Renaître pour être meilleur. chapitre 3

1.1KReport
Renaître pour être meilleur. chapitre 3

*** Attention, les travaux suivants concernent les thèmes de l'inceste, des relations sexuelles non consensuelles, de la servitude et du conditionnement mental. Tous les participants ont plus de 18 ans, et ce travail est une œuvre de fiction complète et n'a aucun fondement dans la réalité pour qui que ce soit. ***

Sa sœur avait semblé se casser la veille lorsque la dernière boule était tombée de sa chatte, il l'avait prise encore et encore au cours des 24 heures suivantes, chaque fois qu'il faisait une pause, il la plaçait directement devant la télévision en train de jouer neige et fixez les écouteurs à ses oreilles pour rejouer les pistes encore et encore dans sa tête.

Une fois, il lui avait même donné une pause, l'avait allongée sur le lit et l'avait laissée se reposer une petite demi-heure, mais seulement après lui avoir fait dire certaines choses.

"Dis que tu es mon esclave."

"Je-je suis tu es esclave."

"Non, je veux que vous disiez:" Je suis l'esclave de Jason "."

"Je suis l'esclave de J-Jason."

"Maintenant, dis à quel point tu as besoin de ma bite"

"Je ne peux pas vivre sans la bite de Jason .."

Apparemment, ayant compris que je voulais qu'elle parle à la troisième personne, elle a répété exactement ce que je voulais qu'elle fasse. Jason n'arrêtait pas de lui brosser le visage avec un chiffon frais, parlant doucement, doucement et lui montrant une tendresse qui contrastait avec son comportement précédent d'une manière choquante.

"Dites que vous me faites entièrement confiance..."

« Je fais entièrement confiance à Jason. »

"C'est une bonne fille, maintenant une dernière chose. Je veux que vous disiez "Je ferai toujours ce que Jason demande, peu importe ce qu'il demande". Parce-que je l'aime. Son bonheur signifie plus que ma vie.’”

"Je-je ferai toujours ce que Jason demande... Peu importe ce qu'il demande… Parce que je-je-je l'aime… Son bonheur signifie plus que m-ma vie. Elle s'étouffa, une larme coulant lentement sur sa joue.

En voyant ses yeux vibrer dangereusement dans sa tête à cause de son manque de sommeil, Jason savait qu'il ne pouvait pas la pousser plus loin. Prenant le chiffon et le plaçant sur son front, il s'avança et éteignit les lumières, la laissant tomber rapidement dans le sommeil.

Le cœur de Jason battait dans sa poitrine alors qu'il rembobinait le magnétophone qu'il tenait à la main et écoutait la voix de sa sœur. Elle répétait ses phrases presque parfaitement. Ceci, il le savait, serait soit sa fin, soit le début du reste de sa vie.

Après ce moment, non seulement sa vie, mais la sienne aussi, renaîtrait pour être meilleure.

**********23 heures restantes***********

Jason Fremont s'est assis sur son canapé en tapotant sa jambe. Son cœur battait dans sa poitrine.

Jason avait passé les deux derniers jours et deux nuits à tourmenter sa sœur. La baiser, la briser et essayer de la transformer en ce qu'il pensait vouloir. Maintenant, il n'en était plus si sûr.

Leur mère rentrait demain à la maison, ses plans de voyage ayant été retardés à cause de la météo, mais maintenant il savait qu'il était foutu… Leur mère prenait toujours le parti de sa sœur Adriana dans chaque petite querelle mesquine. Maintenant, ici, l'avait attachée, baisée et avait essayé de lui briser l'esprit.

Ce n'était pas une petite querelle, c'était impardonnable. Leur mère rentrerait à la maison dans 24 heures, et quand elle le ferait, il savait qu'il irait en prison, probablement pour le reste de sa vie.

Jason se frottait les poignets alors que ces pensées lui torturaient le cerveau. Comment pouvait-il être assez stupide pour croire qu'il pouvait transformer sa sœur en cela. Il ne pouvait pas la posséder, elle n'était qu'une salope sournoise et complice. Elle jouait probablement le jeu en espérant qu'il se détende, glisse ou ralentisse. Elle devait savoir qu'il n'avait qu'un temps limité et qu'elle pouvait être sauvée si elle tenait bon. Elle essayait juste de survivre...

Debout, Jason savait qu'il était trop impliqué. Soit il refait sa sœur, soit il irait en prison.

Se dirigeant vers son ordinateur, Jason a passé environ une heure à travailler sur l'enregistrement qu'il avait fait de sa sœur, en laissant tomber la hauteur des phrases, il les a cachées dans des bandes sonores relaxantes et a reconstruit son mélange musical de lavage de cerveau.

Après s'être assuré qu'il avait bien configuré les signaux vocaux, il a gravé la musique sur son lecteur mp3 et l'a emmenée dans la pièce où il tenait sa sœur.

En la regardant, il savait qu'il ne lui resterait plus beaucoup de temps, alors il a mis en place la musique pour qu'elle joue dans la pièce et a réglé le haut-parleur à un volume doux, en faisant attention de ne pas la réveiller, il s'est assuré que les haut-parleurs étaient aussi proches que possible possible. Elle était immobile, mais il savait qu'elle était au moins en vie grâce au mouvement rythmique de sa poitrine.

Fixant sa poitrine pour observer sa respiration, il se sentit durcir, et alors qu'il voulait la prendre maintenant, il savait qu'il devait attendre. Il avait besoin qu'elle soit une participante active, pas une victime.

Après avoir mis en place la musique, il monta dans sa chambre et attrapa une partie de sa drogue dans le tiroir dans lequel il savait qu'un cliché comme sa sœur la rangerait.

Installant un brûleur d'encens, il alluma son herbe et commença à remplir la pièce. Il avait besoin qu'elle se détende, non pas que l'épuisement ne l'aide pas, mais il devait s'assurer qu'elle était dans une transe aussi profonde que possible, et que les médicaments pourraient la pousser au bord du gouffre et dans un oubli mental.

Après avoir installé sa petite hot-box, Jason est allé chercher une caméra dans leur garage et l'a configurée pour regarder sa sœur, si elle bougeait dans la pièce ou essayait de partir, cela l'alarmerait sur le téléphone de sa sœur et lui ferait savoir . Il avait besoin de plus de temps, mais peut-être que tout cela fonctionnerait. Il devait se convaincre qu'il pouvait le faire.

S'il ne pouvait pas se convaincre, comment pourrait-il la convaincre.

**********18 heures restantes***********

Jason avait observé depuis sa caméra de sécurité que sa sœur ne bougeait jamais.

Elle était allongée dans son lit depuis 6 heures et n'avait jamais bougé un muscle. Plusieurs fois il était descendu la voir et s'assurer qu'elle était encore en vie. Il savait que la privation de sommeil était dangereuse, mais il était désespéré, et c'était la seule façon à laquelle il pouvait penser pour régler cette situation.

Rongé par la culpabilité et la peur, Jason était allé dans sa chambre et avait fait un sac. Il n'irait pas en prison, il préférerait fuir. Mais la peur s'effritait toujours quand il pensait au pouvoir qu'il était si proche d'avoir sur sa sœur.

La musique jouait encore et encore.

6 heures de musique, mêlées à la voix de sa propre sœur lui disant qu'elle était à lui, qu'elle le convoitait et que son bonheur était le plus important.

Décidant finalement que 6 heures suffisaient, Jason descendit les escaliers et sut qu'il devait réveiller sa sœur. Il courait lui-même aux vapeurs, faisait parfois la sieste, mais se réveillait toujours en sursaut, pensant que sa sœur s'était échappée et avait appelé la police.

Entrant dans la pièce, Jason pataugea dans la douce brume de fumée de marijuana jusqu'à sa sœur.

Glissant un collier autour de son cou et le resserrant, il la secoua doucement pour la réveiller.

"Adriana, réveille-toi, c'est l'heure de ton entraînement."

Marmonnant quelque chose que Jason ne pouvait pas entendre, elle a commencé à essayer de s'asseoir, mais elle avait clairement très mal. Les marques sur ses fesses et ses jambes l'empêchaient de s'asseoir, alors elle a glissé du lit et sur le sol.

Adriana sentit le sol froid sur son cul et ressentit un soulagement immédiat, ses marques étaient enflées et douloureuses, mais elle sentait qu'elle les avait méritées. Le sol est l'endroit où les bons esclaves étaient assis.

** PUUUCK!!! Je dois tuer ce perdant !! **

Quelque chose lui disait qu'elle devrait être en colère, mais cette partie lui semblait si étrangère, comme un étranger criant dans un brouillard.

Levant les yeux vers son frère, non... son Maître, Adriana était si heureuse d'avoir eu autant de temps pour se reposer. Elle savait qu'il avait dû tant sacrifier et souffrir pour ne pas avoir eu accès à elle.

Le regardant dans les yeux, elle réalisa que ce n'était pas là qu'elle devait regarder et redirigea son regard vers ses pieds.

**Non!! Je dois tuer ce FUCK **

Fixant le carrelage, Adriana murmura doucement : « Oui monsieur, que voudriez-vous que je fasse ?

Jason regarda sa sœur. Elle avait glissé du sol et s'était assise à ses pieds. ‘Qu’est-ce qu’elle a dit ??’ Pensa-t-il…

‘Non… Non… Ce n’est pas réel’ s’emballa son esprit. "Ça doit être un truc."

"Je veux que tu viennes ici avec moi, je vais t'apprendre, t'entraîner, chère soeur-esclave."

Attachant une laisse au col de sa sœur, il l'attira à nouveau vers le banc, posant sa douce silhouette dessus. Sécurisant ses bras et ses jambes jusqu'aux extrémités, il libéra sa bite et sut qu'il devait l'avoir. Il ne pouvait plus attendre et savait qu'il la baiserait lentement et verrait comment elle réagirait.

Touchant sa chatte, il la trouva trempée. Il la toucha doucement pendant un court instant avant de se retirer et de pousser ses doigts près de sa bouche. Il n'eut même pas besoin d'attendre car elle commença immédiatement à téter ses doigts, goûtant son jus sur lui.

"C'était ça", pensa-t-il, "le dernier vestige de sa résistance était brisé."

**********12 heures restantes***********

"A qui appartiens-tu ?" Il murmura? Glissant sa bite de haut en bas dans ses plis, taquinant et mouillant toute sa longueur.

"Vous Maître .. je vous appartiens Maître .."

** POURQUOI JE NE PEUX PAS ME DEPLACER ?? POURQUOI JE NE PEUX PAS PARLER ??**

Glissant lentement sa queue en elle, il sentit son humidité et sa chaleur l'envahir. Il se délectait du pouvoir qu'il avait sur elle et de l'étroitesse avec laquelle elle le serrait.

"Qu'es-tu?" Il a parlé plus fort.

** JE VAIS TE TUER PUTAIN ** Quelque chose résonna dans sa tête, mais la voix devenait plus douce.

"Je suis ton ESCLAVE, je suis ce que tu veux que je sois.."

** NOOOON!!! JE NE VEUX PAS ÊTRE SON ESCLAVE !! **

Jason n'en pouvait plus, saisissant ses cheveux, il la tira en arrière pour le regarder, voyant que ses yeux semblaient authentiques, il la baisa durement. Sa bite claquant en elle encore et encore, il a écouté ses grognements tendus et lui a chuchoté: "N'ose pas encore jouir putain .. Je sais que c'est ce que tu veux, mais tu ne l'as pas mérité."

"OUI SIRRR .." réussit-elle à grogner alors qu'il la baisait vicieusement. Enveloppant son autre main autour de son cou, il commença à serrer lentement. Sentant son corps commencer à se relâcher, et voyant ses yeux se gonfler et se révulser, il la relâcha.

Sortant son sexe d'elle, il garda sa main emmêlée dans ses cheveux et se promena, glissant son sexe lisse entre ses lèvres, il attendit.

Une fois qu'il a vu ses yeux commencer à papillonner, il a su qu'elle se réveillait et a commencé à glisser sa bite dans sa bouche. "C'est vrai salope. Tu te réveilles avec ma bite, c'est ta seule raison de vivre. Servir ma bite et servir mes besoins.

Tout en la baisant lentement, il la sentit commencer à sucer et sut qu'il était en sécurité pour commencer à aller plus fort.

Réajustant sa prise sur ses cheveux, il tira sa tête plus loin sur sa queue, encore et encore, la tirant et la repoussant.

Adriana a commencé à bâillonner alors que Jason entrait continuellement dans sa gorge et se délectait du fait qu'elle était utilisée. Elle savait que Jason garderait ce rythme, il l'utiliserait encore et encore, parce que c'était à cela qu'elle était destinée.

Sentant ses couilles commencer à bouillir, il a claqué sa sœur sur sa chaussette une dernière fois et est descendu dans sa gorge. Sa vision s'assombrit à cause de la force avec laquelle il jouissait, et la sensation de sa sœur avalant encore et encore, sa gorge traçant sa bite lui donna envie de continuer à jouir et le garda dur comme de la pierre.

Après s'être épuisé, il sortit de sa bouche et la regarda, voyant son visage strié de larmes et le sperme coulant légèrement sur son menton, il savait qu'il devait enregistrer cela.

Saisissant son téléphone, il prit quelques photos avant de la libérer du banc et de s'asseoir sur le lit. "Viens ici esclave," lui roucoula-t-il. "J'ai encore une tâche avant que nous ne commencions votre prochaine session de formation."

Rampant sur ses mains et ses genoux, elle sentit qu'elle savait peut-être ce qu'il voulait, après tout, elle avait fait tout un gâchis sur son maître. "Nettoyez-moi maintenant." Jason l'a commandée.

** JE VAIS MORDRE SA BITE **

Adriana repoussa violemment la voix dans son esprit, elle ne ferait jamais de mal à son Maître. Enfilant lentement la bite de son Maître dans sa bouche, elle fit courir sa langue sur toute la longueur, s'assurant qu'elle ne manquait aucun de ses jus sur lui, et pour une dernière mesure le glissant au fond de sa gorge et le retenant pendant un moment .

Jason sentit sa bite glisser à nouveau dans la gorge de sa sœur et voulut la tester à nouveau, posant sa main sur l'arrière de sa tête et appuyant dessus.

Il enroula ses jambes autour de ses épaules et verrouilla sa tête en place. La regardant droit dans les yeux, il lui a dit: «Mes désirs sont la seule chose dont tu te soucies. Tu vas donner ta vie pour moi si je le veux, n'est-ce pas ?

La fixant dans les yeux, il la sentit essayer de dire quelque chose autour de sa queue, ne sentant que la vibration, mais sachant de son regard dévoué, qu'elle lui avait dit oui.

Il se tint dans sa gorge pendant ce qui sembla être une heure, mais il savait que cela ne pouvait être que des minutes, et la regarda s'étouffer avec sa bite, ses mains reposant doucement sur le lit alors qu'elle se résignait à s'étouffer à mort avec la bite de son frère.

Ses mains tremblaient constamment, et il vit ses yeux recommencer à se gonfler, son visage virant au rouge puis au violet foncé. Jason la regarda s'étouffer lentement, laissant cela se produire et refusant de se défendre ou d'essayer de se libérer, et sut que c'était le paradis.

Il se retira d'elle et la regarda haleter et presque misérable sur le sol, mais le retint. Regardant à nouveau dans les yeux de son Maître, elle ouvrit à nouveau la bouche, prête à accepter plus d'abus. Tout ce qu'il voulait d'elle, elle le lui donnerait.

Jason s'est levé et a glissé sa tête de coq dans la bouche de sa sœur et, la regardant, a chuchoté "Encore un test. Avale tout. »

Ayant avalé sa gorge contre son gré, et l'ayant presque étouffée à mort car elle n'offrait aucune résistance, il avait besoin de savoir ce qu'elle ferait de son plein gré. Se détendant un peu, il commença à pisser dans la bouche de sa sœur.

Le jet était chaud et sortait si vite, et au début, elle bâillonna légèrement, mais essayait évidemment de son mieux de boire chaque goutte qu'il versait en elle. Le buvant comme s'il lui versait du miel dans la gorge. Il la regarda incliner la tête en arrière pour faire plus d'espace, prenant de profondes inspirations par le nez et avalant d'énormes gorgées alors qu'il remplissait sa bouche 2, 3, 4 fois avant de finir.

**********6 heures restantes***********

"Elle est entièrement à moi", pensa-t-il. "Elle ne le dira jamais, et je l'ai pour moi."

Sortant de sa bouche, Jason prit un bandeau et le plaça à nouveau sur ses yeux. Prenant Paint-on Latex, il a commencé à sceller le bandeau en place sur son visage, puis a travaillé pour couvrir sa bouche également après avoir replacé le bâillon dans sa bouche.

"Je suis la source de tout ce que vous ressentez et aimez." Il lui a parlé, couvrant son corps nu de coups après coups de Latex. Couvrant tout son corps, mettant même un bonnet sur ses cheveux pour les sceller sur son visage. Il a enlevé les godes des ceintures et les a placés sur sa chatte, scellant également la zone en latex, sachant qu'elle ne sentirait rien.

Lui ôtant son col, il scella son cou, sa poitrine, son ventre et ses jambes. Il couvrit chaque centimètre d'elle à l'exception de son nez, lui permettant de respirer, mais sachant qu'elle ne sentirait rien d'autre. Replaçant son collier une fois qu'il eut terminé, il attacha sa laisse et l'emmena à l'étage, la promenant comme un chien jusqu'à ce qu'elle soit dans le salon.

Jason a sorti le téléphone de sa sœur et a pris d'autres photos avant de remarquer qu'il avait manqué un appel téléphonique et qu'il avait un message vocal.

Sa mère avait appelé et laissé un message à sa sœur.

Elle ne reviendrait pas avant une semaine. Son travail l'avait rappelée dans un autre domaine et aurait besoin qu'elle reste encore plus longtemps.

Jason regarda son esclave. ‘Avec autant de temps. Qui sait jusqu'où nous pouvons aller, ou lequel de vos amis nous pourrions entraîner dans les profondeurs avec vous. Jason savait que les possibilités étaient presque infinies. Tout ce dont il avait besoin, c'était de plus de temps.

En plaçant des écouteurs sur ses oreilles, la seule stimulation qu'elle ressentirait serait sa musique de lavage de cerveau. Elle ne pouvait ni sentir, ni voir, ni goûter. Seulement entendre encore et encore les commandes et les suggestions.

Jason savait que cela lui pourrirait l'esprit. Écroulant tout semblant de personnalité qui lui restait, et la laisserait comme son esclave parfaite une fois qu'il l'aurait libérée de son nouveau cocon. Une fois qu'il aurait enlevé le latex, elle serait complète. Elle serait sienne, et elle renaîtrait.

La bite de Jason s'est durcie à nouveau, pensant à sa sœur lui amenant ses "amis" à s'entraîner. Et c'est alors que ses pensées s'égarent vers sa mère... Les possibilités sont infinies...

**********168 heures restantes***********

Articles similaires

Journée nue - partie 7

« Alors, Sandy veut baiser. J'y suis allé, c'est fait », ai-je dit avec un sourire. Sandy a levé son majeur vers moi et a ri. Eh bien, j'ai besoin d'une pause, ai-je annoncé. J'ai pris une débarbouillette pour que Cindy nettoie son visage de son double soin du visage, puis j'ai tiré une chaise jusqu'au bout du lit. Je pense que je vais juste m'asseoir ici et diriger. Merde, les trois frères et sœurs Monroe nus sur mon lit. Commençons. Johnny monte là-haut sur ton dos et laisse tes sœurs travailler pour te faire bander à nouveau. Sandy, regarde à quel point...

946 Des vues

Likes 1

Jason dernier chapitre

CHAPITRE VINGT DEUX L'e-mail de Betty disait: «Je viens de sortir de l'hôpital il y a dix jours et j'avais besoin de dire à quelqu'un ce qui m'était arrivé. Puisque vous avez toujours été un bon auditeur et que vous n'avez jamais porté de jugement. Vous souvenez-vous que je vous ai parlé de mon mari et moi élevant des Dogues Allemands purs ? Eh bien, nous avons maintenant une soixantaine des meilleurs Danois du monde. Quoi qu'il en soit, il y a environ trois semaines, mon mari m'a réveillé vers six heures du matin en me baisant dans le cul (il adorait...

1.3K Des vues

Likes 0

Né de nouveau partie 2

À trois heures, nous nous y remettons et Marie sort le cognac. Roy a déclaré: Un baril de whisky et un bon ivrogne conviendraient mieux à ce bourbier. Très bien, vous avez votre cognac, laissez-moi réfléchir, et comme je le pensais, maman et Mary ont ri en voyant le bloc sténo sortir et les boules de papier frapper le sol comme de la pluie. Marie et Mary ont ramassé les balles et se sont regardées en secouant la tête et ont dit: Il ne peut pas, il ne le ferait pas. J'ai terminé et je suis revenu à la table. Mary...

1K Des vues

Likes 0

Mûr pour la cueillette - Partie 4

Mûr pour la cueillette - Partie 4 Par Kevin Moore Bryan m'a attaché au lit en un temps record, puis a récupéré un appareil photo Pentax Spotmatic dans l'armoire - j'ai découvert plus tard que l'homme était un photographe professionnel et que les bum-boys et la pornographie étaient ses deux principales passions dans la vie. Alors qu'il jouait avec la caméra, un homme noir nu est entré dans la pièce. « C'est gentil de ta part d'être enfin venu, Lloyd, dit Bryan. Kevin aurait pu être allongé ici pendant des heures, attendant un bon royal rogering du mamba noir. « Le...

1.3K Des vues

Likes 0

Strictement la tête

C'EST DE LA FICTION CELA NE S'EST PAS VRAIMENT ARRIVÉ. C'EST MA 1ERE HISTOIRE !!! c'était une chaude journée d'été, je sortais juste du travail et j'ai repéré un vieil ami. il se tenait près de sa voiture. son nom est volonté. maintenant est très agréable pour les yeux. il mesure environ 6 pieds 2 pouces, est très musclé, a la peau foncée et est gentil. il a un sourire très chaleureux et fait des câlins incroyables. Je mesure environ 5 pieds 5 pouces, un peu épais, des seins de taille 38f, une peau blanche crémeuse très pâle et une personnalité...

1.1K Des vues

Likes 0

LA VENGEANCE EST DOUCE???

Hé, Peg, viens ici et aide-moi une minute, s'il te plaît, a appelé son mari John depuis l'intérieur du garage !?! Peg Burton s'est levée à genoux alors qu'elle plantait de jeunes plants de tomates dans son jardin , et après s'être levée et avoir laissé tomber ses gants au sol, elle a parcouru les trente mètres jusqu'au garage à la recherche de son mari !!! maintenant, arrête de faire l'imbécile !!! Elle se retourna prudemment, regardant dans tous les coins et recoins du grand bâtiment à deux stalles, mais juste au moment où elle était sur le point de se faufiler...

1.3K Des vues

Likes 1

Meilleurs Amis Femme Enceinte Pt 1

J'avais toujours entendu dire que les femmes étaient plus excitées pendant leur grossesse, mais je n'avais pas réalisé à quel point c'était grave jusqu'à ce que mon meilleur ami et sa femme tombent enceintes. Depuis que j'ai été licencié l'été dernier, j'ai payé les factures en prenant des petits boulots en ville; peindre des maisons, couvrir des maisons et tondre des pelouses. Michael, mon ami, travaille dans une usine très bien rémunérée, et je suppose qu'il a décidé de m'aider en m'engageant à peindre sa cuisine et sa salle de bain pour lui, même s'il n'y avait rien de mal avec...

1.4K Des vues

Likes 1

Combat de chat 7 (amis)

Spectre - 2 1/2 minutes minton -  2 1/2 jours quantité  -  2 1/2 ans heckson - 2 1/2 milles Toton -   2 1/2 heures Bill - Clan du Lion Roi Tomco - le père de Bill Roi Tobias - le frère mort de Bill Twitty - Clan des tabby gris Glenna - Clan du Bengale Mikos - Clan Chartreux Commandant du star cruiser - Wire hair clan Général Roth - Clan Léopard Thêta - Clan des guépards Niaco - Clan du Tigre Cornelius - l'un des oncles de Bill Conrad - l'autre oncle de Bill Groupe Assassin - Clan Jaguar...

1.4K Des vues

Likes 0

Mon petit compagnon de jeu

Mon petit compagnon de jeu Par berkshireray Chapitre 1 J'avais fantasmé à ce sujet pendant des lustres et maintenant j'avais décidé que le moment était venu. J'avais acheté une maison à Hereford, à quelques kilomètres d'un petit village et à 800 mètres du voisin le plus proche. J'ai passé un mois à me préparer pour mon compagnon de jeu choisi. J'avais sécurisé la cave avec une porte blindée et des serrures solides et l'avais meublée d'un lit double que j'avais choisi pour sa structure métallique robuste, adaptée pour attacher des contraintes et une table rembourrée avec des étriers et des attaches...

1.4K Des vues

Likes 0

Une aventure inattendue avec Robin et Olivia - Chapitre 6

Chapitre six : La lumière rouge Le petit déjeuner était exactement ce dont j'avais besoin. Du pain grillé, du bacon et des œufs. Le tout préparé avec les bons assaisonnements. Le bacon croustillant et avec un soupçon de cassonade est délicieux. Il est facile à enrober et à mettre au four pour un goût riche. Le toast a été fait à l'aide d'un pain français coupé en biais. Il a été légèrement grillé des deux côtés, puis du beurre est étalé sur un côté et fondu. Les œufs doivent être cuits lentement et moelleux. Et avec un soupçon de fromage ajoute...

1.3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.