Engager la sororité Alpha Kappa Betta

724Report
Engager la sororité Alpha Kappa Betta

J'ai enfin fini d'emménager dans mon dortoir ! Je suis tellement excitée de recommencer enfin et de quitter le lycée ainsi que toutes les personnes qui m'ont intimidé. Mon meilleur ami Casey est l'un de mes colocataires, nous avons été jumelés avec deux autres personnes au hasard. J'espère que ce ne sont pas des imbéciles.

Quoi qu'il en soit, Casey et moi sommes meilleurs amis depuis aussi longtemps que je me souvienne. Il a déjà fini de faire ses valises et nous sommes sur le point d'aller explorer l'université une fois qu'il sera sorti de la douche. Je suis tellement excité, je peux à peine attendre!

Je l'entends enfin finir dans la salle de bain et il sort rien d'autre qu'une serviette, exhibant sa silhouette mince et bronzée. Ses cheveux blonds trempés s'accrochent à son beau visage. Ses yeux bleus brillants brillent de mille feux, tout comme les miens. Il se dirige vers nos lits superposés que nous allons partager et me jette un coup d'œil. « Ça te dérange ? »

« Oh, d'accord, désolé », je marmonne en me détournant. Je ne suis pas gay, je le jure… D'accord, peut-être juste un peu bi, mais Casey et moi avons toujours été du côté plus féminin. Pas par choix, c'est juste la façon dont notre corps s'est développé. Nous sommes tous les deux plus petits que la moyenne, minces et certains pourraient dire que nous avons des fesses bombées. C'est du moins ce qu'on nous a dit. Je me considère masculin, mais beaucoup de gens m'ont confondu avec une fille. C'est agaçant, mais j'ai réussi à y faire face. Je jette un rapide coup d'œil à Casey alors qu'il laisse tomber sa serviette. Oui, un bout de bulle défini. Ses joues lisses et bronzées scintillent alors que des gouttes d'eau glissent de ses fesses jusqu'à ses magnifiques jambes. Dieu, j'aimerais être aussi bronzé que lui. Même si ma peau est douce comme de la soie, je suis assez pâle. En fait, certaines personnes pensent que je ne sors que la nuit comme si j'étais une sorte de vampire.

Il remarque que je le fixe. « Vraiment, Ash ? »

"Désolé Case, je suis juste jaloux... Tu es tellement bronzé !" J'admet.

« Ha, ce n'est que ma couleur de peau », me dit-il en enfilant un boxer couvrant ses jolis fesses. Je détourne le regard alors qu'il finit de mettre ses vêtements. Je me dirige vers la salle de bain pour me rafraîchir. Je redresse un peu mes cheveux roux de feu soyeux. Mes yeux bleu grisâtre d'acier scintillent alors que ma peau lisse de porcelaine a une faible lueur. J'ai un short en jean qui serre mes fesses fermes. Casey et moi partageons un petit bout de bulle, je le remarque en le regardant dans le miroir. Pas étonnant que tout le monde nous confond avec quelques nanas. Enfin, il sort avec un short kaki et un t-shirt avec les lettres de l'école dessus.

« Êtes-vous prêt à visiter le campus ? » Je demande.

« Ouais… Je suppose que oui, j'espère que nous pourrons voir s'il y a des fêtes ce soir. Peut-être avoir de la chance avec des filles pour une fois ? Je ne peux pas m'empêcher de rire, nous n'avons jamais eu de chance dans le rayon des filles. Au lycée, c'était comme si nous étions tout simplement invisibles pour les filles.

Nous partons explorer la scène. C'est une journée magnifique à l'extérieur, un temps typiquement californien. Beaucoup d'autres étudiants, beaucoup de filles. Et bien sûr, ils portent tous des shorts et des pantalons de yoga. Nous nous promenons sur le trottoir, passant devant un bâtiment connu sous le nom de Centre multiculturel. L'entrée a des piliers géants qui sortent et elle a cinq piliers de large. Nous passons devant quelques autres bâtiments, l'un étant l'immense bibliothèque, haute de six étages.

J'ai été surpris en train de regarder la bibliothèque, je n'ai même pas remarqué qu'il y avait une fille devant moi et je suis tombé sur elle. Elle tressaillit à peine, mais je faillis tomber, trébuchant sur elle, mais elle m'attrapa juste à temps. "Regarde où est ton goi... Oh salut là-bas." Dès qu'elle m'a vu, son visage s'est illuminé. « Vous êtes juste la personne que nous recherchons. »

Elle a peut-être été l'une des plus belles filles que j'aie jamais vues de toute ma vie. Des cheveux brun foncé qui descendaient sous ses épaules. Des yeux verts brillants qui semblent vous hypnotiser. Elle portait un débardeur qui s'accrochait à ses abdominaux visiblement durs ainsi qu'une paire de coupes courtes qui révélaient une longue paire de jambes toniques. Je pense que mon estomac vient de faire un backflip.

« Garde-le dans ton pantalon, Cass. » Une fille aux cheveux corbeau foncé et à la peau caramel foncé s'approcha. Elle portait une chemise blanche moulante qui montrait également ses abdominaux serrés. Avec une paire de pantalons baggy élégants vert foncé. Elle m'a regardé, puis Casey et ses yeux se sont écarquillés. "A la réflexion, vous devriez certainement venir tous les deux à une fête que nous organisons ce soir", a-t-elle dit en se rapprochant de Casey, en se léchant les lèvres.

"J'étais sur le point de dire ça", déclare Cass, alors qu'elle regarde mon corps, avec mon bras toujours dans sa prise assez forte, ce qui envoie des picotements dans mon corps. «Nous sommes une sororité mixte assez nouvelle et ce soir, nous organisons une fête urgente. Vous devriez vraiment venir tous les deux. Vous seriez parfait pour notre sororité.

"Merci! Nous serions ravis de venir ! Où est exactement la sororité ? Je demande.

« C'est fini sur Cordoba rd., le deuxième pâté de maisons du campus. C'est juste en face de la promenade », dit-elle avec un sourire. « Avant, c'était une fraternité, mais ils ont été expulsés du campus pour une raison stupide. En tout cas, j'ai hâte de vous y voir !

"Oui, tu ferais le clan parfait", dit l'ami de Cass à Casey, le regardant d'un air possessif. « À bientôt là-bas. »

"Certainement," Case et moi disons en même temps.

Alors que nous partons, j'entends Cass dire à son amie qu'elle a des coups sur la rousse et son amie lui dit qu'elle veut la blonde. Mon estomac fait un saut périlleux alors qu'un choc descend le long de ma colonne vertébrale. Veulent-ils vraiment de nous ? Je ne me suis jamais senti comme ça avant. Je n'ai jamais été désiré par une femme auparavant. C'est tellement érotique.

Nous mangeons dans l'une des cafétérias et continuons à visiter le campus jusqu'à tard dans l'après-midi. Nous retournons enfin aux dortoirs. Alors que nous entrons, nos deux autres colocataires déballent. Les deux sont complètement déchirés, évidemment, ce sont des jocks. Ils nous repèrent immédiatement lorsque nous entrons. "Oh super, nous avons quelques nerds pour colocataires", dit le plus grand.

"Oh super, quelques jocks pour les colocataires," je marmonne.

Ils me regardent tous les deux comme si j'étais fou. "Le gingembre a la grande gueule", dit le plus gros.

"On dirait que ça va être un long semestre, au fait, je suis Ash," leur dis-je.

"Ha, ça doit être l'abréviation d'Ashley, on dirait que nous avons une fille pour colocataire", dit la plus grande. "Bien que la blonde ait l'air tout aussi girly."

"Hey! j'ai un nom ! C'est Casey », dit-il.

"Détendons-nous un peu avant que les choses ne débordent", dit le plus petit, ce qui me surprend. Normalement, les jocks ne sont pas si raisonnables. "Je suis Logan et voici Devin."

Je dois admettre que Logan est plutôt mignon. Il a les cheveux noir de jais et la peau crème caramel foncé et il est super déchiré, mais ce sont ses fesses qui attirent mon attention. Il a un cul épais qui étire son short de gym. Ses jambes sont musclées et il semble qu'il soit naturellement glabre. Il n'est pas si grand, nous avons à peu près la même taille. Ce qui ne veut pas dire grand-chose depuis la dernière fois que j'ai vérifié, je ne mesure que 5 pieds 5 pouces. Les filles que nous avons rencontrées plus tôt étaient toutes les deux plus grandes que Casey et moi.

« Eh bien, c'est un plaisir de vous rencontrer les gars », dis-je.

« Eh bien, nous venons juste de finir de déballer nos bagages et maintenant nous allons visiter le campus et essayer de trouver des soirées ce soir », dit Logan.

« Nous venons d'être invités à une soirée de sororité sur la route de Cordoue », dis-je.

« Pas moyen que vous soyez invités à une sororité, ça doit être une bande de grosses nanas », dit Devin.

« Chill Devon », dit Logan. « Nous vérifierons plus tard. Allons Dev et vérifions les choses.

« Mec, qu'est-ce que tu fous ? » Devin demande alors qu'ils partent. "Tu agis bizarrement."

« Pourquoi devez-vous toujours être un connard tout le temps ? » J'entends Logan dire alors qu'ils se dirigent vers le couloir et hors de vue.

"Eh bien, ça craint", dit Casey. « Nous avons quelques connards pour les colocataires… »

— Logan n'a pas l'air si mal, dis-je. Il n'a pas l'air si mal du tout.

« À quelle heure devrions-nous aller à cette fête ? » demande Casey.

« Nous ne voulons pas être trop en avance », je réponds. « Peut-être que 9h ? Est-ce que c'est à la mode tard ?

"Je suppose que ça sonne bien", dit-il. "Je ne peux pas croire que cette fille aux cheveux noirs a dit qu'elle me voulait."

"À droite? C'est tellement étrange d'être la victime de l'affection d'une fille », j'admets. « Tu penses vraiment qu'elles veulent être nos petites amies ? »

"J'espere! Peut-être qu'on va enfin s'envoyer en l'air ! Casey dit avec enthousiasme. Je regarde ma montre et il est presque 7h.

« Est-ce qu'on devrait prendre quelque chose à manger ? » Je demande.

« Ouais, nous devrions probablement », acquiesce Case.

Nous redescendons à la cafétéria et prenons quelque chose à manger. Casey et moi avons tous les deux le forfait complet en ce qui concerne les plans de repas, mais je ne veux pas vraiment me gaver avant une fête. Alors je mange léger.

« Je sais que ce n'est pas 9, mais devrions-nous aller à la fête ? » demande Casey.

« Ouais, je suppose… » Je soupire.

Nous nous dirigeons vers la sororité. A notre arrivée, la maison est immense et elle est pleine à craquer ! Les gens, principalement des filles, discutent sur la pelouse. La musique forte se fait entendre. Je reconnais la chanson, c'est Back to Dust de The Blades, un de mes groupes préférés. Je n'ai jamais vu autant de belles femmes au même endroit. Il y a quelques autres hommes qui, étonnamment, ne sont pas le type de gars que j'attendais lors d'une fête comme celle-ci. Ce sont tous des nerds comme nous. J'imaginais une bande d'athlètes à une fête comme celle-ci.

Alors que nous entrons dans la maison, plusieurs filles nous regardent comme si nous étions des vaches à abattre. J'ai l'impression que nous venons d'entrer dans une fosse aux lions et que nous sommes la gazelle. Je regarde Casey nerveusement et il semble être tout aussi anxieux.

Une fille forte et musclée aux cheveux courts s'approche de nous. "Regardez ce que nous avons ici! Si vous cherchez du bon temps tous les deux, vous êtes au bon endroit. Elle se lèche les lèvres comme si nous étions le genre de délicieuse gâterie qu'elle attendait.

"Ahhh… merci… je… nous sommes… un…" bégayai-je en essayant de trouver une issue à cette conversation. Elle me fait peur au plus profond de moi.

« Reculez Tammy, ces deux-là sont à moi et à Alyson », dit une voix familière derrière moi. Je regarde en arrière et vois Cass aussi belle que jamais dans une mini-jupe à carreaux sensuelle et un chemisier boutonné blanc noué montrant son pack de 8. Elle porte des hauts de cuisse blancs. Elle ressemble à une écolière sexy. « Aly regarde qui est venu ! » crie-t-elle à travers la pièce.

"Impressionnant!" Alyson crie qu'elle porte une mini robe moulante, noire et révélatrice qui montre ses jambes maigres caramel. Avant que Casey et moi sachions ce qui se passe, Cass et Alyson nous attrapent. Cass me prend à part tandis qu'Alyson prend Casey.

"Je suis tellement contente que tu sois venu", murmure-t-elle à mon oreille alors qu'elle me tire vers un fût, remplit une tasse et me la tend. "Il est temps de s'amuser un peu." Elle me fait un clin d'œil pendant que je bois une gorgée. J'ai failli le recracher, c'est tellement amer. Elle rit en regardant mon visage.

« N'avez-vous jamais bu avant ? » elle demande. Je hoche timidement la tête non. "Oh mon Dieu! Nous avons nous-mêmes un premier temporisateur. Tu es parti pour une longue nuit, mec.

Elle lève sa tasse. "Acclamations!" dit-elle en le tapant contre le mien et en prenant une longue gorgée. J'essaie de faire la même chose, mais j'en renverse un peu partout sur ma chemise. "Au fait, comment t'appelles-tu ma belle ?"

« Ash », je marmonne en essayant de me nettoyer.

"Ahhh, tu es trop mignon", rit-elle en attrapant ma main et une fois de plus, je me retrouve entraînée derrière elle. « Alyson ! Bière-pong! Faisons éclater la cerise de la fête de cette petite vierge de la bonne façon.

Casey et moi sommes traînés dehors où il y a plusieurs tables installées avec des gens qui jouent à toutes sortes de jeux à boire. Casey et moi nous sommes dirigés vers le bout de la table pendant qu'Alyson et Cass préparaient un beer pong. Une fois que tout est mis en place, ils vont à l'autre bout de la table. Les tasses sont empilées en pyramide de chaque côté, en commençant par quatre tasses au bout de la table, puis trois, puis deux et enfin une tasse au sommet de la pyramide. Chaque tasse est remplie à moitié de bière. Je regarde Casey et il me lance le même regard confus.

« Est-ce que l'un de vous a déjà joué au beer pong ? » demande Alyson. On secoue tous les deux la tête non. Alyson et Cass échangent des sourires narquois. « D'accord, le but est de tirer au pong dans la coupe des autres équipes. Chaque joueur a un tour pour tirer. Si vous faites une tasse, l'autre équipe doit la boire et cette tasse est retirée du jeu. Si un joueur fait deux coups de suite, il chauffe. Si un joueur fait trois tirs d'affilée, il est en feu et peut tirer jusqu'à ce qu'il rate. Si les deux joueurs réussissent à leur tour, ils peuvent continuer à tirer jusqu'à ce qu'ils ratent. Le but est de faire boire à l'autre équipe toutes leurs tasses. Si une équipe perd sans marquer, cela s'appelle se faire skunk et ils doivent se déshabiller et faire un tour autour de la maison.

"Oh, vous pouvez également le faire rebondir, ce qui représente deux tasses, mais l'autre équipe peut dévier un rebond", ajoute Cass. « De plus, si une balle roule autour du bord, vous pouvez la souffler. »

« Comprendre les règles ? » demande Cass. On hoche la tête tous les deux. « Bien, maintenant pour décider quelle équipe commencera, un joueur de chaque équipe regarde l'autre joueur dans les yeux et tire en même temps jusqu'à ce qu'un joueur réussisse. Maintenant, puisque je pars en premier, Ash, pourquoi ne vas-tu pas contre moi.

Casey et moi nous regardons avec cette nervosité, essayons de ne pas nous embarrasser, écoutez. Alyson me lance une des balles et je la tâtonne, tombant au sol. Je me penche maladroitement pour le ramasser. Je remarque que les yeux de Cass sont fixés sur mon derrière. Enfin, je m'approche de la table et me prépare à tirer. Je regarde Cass dans les yeux alors que son regard me prend au dépourvu. Son regard est tellement intimidant.

"Prêt?" elle demande. Je hoche la tête nerveusement. « Sur le compte de trois, tirez. 1… 2… 3 !

Nous tirons tous les deux et ma balle ne touche même pas un gobelet tandis que Cass l'enfonce dans le premier gobelet. Je vais prendre la tasse et la bois quand Cass m'interrompt. « Oh, mec. vous n'avez pas besoin de boire sur ce coup. C'était juste pour déterminer quelle équipe commencerait. Elle et Alyson rigolent.

Je remets le gobelet de manière embarrassante et leur renvoie le ballon. Cass prend une autre photo et elle atterrit exactement dans la même tasse. « Maintenant, vous buvez », sourit-elle.

Je prends la tasse avec hésitation et commence à la boire. Il me faut quelques gorgées pour le descendre. Alyson tire et enfonce sa balle dans le coin arrière et Casey baisse la coupe.

« Comme nous avons fait les deux plans, nous pouvons tirer à nouveau », dit Cass.

Nous leur renvoyons les balles et Cass aligne son tir. Un sourire narquois apparaît sur son visage alors qu'elle plonge sa balle dans une autre tasse. "Chauffer!" elle crie.

J'attrape la balle et je verse la tasse vers le bas. Ensuite, Alyson fait également son deuxième coup. « Ça chauffe aussi », sourit-elle. Casey verse la prochaine tasse et nous leur renvoyons leurs couilles. Ils l'ont fait dans les deux tasses avant. Il ne nous reste que 6 tasses et il leur reste encore toutes leurs tasses.

Cass me regarde dans les yeux pendant qu'elle prend sa photo et la plonge dans la tasse au milieu des trois tasses à l'avant. "Ha! Je suis en feu!" elle sourit. Je descends la tasse et lui rends le ballon.

Elle laisse Alyson tirer ensuite et elle enfonce également la balle dans l'une des tasses avant. "Regarde ça! Moi aussi je suis en feu !

Casey boit sa tasse et lui rend le ballon. Avec seulement quatre tasses restantes, Casey et moi nous regardons nerveusement. Avant même d'enregistrer ce qui se passe, Cass fait rebondir la balle dans la tasse la plus proche. « Ha deux pour un ! » elle sourit. « Vous buvez tous les deux ! »

Casey et moi prenons une tasse et alors que nous commençons à boire, Alyson va faire rebondir sa balle, mais moi, par pure chance, je la frappe. « Ahh tire ! Je visais la victoire..."

Cass va chercher son prochain coup car elle est toujours en feu. Alors qu'elle le jette en l'air, il atterrit sur le bord de l'une des tasses et commence à rouler, mais Casey le souffle juste à temps. « Bien, cas ! » je crie, lui donnant un high five. C'est enfin à notre tour de tirer.

J'ai laissé Casey partir en premier. "Allez Case, si nous pouvons faire un seul coup, nous n'avons pas à courir nus dans la maison."

Il s'aligne et prend son coup, il atterrit contre le rebord et rebondit.

La pression est forte alors que j'aligne mon tir. Je pratique ma forme et je lance enfin la balle. Il vole dans les airs et rebondit sur le bord de la tasse et commence à rouler, mais juste au moment où je me sens soulagé, Cass le souffle. "Merde!"

Elle me fait un sourire sadique en dribblant le ballon de la table. « Hmm, voilà votre seule chance de sauver la face. »

Sans même regarder, elle le jette et le coule dans la tasse et Alyson fait immédiatement la sienne juste après. « Bois et déshabille-toi, salopes ! » Cass sourit largement.

Casey et moi échangeons des regards d'effroi. Nous buvons les deux dernières tasses et nous commençons tous les deux à nous déshabiller avec hésitation. Nous nous déshabillons jusqu'à nos sous-vêtements. J'ai une paire de collants blancs et Casey a une paire de slips serrés. « Enlevez tout ! » Alyson nous commande.

"Devons-nous?" Je demande. Il n'y a aucun moyen que je puisse faire ça. C'est beaucoup trop humiliant.

« Vous vous êtes fait escroquer, il est maintenant temps de payer », dit Alyson.

« Tour nu ! genoux nus ! » Cass et Alyson commencent à crier et tout le monde à la fête se joint à eux alors qu'ils arrêtent ce qu'ils font et nous regardent.

De manière embarrassante, nous laissons tous les deux tomber nos sous-vêtements à contrecœur et nous nous retrouvons maintenant complètement nus. C'est la chose la plus humiliante que nous ayons jamais faite. Eh bien, il y a eu plusieurs fois au lycée qui ont peut-être été tout aussi humiliantes, mais cela prend définitivement le gâteau. Être complètement nu devant certaines des filles les plus chaudes que nous ayons jamais vues est bien au-delà de tout ce qui s'est passé au lycée.

« Allez maintenant, continuez. Faites un tour dans la maison », dit Alyson.

Je regarde Casey comme il me regarde. « Plus tôt le faire, plus tôt nous en finirons avec ça », dit Casey et j'acquiesce. Nous commençons à courir sur le côté de la maison, nos corps nus et maigres complètement exposés au public. Nos minuscules petits pénis se balancent d'un côté à l'autre alors que nous courons au coin de la rue devant la maison. La cour avant est encore pleine de monde et il y a encore plus de monde dans les autres maisons. Tout le monde éclate de rire en nous regardant passer. La maison elle-même est immense et nous prend une éternité pour arriver de l'autre côté.

Une fille me claque le cul pendant que je passe devant. Nous nous dirigeons enfin vers l'arrière de la maison. En retournant à la table de beer pong, nous cherchons tous les deux frénétiquement nos vêtements. « Vous cherchez ceux-ci ? » Cass demande alors qu'elle et Alyson tiennent nos vêtements.

La peur me traverse comme une eau dans une rivière rapide. « S'il vous plaît, pouvons-nous récupérer nos vêtements ? » Je lui demande.

« Pourquoi ne les mendiez-vous pas ? » Alyson sourit.

Casey et moi échangeons des regards. Est-ce pour cela qu'ils nous ont invités à leur fête, pour nous humilier ? Je savais que c'était trop beau pour être vrai, que des filles aussi belles qu'elles ne s'intéresseraient jamais à des garçons comme nous.

Je tombe à genoux et croise les mains comme si j'allais prier, Casey emboîte le pas. « S'il vous plaît, rendez-nous nos vêtements. Je ferai n'importe quoi, s'il vous plaît, rendez-nous simplement nos vêtements.

« Hmm, puisque vous avez gentiment supplié. Nous vous rendrons vos vêtements, mais vous devez ouvrir grand la bouche », sourit Cass.

Nous faisons tous les deux ce qu'elle dit. « Shinny’s nous apporte le bang à bière. »

Deux filles en jupes d'écolière bleues se précipitent avec un bang à bière avec deux tuyaux. Alyson attrape le bang pendant que Cass attrape les tuyaux. Elle met ses pouces à l'intérieur du bout pendant qu'Alyson le remplit de bière. Cass nous enfonce alors le tuyau dans la bouche et un flot de bière s'engouffre. J'essaie d'avaler autant que possible, mais une partie coule dans ma bouche.

Enfin, nous finissons le bang à bière, maintenant je me sens assez ivre. "Une dernière chose avant de pouvoir récupérer vos vêtements", dit Cass.

« Qu'est-ce que c'est ? » Je demande.

"Juste quelques coups, c'est tout", sourit Alyson. Ils nous amènent dans un bar sur le porche arrière de la maison où il y a une ligne de coups de feu.

"Si vous pouvez avaler ces coups sans vomir, vous pouvez récupérer vos vêtements", dit Cass.

Casey et moi échangeons des regards. Il n'y a tout simplement aucun moyen. Je me sens déjà ivre et rassasié de la bière que nous avons bue. Nous prenons un coup avec hésitation. Je hoche la tête à Casey et nous le descendons. Dès que le liquide atteint mes lèvres, il brûle et j'ai cette envie irrésistible de lancer, mais je parviens à le maintenir enfoncé. Casey a la même réaction que moi.

Tout d'un coup, le monde se met à tourner alors que je tombe. C'est trop, je ferme les yeux...

---

Euhhhh. Ma tête me bat. J'ai mal au cul et j'ai l'impression qu'il est bourré. J'ouvre les yeux pour me retrouver allongé sur ce qui semble être un lit de chien rose et moelleux dans le coin de la chambre de quelqu'un. "Où..." Ahhh, ma gorge me fait mal pour une raison quelconque. Je descends jusqu'à mes fesses et sens un petit cadenas. C'est à ce moment-là que je remarque que je porte un harnais étrange autour de ma taille et que quelque chose se loge dans mon cul. Il est maintenu par le cadenas et le harnais. Putain, qu'est-ce que c'est ? Pire encore, mon pénis est piégé dans une sorte de coquille et il a aussi un cadenas. J'ai ce truc collant et pâteux sur tout le visage. J'essaye de l'essuyer.

Je regarde autour de la chambre pour voir que le sol est en bois dur noir. Le mur derrière moi est de couleur rose saumon et les autres murs sont tous blancs. Il y a un bureau à l'autre extrémité du mur rose avec une tablette dessus. Il y a un placard à côté et une porte qui doit sortir. Il y a un lit avec la tête de lit contre le mur rose de l'autre côté de la pièce. Il y a un stand à côté du lit avec un verre d'eau, deux pilules blanches et une note. Je prends la note et la lis.

Mangez les pilules et avalez l'eau pour vous débarrasser de votre gueule de bois.

Je prends les pilules et je verse l'eau. Je vois enfin mes vêtements sur le lit avec un morceau de papier dessus.

Cendre,

Voici vos vêtements. J'ai les clés des cadenas de chasteté. Si vous voulez en sortir, venez à ces coordonnées 34.452678, -119.676809 à 20h ce soir.

Aimer,

Cass

P. S. N'hésitez pas à vous laisser aller.

Je mets mes vêtements et mets le mot dans ma poche. Je sors dans le couloir et commence à chercher Casey. Il y a une porte à côté de la pièce dont je suis sorti et je l'ouvre pour voir Casey dans la même situation. Il est allongé sur un lit pour chien avec un harnais autour de sa taille fine et bronzée. Sa petite bite est piégée à l'intérieur d'un étui. Je ne peux que supposer que son cul est aussi bourré. Son corps élancé est complètement nu par ailleurs. Je ne peux m'empêcher de regarder par-dessus son corps alors que je me précipite vers lui et le réveille. Il est juste si beau.

« Casey, réveille-toi ! » Je le secoue alors que ses yeux commencent à s'ouvrir. J'ai toujours mal à la gorge.

« Uhhh… » soupire-t-il en ouvrant les yeux. Lui aussi a des trucs blancs et pâteux sur le visage. "Ma tête... Ohh... J'ai mal à la gorge."

« Casey, tu dois te lever. Nous devons sortir d'ici, dis-je en le secouant.

Il s'assied enfin et son visage se contracte de douleur. « Ah, mon cul ! »

Il commence à paniquer une fois qu'il remarque le harnais et la cage. "Dépêchez-vous et mettez vos vêtements et partons."

Je le remets debout et l'aide à s'habiller. Il y a les mêmes pilules sur la table de chevet et je lui demande de les prendre et de boire l'eau. Alors que nous sortons rapidement de la maison, quelques autres garçons qui sont un peu comme nous sortent des autres pièces avec des regards embarrassants et perplexes sur le visage.

Nous retournons à notre dortoir en silence. Une fois arrivés, ni Logan ni Devin ne sont là. « Devrions-nous parler de ce qui s'est passé la nuit dernière ? » Je demande.

« Nous avons été dupés et humiliés… De quoi parler ? » il à répondu.

« Eh bien, pour commencer, les engins dans lesquels ils nous ont enfermés et bien sûr la note qu'ils nous ont laissée. Si nous voulons que ces choses s'arrêtent, nous devons nous rendre à cet endroit à 20 heures », explique-je.

"Ce n'est pas comme si nous avions le choix...", marmonne-t-il.

« Nous pourrions aller à la commission scolaire », dis-je.

« Et endurer une immense humiliation ? Et qu'en est-il des représailles ? » il demande.

"Tu as raison... je suppose que ça pourrait être bien pire..."

« Avouons-le… Nous sommes foutus ! Nous devons juste faire ce qu'ils nous disent de faire pour le moment », dit Casey alors qu'il commence à pleurer.

Je le serre dans mes bras et ses bras se resserrent autour de moi. "Je… je voulais juste vraiment croire qu'ils nous aimaient… je voulais tellement une petite amie !" il sanglote.

"C'est bon Case, finissons-en ce soir... Peut-être que tout finira par s'arranger, qui sait..."

---

Nous passons le reste de la matinée à nous nettoyer et décidons finalement de faire une longue sieste, cependant, avec les choses qui nous restent coincées dans le cul, il est difficile de dormir. Nous passons le reste de la journée à redouter ce qui va se passer ce soir. Je cherche l'emplacement dans google maps et c'est un parc au milieu des bois.

Que pourraient-ils bien vouloir de nous là-bas ? Casey et moi avons des idées assez horribles sur les possibilités qu'ils ont pour nous là-bas.

Il pense qu'ils vont nous laisser dehors nus. J'espère que ce n'est pas le cas.

Il se rapproche de 20 heures, Casey et moi décidons que nous devrions enfin nous rendre là-bas. Nous montons dans sa voiture et il nous conduit au parc, qui est à près de 30 minutes.

Nous arrivons enfin et il y a d'autres garçons qui attendent là aussi. Quelques filles aussi. Tout le monde a l'air aussi nerveux que nous. Nous nous dirigeons vers le groupe. « Quelqu'un sait-il pourquoi ils nous ont fait venir ici ? » Je demande.

"Chase pense qu'ils vont nous assassiner et boire notre sang!" L'une des rares filles dit avec timidité. Elle a de longs cheveux bruns et une peau blanche pâle. Elle est belle.

« Ouais, putain de droit. De toute évidence, cela fait partie du processus d'engagement pour entrer dans la sororité », explique un garçon aux cheveux noirs de jais. "Ils essaient juste de nous faire peur."

"Eh bien... il est 8 heures... Où sont-ils ?" demande un autre garçon. Le soleil touche maintenant l'horizon et le crépuscule envahit le ciel, lui donnant une teinte rouge violacé.

Tout à coup, une silhouette encapuchonnée apparaît dans l'ouverture du bois. Il porte un manteau noir foncé avec un masque noir. Il nous signale de suivre. On se regarde tous. Le garçon aux cheveux noirs de jais se dirigea hardiment vers la silhouette. Avec hésitation, nous l'avons tous suivi. Nous suivons la silhouette masquée profondément dans les bois alors que l'obscurité envahit la nuit. Un frisson me parcourt le dos, j'ai l'impression d'être observé.

Je regarde Casey et il a l'air aussi effrayé que moi. La silhouette s'arrête au milieu du sentier. Il indique dans les bois, nous essayons tous de voir ce qu'il indique. Soudain, quelque chose surgit derrière moi et me met un chiffon sur la tête… Je ne vois pas ! Ils m'ont attrapé par la taille et m'ont plaqué au sol et m'ont coincé les bras derrière le dos. Je peux les sentir attacher mes poignets. Maintenant, ils enroulent quelque chose de serré autour de mon cou.

Je peux sentir le tissu de mes vêtements se déchirer et la prochaine chose que je sais, je suis tiré sur mes pieds, complètement nu et je suis tiré par la chose attachée autour de mon cou. Cela ne peut pas arriver !

Nous avons dû marcher des kilomètres avant qu'ils ne me forcent à me mettre à genoux. Je sens une chaleur intense contre ma peau. Finalement, ils retirent le tissu de ma tête et un énorme feu m'aveugle presque. Avant même que je puisse réagir, une sorte d'anneau s'est coincé dans ma bouche, la forçant à s'ouvrir. Je peux les sentir l'attacher derrière ma tête.

J'ai enfin la chance de regarder autour de moi et je vois tous les autres également ligotés et nus. Ils ont également un harnais et une cage autour de leurs bites. Les filles ont un autre type de harnais. La silhouette masquée sort de derrière moi. « Vous êtes tous ici parce que vous avez été choisi pour avoir la chance de rejoindre notre Sorority Alpha Kappa Beta. Ce soir, c'est votre initiation pour devenir un gage », dit la silhouette encapuchonnée d'une voix familière et féminine.

"Chaque engagement aura un maître et doit faire tout ce que le maître commande", poursuit la silhouette masquée. "Il y aura des tâches que les promesses de dons devront accomplir afin de terminer le processus de promesse de dons et de devenir membre."

« Les gages doivent porter un collier en tout temps ainsi que les vêtements fournis par leur maître. » Ils vont nous faire porter ces colliers tout le temps, même pendant les cours ? « La désobéissance entraînera une punition et, si nécessaire, une suppression du processus de serment ainsi qu'une humiliation complète et totale. Ne vous y trompez pas, si vous faites quelque chose contre la sororité, nous vous ruinerons.

Chacun des personnages masqués se place devant l'un des gages. Celui qui a parlé se dirige vers moi. « Engagements ! Rencontrez votre nouveau maître… », dit-elle en enlevant son masque pour découvrir le beau visage de Cass. Puis elle laisse tomber la cape de son corps nu et révèle l'une des plus grosses bites que j'ai jamais vues. Facilement 11 ou 12 pouces. Trois fois plus gros que le mien.

Elle attrape une poignée de mes cheveux et amène lentement mon visage vers son serpent monstre. Je ne peux pas croire que cela se produise. La tête de sa bite dépasse lentement l'anneau en gardant ma bouche ouverte et glisse sur ma langue. Je peux goûter le goût musqué et salé de sa bite alors qu'elle coule sur ma langue. Ce n'est pas comme ça que j'imaginais ma première fellation. Je ne pensais pas que je serais celui avec une bite dans la bouche.

Je lève les yeux vers elle alors qu'elle place lentement un peu plus de son membre dans ma bouche. Elle me regarde dans les yeux avec une expression possessive de luxure et de désir. Une main agrippe une poignée de mes cheveux et l'autre caresse doucement ma joue alors qu'elle commence lentement à faire tourner ses hanches en faisant entrer et sortir sa bite de ma bouche. Elle le frotte d'avant en arrière sur ma langue. De temps en temps, elle pousse la tête de sa bite contre l'entrée de ma gorge, me faisant vomir. Je lève les yeux vers elle et demande grâce avec mes yeux remplis d'eau.

Pendant une seconde, j'ai pensé avoir vu un soupçon de flash rouge à travers ses yeux, mais avant que je puisse regarder plus profondément, elle enfonce sa bite dans ma gorge. Je bâillonne et gémis lorsque mon nez touche une petite mèche de cheveux soigneusement taillée en forme de triangle juste au-dessus de sa bite. Ses couilles claquent contre mon menton. Je ne peux pas respirer ! Je suis complètement à sa merci. Enfin, elle se retire de ma gorge, me permettant de prendre l'air.

Mais pas pour longtemps… Elle replonge sa bite dans ma gorge et cette fois elle commence à me baiser le visage. Des coups rapides, longs et durs, claquant sa bite dans et hors de ma gorge. J'entends des gémissements s'échapper de ses lèvres tandis que des larmes s'échappent de mes yeux. Je peux sentir sa bite se raidir et soudain elle commence à battre. Une explosion de sperme me descend dans la gorge. Elle tire la tête de sa bite dans ma bouche et éclate alors que plus de sperme recouvre ma langue, la remplissant instantanément à ras bord. Une partie de son sperme jaillit devant le ring et dégouline sur mon menton. Enfin, elle sort sa bite et tire une dernière charge sur mon visage, me marquant comme sien.

Elle se penche et m'embrasse sur le front. "A partir de maintenant, tu es tout à moi", murmure-t-elle à mon oreille.

Je regarde autour de moi pour voir que tous les autres subissent le même sort. Casey a toujours la bite d'Aly dans la gorge alors qu'elle lui pince le nez avec un sourire sadique. Enfin, je vois sa tête s'incliner en arrière et je ne peux que supposer qu'elle vient de lui tirer une charge dans la gorge. Elle se retire également et se peint le visage avec son sperme blanc.

Cass repousse ma tête vers elle et je tourne mon regard vers elle. « Est-ce que tu vas être une bonne fille et faire exactement ce que je dis ? » Je hoche rapidement la tête oui. "C'est ma fille."

Attendez… Est-ce qu'elle vient de parler de moi comme d'une fille ? Avant même que je puisse y penser, elle attrape la laisse attachée à mon collier et me tire sur mes pieds. Puis ses mains passent derrière ma tête et elle défait le lien du bâillon en gardant ma bouche ouverte. Dès qu'il sort de ma bouche, j'essaie d'ajuster ma mâchoire et de soulager la douleur. She wipes up the jizz on my face with her fingers and pushes them in my mouth. Without thinking I lick them up. With both of her hands holding my face, she then pulls me into a deep and passionate kiss. My heart flutters in my chest. I’ve never been kissed like this before and my knees grow weak because of it. Her thumbs softly stroke my cheeks as her tongue does indescribable things to the inside of my mouth.

She finally pulls back and looks into my eyes. “Don’t worry my pet, I’m going to take good care of you. I promise.” Her hand falls down to my ass and gives it a good squeeze, sending jolts of lightning through my core.

She then pulls me behind her as she leads me over to a bush. She has me wait there whiles she puts on her clothes.

“What about me?” I impulsively ask. “Can please have some clothes?”

She looks back at me with a devilish smile as she finishes putting on her clothes.

“Don’t worry, I have some clothes for you back at the parking lot,” she says as she grabs my leash and yanks me behind her. I notice some of the other members putting on their clothes and dragging the pledges, following us out. Alyson and Casey are right behind us.

We continue down the path until we reach the lot we arrived at. Now there are several large vans parked with other some other girls there. Cass walks up to one of them. “Make sure you all put out the fire and get the keys from the pledges. Clean up their rags as well. They might have some of their possessions in them. Then move their cars back to the house.”

“Yes, Mistress,” she says as the girls carry out her orders.

“And bring out the clothes for the pledges,” Cass orders.

“Right away, Mistress.” The girl rushes over to the van and opens the side door. There are three boxes inside. Cass, unbinds my hands and walks over to the van and opens the boxes up, dragging me behind her. She then pulls out a red skirt, a button up blouse, a pair of white panties and a matching bra along with white stockings.

“Put these on,” she says as she hands them to me.

I look down at the girl’s clothing and then back up at her. “You want me to wear these?” I ask in shock.

“Isn’t that what I just said,” she says with annoyance. “For how cute you are, you sure aren’t the sharpest tool in the shed.”

“I can’t wear those, they’re for girls!” I say defiantly.

“And that’s what you are from now on, my little girly slut,” she says with a demonic smile. “Either wear these clothes or nothing at all, the choice is yours.”

I consider the options and decide I better do as she says. I hesitantly grab the clothes from her.

“What about the harness and the thing on my dick? You said if we came here you’ll take them off?” I ask.

“Trust me, you’re going to want to keep the butt plug in that ass until we get back to the house, it’ll keep that ass stretched so it won’t hurt as bad when I stick my dick up it,” she smiles widely. Suddenly my knees grow weak at the thought of her shoving that massive dick up my ass. There’s no way it’ll fit. I can’t believe this is happening. “As far as the chastity cage around the pathetic thing you call a dick, I might take that off before I rail your ass if you’re a good girl. Now get those clothes on.”

I obey her and put on the bra. It fits tightly against my chest. I then try to put on the soft white panties. I almost fall over as the plug shifts when I lift my leg, but she grabs me just in time. “Huhhh, let me do this…” she sighs, grabbing the panties from me.

She then bends down and lifts my leg up. I grab her shoulder for support as she slips the panties on and lifts up my other leg to do the same. She pulls them up over my ass and they fit snuggly. She then lifts me up and sits me down on the van. She grabs my foot and grabs the stockings from. She gets the foot all the way in one of the stockings and brings it up to my knee. Her fingers trace up my skin, sending shivers through me. She then does the same to the other leg. She pulls me out of the van and pulls the stockings halfway up my thighs. I look up into her eyes and for a split second, I see a hint of compassion as looks down at me.

She grabs the skirt from me and bends down. I lift my leg up as I grab her should once more and allow her to slip it on and I do the same for the for the other leg. She pulls it up to my waist and zips up the back. I’ve never felt so vulnerable. She grabs the blouse and I hold out my arm as she slips it on and then she slips it on the other arm. She starts to button it up, only leaving a few at the top unbuttoned. Finally, she tucks the blouse into my skirt. I’ve never felt so intimate with someone as I did with Cass as she dressed me up.

“There, now don’t you look adorable,” she says as she looks over my body. It’s humiliating being dressed up as a girl. I also feel something else as Cass brushes her hand up against my cheek. She pulls me in for another kiss, slipping her tongue in between my lips. Finally, she breaks off. “Don’t think I’m going to dress you up every time.”

She breaks away and looks over at the group. “Let’s head back to the house, everyone pile into the vans,” she commands. She grabs my leash and pulls me behind her as she gets into the van. She takes a seat on against the window and pulls me into her lap. Her hand runs under my skirt and grabs my ass cheek.

Alyson sits down next to us and pulls Casey on her lap. Casey looks absolutely gorgeous dressed up in girls clothing. He literally looks like a natural girl with short blonde hair. Our eyes connect and I see the embarrassment in his expression. Cass continues to play with my ass. “That went better than I planned,” she says to Alyson.

“Yes! I couldn’t agree more!” Alyson says as her hands travel up Casey’s skirt. A girl gets in the driver’s seat of the van and starts it up. As soon as everyone is situated we take off. “I can’t wait to pop my little girl’s cherry tonight.”

Casey’s eyes go wide at the implication. “I know, Ashley’s ass was so tight, I could barely fit the butt plug inside of it,” Cass says as she gives my ass a good squeeze. “Hmmm, I just got an idea. It’s a long drive back, let’s make our pets make out with each other.”

“Oh my god! That’s a wonderful idea,” Alyson agrees.

Both Casey and I look at them and then at each other. “Come on, don’t be shy. Show your masters how much you want to please us,” Cass says.

I look at Casey as he meets my gaze. We’re both nervous as we lean towards each other. I close my eyes as our lips touch. His lips are so soft. I reach up and place my hand on the soft skin of his neck and he grabs my arm. Our tongues meet as our lips open up. I feel Cass’s dick twitch against my ass as Casey caresses my face. We continue to make out passionately for the next few minutes.

Before I know it, we’ve arrived back at the house. At this point, Casey and I are seriously getting into each other. Our tongues are intertwined in a dance as our hands explore each other’s body.

“Well, that was hot,” Cass says as we break apart from each other. Casey advert’s his eyes, as his cheeks turn a deep red. I do as well and I can feel an intense heat inside me. The door to the van slides open and we get out of the van. Cass immediately pulls my leash, dragging me behind her as she beelines into the house and up the stairs. I can hardly keep up with her, but I have no choice as the leash tugs at my collar, lugging me behind her. As we enter her room, she forces me onto the bed.

She pulls out a set of keys from a draw in her desk. Figures… It was there all along. She then grabs my feet and pulls me to her and flips up my skirt as I lie there on my back. “Since you’ve been such a good girl and I want you to enjoy this just as much as I will, I’ll free your tiny little pecker and allow you to cum while I fuck your ass.”

“Thank you!” I almost shout.

She pulls down the panties enough to reveal my caged penis. She then unlocks the padlock to the cage and opens it up, freeing my little dick. She then pulls out the catheter which hurts like hell and elicits a scream of agony from my lips. Before I have a chance to breathe, she grabs me a flips me onto my stomach and pulls my legs off the bed, bending me over the edge. She yanks the underwear down to my knees. I can feel her grasp the padlock and stick in the key to unlock it. She takes the harness off along with my panties. Finally, she pulls out the butt plug with a loud pop. I feel a void where the plug once was. “Oh my, your ass is still so tight,” she says giggling.

She gives my ass a soft spank and then grabs both buttcheeks with her hands and squeezes them. Then she spreads them apart and kneels down leaning in. I feel her tongue slide into my gaping asshole. Slowly she starts to lavish my rectum in spit. Licking deep inside my butt. She gives my ass one more spank before getting back on her feet. I look back at her as she starts to take off her clothes, she has one of the best asses I’ve ever laid eyes on. Her breasts are nice and supple and once more she releases that monster of a cock. She spits on her hand and rubs it all over her shaft. Then she presses it against my sphincter. Even with having the buttplug in my ass all day, it’s still not stretched opened wide enough to accommodate her python.

I grab hold of her sheets as I bite my lip. “It really hurts!” I cry out.

“Oh don’t worry babe, it’ll only hurt for just a little longer,” she says as she leans down, presses her breasts against my back and kisses my neck.

“Just relax and breathe,” she whispers in my ear. Finally, the head of her cock pops inside my asshole. She holds it there for a few minutes, allowing me to adjust. “There we go, now that I’m inside, it shouldn’t hurt as bad.”

She slowly starts to sink her cock inside of me, spreading my ass open far more than the butt plug ever did. I pant and groan, trying to breathe as her cock conquers my ass. “God you’re just so adorable, I can’t get enough of you,” she whispers and plants a kiss on my cheek.

I bit down on the sheets as her log reaches much deeper than the plug. “Just breathe, I promise it’ll feel much better.”

I took in a deep breath as she continued to sink her meat inside of me. “There, that a girl. I’m all the way inside. That wasn’t so bad, was it?”

I slowly let out the air inside my lungs as she fully held her dick balls deep inside my asshole. She ran her hand through my hair. She lightly kissed my neck as her other hand slide down my arm all the way to my hand, interlocking her fingers with mine. Slowly she started to pull her dick out a few inches and then gently pushes it back in as she continues to kiss me softly. “Don’t worry, babe, I’ll take it slow until it starts to feel good. Then I’ll fuck you like the slut you are.”

She gyrates her hips back and forth at a slow and steady pace. The pain slowly starts to subside. I can feel every inch of her cock inside me as she slides it in and out of my rear. Her dick keeps rubbing up against a really sensitive spot, sending ripples of pleasure up my spine. A moan escapes my lips and my knees started to buckle.

“Now you’re starting to like it, aren’t you Ashley?” She slowly pulls out her cock, leaving just the tip inside.

“Y… Yess… Oooooh…” She slams her cock all the way to the hilt inside me. Shockwaves of pleasure mixed with pain erupt inside of me.

“Do you want me to start fucking you like the dirty little whore you truly are?” She asks as she pulls back once more.

“Yyyesss! Fuck me!” She slaps my ass hard.

“Is that how you address your master?”

“I’mm Sooo SOrrry. Pleasssee Fuuck meee, Masterr!!!” Cass let nothing back and truly taught me the meaning of the word fuck. She began to slam her cock deep inside of me without any mercy or remorse.

“Take it my dirty little slut! You’re my bitch from now on! Got that?” Her cock continues to pummel my asshole. My little penis is painfully hard and I can feel I’m on the edge.

“Yes, Master! I’m your sluuuut! Fuuck mee! Pleeasse Fuuck meeee!” I scream as loud as I can as I reach my hand down to tug my tiny pecker.

“No, you don’t!” She yanks my hand away and pins both of my wrists above my head. “You can only cum from my dick inside your ass, you fucking whore!”

“Yeess Master! I’m sorrrry, sooo soorrry Maaster!” I moan as she pounds my boy cunt harder.

I can feel her cock get even harder as mine erupts, spurting up a lot of pent-up cum all over her sheets. My ass clenches down on her cock, sending her over the edge. “Fucking Aahhh Fuuuck! I’m going to drop a load deep inside your ass, you little cumdumpster.”

She slams her cock as deep as she can and explodes inside me. I can feel a hot liquid fill my bowels. She continues to spew her hot load, painting the inside of me with her sticky seed.

Finally, she collapses on top of me. “Holy fuck, that was one of the best fucks I’ve had in a long time. You really are a slut.” She gives my ass a good slap as she finally pulls out of me, leaving a sticky trail of cum rushing out of my ass. She pulls me down and rubs my face in my own cum. “Now clean up your mess, you dirty little slut.”

Without hesitation, I begin to lick the sticky, cum slick sheets. “Good girl.”

She takes off my shirt and mini-skirt. Then she pulls me up into her arms as she lays down on the bed. “Normally I’d make you sleep in your little dog bed over there in the corner, but tonight I’ll make an exception since I just took your virginity and you’ve been such a good girl,” she whispers in my ear as her hand comes up and caresses my cheek. She then pulls me in for an intimate kiss.

She breaks away and looks deep into my eyes. “Ash, I know this is a lot to handle, having your life flipped upside down, but I do really like you and I truly don’t want to hurt you. I’m sorry for all those humiliating things I forced you to do, but you have to understand… As queen of this sorority, I have to set the example for everyone else. If they see any weakness at all, then they won’t obey me.”

"Comprenez vous?" Her voice is so soft and soothing and the way she strokes my cheek puts me at ease.

“Yes Master,” I whisper. She gently plants a kiss on my forehead.

“When we’re alone like this, you don’t have to call me Master. But you better make sure to address me as such in public. Now get some rest.” Her hand holds my head close to her breast and I slip into her warm embrace as sleep overtakes me.

---

“Rrruuuhhhh,” I wake up to feeling a deep pressure in my ass. As if my butthole is being ripped open. I open my eyes to see the familiar room that belongs to Cass, my new master…

“Good morning my favorite little-redheaded buttslut,” Cass whispers in my ear. “Sorry for the lack of lube, I just couldn’t resist this perfect ass of yours… well, technically it belongs to me. You belong to me from now on.”

She kisses the nape of my neck as she wraps her arms around me. Her hands take a journey of discovery up and down my body as that battering ram she calls a cock tries to break into my back door. Tears begin to well up as the head of her cock pops in. “I promise, I’ll make it up to you later for the painal you’re going to endure this morning.”

She continues to press her cock deeper inside of me, reconquering my abused asshole. It hurts so bad. “Please Cass, can we please try some lube…” I squeal as her dick brutally reopens my little butthole up.

“Fine… It’s hard to say no to your cute little pleas.” She rips her dick out and I finally have some relief to my poor, throbbing asshole.

She leans over to her bedside table and opens the drawer pulling out a bottle of lube. I let out a gasp as a cold liquid seeps into my rear. She starts messaging my little starfish, eventually sticking her finger inside me. I hear another glob being squirted into her hand and I look back to watch her rub it on her dick as she sits there on the side of the bed. This woman has been my tormentor for over the last 24 hours and yet I feel something towards her I’ve never felt before. She’s humiliated me, forced me to suck her giant cock and stuffed that python up my ass and now she’s all I can think about. I have so many mixed feelings towards her. There’s no doubt she’s the most beautiful woman I’ve ever met, but possibly the cruelest as well. And yet I feel like, deep down, she truly cares.

I reach over and wrap my fingers around the base of her cock and she looks over at me with surprise. I bite my lip as I can feel myself blush. She stares deep into my eyes. She places her hand at the back of my head as I start to stroke her big meaty shaft. She pulls me in for an intimate kiss. Her tongue slips between my lips and she passionately discovers the inside of my mouth. She pulls me back by my hair. “I knew you were a slut.”

She pushes me back on my stomach and straddles my thighs. I can feel the head of her anaconda sink in between my plush ass cheeks. This time it pops right into my lubed up butthole. I still feel an immense amount of pressure, but it’s nowhere near as painful as before.

This time she doesn’t let me adjust. She sends her cock plummeting deep inside of me. I feel her balls slap against my own smaller set. Without a second hesitation, she starts to fuck me… Hard! “Oooooooohhh!” I cry out as she slams her dick in and out of me. Each thrust rubs up against that magical spot sending jolts of pleasure right through me. As she pulls out, my ass tries to suck it back in and she happily obliges by sinking it into the depths of me.

She grabs a handful of hair and pulls my head back as her other hand slides underneath me and grabs my neck. “Ohh who do you belong to?” she moans into my ear.

My cock is already hard and ready to erupt at any moment. It’s so hard to resist the urge to touch it, but I don’t want to give her any reason to put that cage back on. “Youu! Maaster!” I groan out as her dick pummels into me.

“That’s right, you’re all mine,” she gasps. “Fuck, I’m going to cum.”

She bites down hard on my neck as she explodes into me causing me to spew onto the sheets. I scream out in both pain and pleasure as blood starts to trickle down from her bite. My mind blows into a flash of memories as she unloads what feels like a gallon of cum inside of me.

Immediately she pulls out and releases my neck from her teeth. “You need to get out!”

“What?!” I ask as I look back at her in complete shock. She won’t even look at me.

“Get the fuck out, NOW!” she yells as she wipes up the blood from her mouth with her finger and examines it. “Get your clothes and leave, I’ll find you later.”

I hurry up and grab the girlish clothes she’s forced me to wear as I hold my neck to stop the bleeding. Cum drips from my asshole as I get up from her bed.

“I’m sorry Ash,” she says as I leave. I look back at her trying to figure out what I did wrong, but she still won’t look at me. I’m so embarrassed and confused.

“Did I do something wrong?” I ask.

“You need to leave the house immediately! NOW!” she screams at me. Without a second hesitation, I walk out of her room as tears start to well up in my eyes. I barely manage to get my clothes on as blood stains my white shirt and cum still falls out of my ass, soaking up my panties. I can’t help but cry as I leave the house and make my way back to the dorm.

Check out my other stories to discover more of the Phoenix Fictional Universe. I would recommend starting with High School Reunion!

Articles similaires

Une aventure inattendue avec Robin et Olivia - Chapitre 6

Chapitre six : La lumière rouge Le petit déjeuner était exactement ce dont j'avais besoin. Du pain grillé, du bacon et des œufs. Le tout préparé avec les bons assaisonnements. Le bacon croustillant et avec un soupçon de cassonade est délicieux. Il est facile à enrober et à mettre au four pour un goût riche. Le toast a été fait à l'aide d'un pain français coupé en biais. Il a été légèrement grillé des deux côtés, puis du beurre est étalé sur un côté et fondu. Les œufs doivent être cuits lentement et moelleux. Et avec un soupçon de fromage ajoute...

723 Des vues

Likes 0

Né de nouveau partie 2

À trois heures, nous nous y remettons et Marie sort le cognac. Roy a déclaré: Un baril de whisky et un bon ivrogne conviendraient mieux à ce bourbier. Très bien, vous avez votre cognac, laissez-moi réfléchir, et comme je le pensais, maman et Mary ont ri en voyant le bloc sténo sortir et les boules de papier frapper le sol comme de la pluie. Marie et Mary ont ramassé les balles et se sont regardées en secouant la tête et ont dit: Il ne peut pas, il ne le ferait pas. J'ai terminé et je suis revenu à la table. Mary...

574 Des vues

Likes 0

Wendy et Miss West iii

Le troisième de trois Wendy a été conduite les yeux bandés par Miss West vers une porte à l'arrière du bureau. Miss West inséra une clé et ouvrit la lourde porte en chêne donnant sur ce qui de l'extérieur semblerait être un débarras à côté du bureau principal. En entrant, si Wendy avait pu voir, elle aurait vu une petite pièce, d'environ 6 pieds carrés, peinte en noir avec des anneaux métalliques fixés à différentes hauteurs le long des murs et à divers points du plafond. La pièce était éclairée par des projecteurs orientés dans toutes les directions. Wendy était debout...

558 Des vues

Likes 1

Le Shed Club (Partie 4)

Tout d'abord, des excuses massives pour le retard de production de la partie 4. Crise inattendue avec grippe familiale partout. Tout le monde va mieux maintenant, donc je peux répondre à la dernière série de commentaires..... Les « entraîneurs » au Royaume-Uni font référence aux chaussures de sport… Nike, Adidas, Puma, etc. Je ne pense pas qu'il y ait d'autres requêtes, ainsi de suite avec la partie 4. Il s'agit de Finn, que je vois encore de temps en temps. En fait, il a réparé mon PC l'année dernière. Il conçoit des sites Web et d'autres trucs techniques qui me laissent perplexe. Il...

644 Des vues

Likes 0

Ma nièce Sally, nous avons eu des jours meilleurs

Je me suis réveillé le lendemain matin, une tasse de café sur ma table de chevet, et le journal au pied du lit. Étrange. Je me suis dit. Leesha était déjà debout, et généralement le dimanche, j'étais le lève-tôt. Il était un peu plus de huit heures. Pas trop tôt, mais pas trop tard non plus. Je me levai, enfilai mon peignoir, mis le papier sous mon bras et descendis les escaliers en sirotant mon café. Bonjour tête endormie. dit Leesha, l'air un peu embarrassée de tout. Je suis désolé pour la nuit dernière bébé. Elle s'est approchée de moi et...

601 Des vues

Likes 0

Danse avec une concubine, deuxième partie

Cela fait deux semaines depuis mon incident dans les cavernes. Nancy était considérée comme disparue par sa famille, mais je pouvais à peine leur dire la vérité. Vous savez celle à propos d'elle acceptant un marché d'un bijou magique et ordonnant ensuite à ses sbires de me violer. Est-ce toujours un viol si j'en ai profité ? Peut-être que j'étais un de ces types soumis? Qui sait? Quoi qu'il en soit, dès que j'ai pu gagner assez de force pour quitter le motel, je me suis enfui. Stuart et sa copine au corps parfait ont essayé de m'arrêter, ils m'ont dit...

469 Des vues

Likes 0

Un samedi de plaisir de pom-pom girl Ch. 08

La lumière du soleil pénétrait par mes fenêtres et dans ma chambre alors que je me réveillais un samedi matin typique. J'ai retiré la couverture de mon corps nu et j'ai retiré les fesses bleues de Becca de mon entrejambe alors que je sortais de mon lit. Le slip était encore couvert de mon sperme de la nuit précédente. Je jetai la culotte humide de côté et me dirigeai vers mon bureau. Je me suis assis sur la chaise, j'ai attrapé mon ordinateur portable et j'ai allumé l'ordinateur. J'ai ouvert mon e-mail et regardé le nouveau courrier qui était arrivé. Je...

698 Des vues

Likes 0

Strictement la tête

C'EST DE LA FICTION CELA NE S'EST PAS VRAIMENT ARRIVÉ. C'EST MA 1ERE HISTOIRE !!! c'était une chaude journée d'été, je sortais juste du travail et j'ai repéré un vieil ami. il se tenait près de sa voiture. son nom est volonté. maintenant est très agréable pour les yeux. il mesure environ 6 pieds 2 pouces, est très musclé, a la peau foncée et est gentil. il a un sourire très chaleureux et fait des câlins incroyables. Je mesure environ 5 pieds 5 pouces, un peu épais, des seins de taille 38f, une peau blanche crémeuse très pâle et une personnalité...

526 Des vues

Likes 0

Mon projet d'école, MOM 2

Mon projet d'école, MOM 2 Ceci est la deuxième partie de cette histoire pour mieux la comprendre, je vous conseille de lire la première partie. Les commentaires sont les bienvenus. Samedi matin, Sherry s'est réveillée à 7h30. Elle se sentait merveilleusement bien, mais s'est ensuite rendu compte qu'elle avait du sperme séché partout sur ses fesses. Mon dieu, j'ai fait un rêve humide la nuit dernière et je ne me suis pas souvenu que cela lui avait traversé l'esprit. Sa chatte était douloureuse et étirée, et son trou du cul brûlait un peu. Elle s'est contentée de regarder tout le sperme...

808 Des vues

Likes 0

Bénédiction déguisée

L'événement inoubliable, que je vais vous raconter, n'est pas une histoire de coq et de taureau, c'est plutôt ma première tentative sexuelle que j'ai faite lorsque j'étudiais en quatrième année d'ingénierie. Permettez-moi d'abord de me présenter : je vis avec mon oncle à Lahore. Étant un paysan, mon physique est robuste et ma peau est claire. Beaucoup de femmes du village étaient attirées par moi mais je ne les ai pas remarquées en partie à cause du penchant de mon père pour les activités religieuses dans le village et en partie à cause de la peur d'être pris en flagrant délit...

676 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.