisse moi partir ! À présent!"

Dustin lui agrippa à nouveau la tête, passant ses doigts dans ses épais cheveux platine. Il se pencha pour un autre baiser français profond. Elle poussa un cri aigu et se débattit pendant un moment, puis se détendit alors qu'il sondait à nouveau ses grandes lèvres rouges et sa bouche chaude et humide avec sa langue. Puis il recula.

« Chut ! Chut ! Calme-toi, veux-tu. Tu dois apprendre à te calmer et à te détendre un peu, bébé. Je ne te laisse pas partir. Je vais te tuer. Ensuite, je vais tuer toutes vos copines blondes QAnon quand elles sortiront pour voir ce qui se passe. Alors je vais tuer Nicole Arbour. Et tu ne peux pas m'arrêter. J'ai entendu votre amie décédée Lauren vous appeler "un vrai bandit de cul". Elle a dit que tu avais "vraiment fait un numéro sur le cul de Stacey". Stacey était mon amante. Le saviez-vous ? Je suppose que non. Qu'est-ce que tu lui as fait ? Je me demande. Je vais découvrir. Je vais essayer quelques trucs sur toi. Une petite expérience. Vous devrez me faire savoir si je suis sur la bonne voie. Attendez. Excusez-moi une minute. Je crois entendre quelqu'un à la porte de derrière. Votre porte de derrière. Et c'est une douce porte arrière. Je te retrouve là-bas dans une minute !

Dustin est sorti de la voiture et s'est dirigé vers le côté où Kaitlin se débattait, la tête par la fenêtre. Il caressa sa bite jusqu'à ce qu'il soit complètement dur alors qu'il la regardait se tortiller, se tortiller, crier et jurer. Les gros seins de Kaitlin tremblaient et vacillaient à l'intérieur du col en V serré de sa robe décolletée alors qu'elle poussait et tirait frénétiquement la fenêtre, frappant du poing sur le verre inflexible. La micro mini-robe en lycra rouge brillant s'accrochait à son corps tout en courbes comme une seconde peau, de fines bretelles spaghetti drapant ses épaules, un dos nu plongeant jusqu'au creux de ses fesses, un tissu lycra rouge moulant s'étirant autour de ses hanches pleines, couvrant à peine son tour, petits pains fermes. Ses longues jambes maigres et bien musclées se déversaient de l'ourlet vertigineux des robes dans une paire de talons aiguilles rouges à lanières, les talons aiguilles de 5 pouces cliquaient et claquaient sur l'asphalte alors qu'elle trébuchait et chancelait. Des bas de soie caressaient chaque centimètre de ses jambes lisses et souples, la longue et sombre couture du dos parcourant le dos de ses mollets et de ses cuisses comme une autoroute érotique, menant au paradis.

Dustin est intervenu derrière elle, se pressant contre elle, se pressant contre elle, passant ses mains le long de son dos nu et sur sa mini-robe en lycra extensible brillant, suivant la courbe de ses hanches, sur son ventre plat, sur sa poitrine, la serrant et la serrant grand rack 38DD, redescendu sur sa taille fine, sous sa robe, jusqu'à son string rouge, caressant et caressant, et caressant avec ses mains, caressant ses bas élégants, faisant courir ses doigts de haut en bas de ses jambes sinueuses, la serrant mollets, puis remontant le haut de ses cuisses, jusqu'à sa destination finale, son cul magnifique, caressant, caressant, serrant, sentant la tension de ses gros petits pains ronds à travers le tissu en lycra lisse de sa robe rouge moulante. Dustin whispered softly in her ear as he slowly lifted the back of her tight mini…and saw the little QAnon tattoos on her beautiful big butt cheeks.

“Nice tattoos, fraulein. Just like your sexy, dead, QAnon bitch girlfriends. Sorry, they can’t help you. Nicole can’t help you either. You’re ass is mine now. Your ass is mine. Get ready, you big, beautiful, bootylicious, blonde bitch. Here it comes. This one’s for Stacey.”

“No! Noooooo! You fucking bastard! You can’t do this! You can’t do this to me! Attendez! Attendez! You’ll never get away with this! Que faites-vous? Don’t! Don’t touch me! Get your dirty hands off me! Get away! Get away from me! You bastard! Don’t you dare! Don’t you dare touch me! I’ll kill you! I’ll kill you! Nicole will kill you! She would never let anything happen to me! I’m her lover! Her lover! You can’t do this! Nicole! Nicole! Aider! Aide-moi! Nicole! Nicole! Non! Noooooooo! Nooooooooooooo! Nicole! Nicoleaaauuuuuhhhhhh! Annnnaaaaauuuuuuhhhhhhh! Oh mein gaauuuggghhhhtt! Annnnnnaaaaaaauuuuuuuuhhhhhhhhh! Annnnnnaaaaaaauuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhhhh!

Kaitlin shrieked like a banshee, howling Nicole’s name as Dustin mounted her big, round booty from behind, plunging his huge cock deep into her hot, juicy ass, up to the hilt. Kaitlin’s high-pitched squeals echoed inside the car as Dustin thrust hard and deep, plowing her creamy Aryan ass for the very first time. He picked up the pace. Stroking and stroking. In and out. In and out. Faster and faster. Deeper and deeper. Pumping her ample and curvaceous buttocks hard from behind as he pulled back on the thick gold chain of her gleaming QAnon necklace, using it like reins, gripping and pulling back as he thrust hard, deep into her warm and appetizing ass, riding her like a kinky cowboy, pounding her sweet cheeks as she bucked and rolled, her head twisting and neck stretching, trapped by the closed window and strangled by her own heavy QAnon necklace. Writhing. Squirming. Thrashing. Gurgling. Squealing. And squealing. And squealing. And squealing. And squealing. And squealing. And squealing.

Dustin slid his hands to Kaitlin’s curvy hips and pulled her back. Putting his full weight behind each thrust, he pounded her beautiful round buns with long full strokes, drilling deeper and deeper with his big, thick shaft. Her gorgeous bubble butt wiggled and jiggled, bouncing against his crotch as he continued his steady, deep stroking. Kaitlin’s spectacular tits rolled and wobbled, swinging from side to side as Dustin continued his erotic onslaught, grinding his 10” cock in and out of her tight ass like a red hot piston. The once proud and arrogant platinum blonde QAnon bombshell wailed and squealed with each powerful thrust, rising up on the tiptoes of her red stiletto-heeled platform sandals, curvy leg muscles tensing and tightening as Dustin rhythmically buried his huge cock up to the hilt in her delicious ass. Harder and harder. Faster and faster. Deeper and deeper. Stroke after stroke after stroke after stroke after stroke after stroke after stroke.

Dustin was almost there. He could feel it. Rising up like a volcano. Ready to erupt. He pumped her hard. Harder. Harder. Harder. Harder. Ouais. Ouais. Oh oui. As he exploded into Kaitlin’s exquisite ass, Dustin heard her neck crack. She shuddered and jerked, twitching wildly, groaning loudly one last time, then went limp. Still hanging from the window. Arms at her sides. Huge 38DDs pressed flat against the side of the car. Platinum blonde hair spilling around her gorgeous face. Eyes bulging. Tongue poking out between her glossy red lips. Stocking-clad legs splayed out across the cold asphalt. Red lycra minidress hiked above her ass. Tiny red G-string wrapped around her ankles.

Dustin had to move fast now. He needed to find Nicole. But it wouldn’t be easy. There were more of these crazy blonde QAnon bitches inside the mansion. He would probably have to kill them all to get to Nicole. Might as well start now.

Dustin rolled the car window down once more, gripped Kaitlin by her luscious thighs, and hoisted her voluptuous body through the opening, part way into the back. She hung there with her upper body inside the car, neck stretched, head bent awkwardly, platinum blonde hair spreading in waves across the backseat, her upturned ass, long legs, and red spike heels still dangling out the window, rivulets of hot cum dripping down the backs of her shapely thighs and calves, staining her silk stockings. Dustin pulled off the sexy G-string dangling from Kaitlin’s ankles, rubbed the red panties slowly up and down the backs of her cum-stained legs, then held the G-string to his face, savoring the erotic aroma of his own cum mixed together with her hot sweat and the expensive body lotion she’d applied only an hour before her death. He pushed the sticky G-string past Kaitlin’s big, red lips and into her sensuous mouth, using his fingertips to push the sexy red panties deep down her throat.

Dustin moved over to Lauren. He slid his hands around her slender ankles, pulling her into the car, and laying her pretty feet and red-painted toes across Ashton’s naked thighs, leaving only her big tits, beautiful staring face, and long blonde hair dangling out the door. He slid Lauren’s black satin thong past her toned thighs, curvy calves, and pretty manicured toenails, then held it to his face, inhaling the erotic aroma of her warm blood mixed with the expensive perfume she’d sprayed on her pussy just 30 minutes before. Kneeling down, Dustin shoved the blood-and-perfume-drenched panties past Lauren’s pink lips and into her gaping mouth, using his fingers to force the black satin thong deep down her throat.

Ashton was fine where she was. Bent back over the driver’s seat. Impaled on Dustin’s switchblade knife. Tits up. Long hair hanging into the back. Booted legs draped over the steering wheel. Leather miniskirt bunched around her hips. Dustin pulled the switchblade from the seat back, using Ashton’s long mane of thick, golden hair to wipe the blade clean. He pulled the knife down across her chest, slicing her halter top in half to expose her two magnificent 34DD tits, then carved down through soft leather and toned thigh to sever the side strings of her sexy black leather thong. Gripping the shiny black triangle covering her pussy, he pulled up, tearing the panties off her cooling body. Dustin held it high, like a trophy, admiring the glossy black leather, and breathing in the erotic aroma of soft leather soaked and stained with the urine of a true Aryan bitch. Dustin wouldn’t stuff these panties down Ashton’s throat. He would keep them for himself.

Dustin could hear noises now. They were coming. The other blondes from the mansion. Coming outside. He would be waiting for them. And he would deal with them all. One after another. Then he would find their leader. Madam Nicole.

And the real fun would begin.

Articles similaires

Une aventure inattendue avec Robin et Olivia - Chapitre 6

Chapitre six : La lumière rouge Le petit déjeuner était exactement ce dont j'avais besoin. Du pain grillé, du bacon et des œufs. Le tout préparé avec les bons assaisonnements. Le bacon croustillant et avec un soupçon de cassonade est délicieux. Il est facile à enrober et à mettre au four pour un goût riche. Le toast a été fait à l'aide d'un pain français coupé en biais. Il a été légèrement grillé des deux côtés, puis du beurre est étalé sur un côté et fondu. Les œufs doivent être cuits lentement et moelleux. Et avec un soupçon de fromage ajoute...

723 Des vues

Likes 0

Né de nouveau partie 2

À trois heures, nous nous y remettons et Marie sort le cognac. Roy a déclaré: Un baril de whisky et un bon ivrogne conviendraient mieux à ce bourbier. Très bien, vous avez votre cognac, laissez-moi réfléchir, et comme je le pensais, maman et Mary ont ri en voyant le bloc sténo sortir et les boules de papier frapper le sol comme de la pluie. Marie et Mary ont ramassé les balles et se sont regardées en secouant la tête et ont dit: Il ne peut pas, il ne le ferait pas. J'ai terminé et je suis revenu à la table. Mary...

577 Des vues

Likes 0

Danse avec une concubine, deuxième partie

Cela fait deux semaines depuis mon incident dans les cavernes. Nancy était considérée comme disparue par sa famille, mais je pouvais à peine leur dire la vérité. Vous savez celle à propos d'elle acceptant un marché d'un bijou magique et ordonnant ensuite à ses sbires de me violer. Est-ce toujours un viol si j'en ai profité ? Peut-être que j'étais un de ces types soumis? Qui sait? Quoi qu'il en soit, dès que j'ai pu gagner assez de force pour quitter le motel, je me suis enfui. Stuart et sa copine au corps parfait ont essayé de m'arrêter, ils m'ont dit...

469 Des vues

Likes 0

Ma nièce Sally, nous avons eu des jours meilleurs

Je me suis réveillé le lendemain matin, une tasse de café sur ma table de chevet, et le journal au pied du lit. Étrange. Je me suis dit. Leesha était déjà debout, et généralement le dimanche, j'étais le lève-tôt. Il était un peu plus de huit heures. Pas trop tôt, mais pas trop tard non plus. Je me levai, enfilai mon peignoir, mis le papier sous mon bras et descendis les escaliers en sirotant mon café. Bonjour tête endormie. dit Leesha, l'air un peu embarrassée de tout. Je suis désolé pour la nuit dernière bébé. Elle s'est approchée de moi et...

602 Des vues

Likes 0

Strictement la tête

C'EST DE LA FICTION CELA NE S'EST PAS VRAIMENT ARRIVÉ. C'EST MA 1ERE HISTOIRE !!! c'était une chaude journée d'été, je sortais juste du travail et j'ai repéré un vieil ami. il se tenait près de sa voiture. son nom est volonté. maintenant est très agréable pour les yeux. il mesure environ 6 pieds 2 pouces, est très musclé, a la peau foncée et est gentil. il a un sourire très chaleureux et fait des câlins incroyables. Je mesure environ 5 pieds 5 pouces, un peu épais, des seins de taille 38f, une peau blanche crémeuse très pâle et une personnalité...

526 Des vues

Likes 0

Un samedi de plaisir de pom-pom girl Ch. 08

La lumière du soleil pénétrait par mes fenêtres et dans ma chambre alors que je me réveillais un samedi matin typique. J'ai retiré la couverture de mon corps nu et j'ai retiré les fesses bleues de Becca de mon entrejambe alors que je sortais de mon lit. Le slip était encore couvert de mon sperme de la nuit précédente. Je jetai la culotte humide de côté et me dirigeai vers mon bureau. Je me suis assis sur la chaise, j'ai attrapé mon ordinateur portable et j'ai allumé l'ordinateur. J'ai ouvert mon e-mail et regardé le nouveau courrier qui était arrivé. Je...

699 Des vues

Likes 0

Mon projet d'école, MOM 2

Mon projet d'école, MOM 2 Ceci est la deuxième partie de cette histoire pour mieux la comprendre, je vous conseille de lire la première partie. Les commentaires sont les bienvenus. Samedi matin, Sherry s'est réveillée à 7h30. Elle se sentait merveilleusement bien, mais s'est ensuite rendu compte qu'elle avait du sperme séché partout sur ses fesses. Mon dieu, j'ai fait un rêve humide la nuit dernière et je ne me suis pas souvenu que cela lui avait traversé l'esprit. Sa chatte était douloureuse et étirée, et son trou du cul brûlait un peu. Elle s'est contentée de regarder tout le sperme...

808 Des vues

Likes 0

Wendy et Miss West iii

Le troisième de trois Wendy a été conduite les yeux bandés par Miss West vers une porte à l'arrière du bureau. Miss West inséra une clé et ouvrit la lourde porte en chêne donnant sur ce qui de l'extérieur semblerait être un débarras à côté du bureau principal. En entrant, si Wendy avait pu voir, elle aurait vu une petite pièce, d'environ 6 pieds carrés, peinte en noir avec des anneaux métalliques fixés à différentes hauteurs le long des murs et à divers points du plafond. La pièce était éclairée par des projecteurs orientés dans toutes les directions. Wendy était debout...

564 Des vues

Likes 1

Mûr pour la cueillette - Partie 4

Mûr pour la cueillette - Partie 4 Par Kevin Moore Bryan m'a attaché au lit en un temps record, puis a récupéré un appareil photo Pentax Spotmatic dans l'armoire - j'ai découvert plus tard que l'homme était un photographe professionnel et que les bum-boys et la pornographie étaient ses deux principales passions dans la vie. Alors qu'il jouait avec la caméra, un homme noir nu est entré dans la pièce. « C'est gentil de ta part d'être enfin venu, Lloyd, dit Bryan. Kevin aurait pu être allongé ici pendant des heures, attendant un bon royal rogering du mamba noir. « Le...

576 Des vues

Likes 0

Meilleurs Amis Femme Enceinte Pt 1

J'avais toujours entendu dire que les femmes étaient plus excitées pendant leur grossesse, mais je n'avais pas réalisé à quel point c'était grave jusqu'à ce que mon meilleur ami et sa femme tombent enceintes. Depuis que j'ai été licencié l'été dernier, j'ai payé les factures en prenant des petits boulots en ville; peindre des maisons, couvrir des maisons et tondre des pelouses. Michael, mon ami, travaille dans une usine très bien rémunérée, et je suppose qu'il a décidé de m'aider en m'engageant à peindre sa cuisine et sa salle de bain pour lui, même s'il n'y avait rien de mal avec...

755 Des vues

Likes 1

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.