Créature de la nuit_(1)

1.5KReport
Créature de la nuit_(1)

La première fois que je me suis agenouillé pour lui, j'ai eu l'impression que c'était un nouveau jour, j'ai ressenti la liberté que je recherchais. pourrait-il être n'importe où ailleurs?

J'ai 16 ans "si jeune"
Je me souviens que c'est la première chose qu'il a dite quand il a regardé mon corps pour m'évaluer. Je suis pâle si pâle que ma peau est plus blanche que ce à quoi ressemblerait une couleur de peau normale. J'ai l'impression d'être le dessin d'un enfant qui n'avait qu'un crayon noir et blanc "j'ai hâte de marquer tes cuisses fille rouge" la deuxième chose qu'il m'a dite alors que je m'agenouillais pour lui. Mes cheveux sont coupés courts et noirs; presque aussi sombre que mes yeux tout le monde dit que mes yeux sont tristes. Quand mon maître les a regardés, il a souri, c'était suffisant pour que mon cœur s'arrête et que je veuille continuer à regarder, même si je n'aurais vraiment pas dû.

Il est bronzé et beau, grand et puissant, ses yeux ont la teinte de bleu la plus claire que j'aie jamais vue. Ses mains sont calleuses à cause du travail rugueux sur ma peau lisse, ses doigts travaillent habilement sur mon corps comme s'ils l'avaient touché un million de fois comme s'il m'avait eu toute sa vie. Quand il me touche juste comme il faut, je frissonne, je ne peux pas m'en empêcher, c'est trop bon de rester immobile. J'ai l'impression d'être faite pour lui… il me le fait croire. Je me souviens qu'il m'a dit que nous étions faits l'un pour l'autre, faits pour nous entraider, jetant la douleur de la vie, il m'a dit qu'il était né le premier pour qu'il puisse venir apprendre à s'assurer qu'il était prêt pour moi. Je ne pense pas que ce soit important que je sois né vieux. D'une certaine manière, je suis comme Gorge Bailey né plus vieux, tous ceux que j'ai rencontrés m'ont dit que je suis une vieille âme. Alors est-il que nous avons tous les deux de la douleur dans notre passé et nous nous réunissons pour l'oublier.

Aujourd'hui, il rentre à la maison et je sais qu'il est de bonne humeur. Il me sourit quand il entre, je l'attends comme je le fais toujours à genoux dans l'embrasure de la porte avec mon col et un débardeur noir moulant avec une jupe rien en dessous au cas où il voudrait m'utiliser là. Aujourd'hui, il ne veut pas m'utiliser juste là sur le pas de la porte mais pas aujourd'hui pas encore. Au lieu de cela, il me dit de me lever et de marcher, alors je le fais. Debout devant lui, il me dit de me déshabiller. Mes doigts tremblent un peu nerveux comme toujours alors que je retire mon débardeur de mes mains qui courent sur ma poitrine et descendent jusqu'à mes hanches Je sens ses yeux sur moi alors que je tire lentement ma jupe de mes hanches debout devant lui totalement nu Je respire profondément et attends. Mes mamelons deviennent durs juste à cause de ses yeux, ma poitrine se soulevant de haut en bas pendant que j'attends.

Il se lève et regarde au-dessus de moi mes mains glissant sur mon corps et je suis au paradis en le sentant à nouveau me toucher ses mains glissant parfaitement sur moi, j'observe le pur plaisir que je ressens de ses mains rugueuses et il le sent. Je l'entends rire et je rougis, il s'éloigne de moi et je dois m'empêcher de gémir je le regarde alors qu'il s'éloigne.

Il sort le fouet maintenant le fouet en premier et je souris à mon vieil ami qui prend le manche et le passe sur mes lèvres. Je l'embrasse en goûtant le cuir et le goût de sel de sa sueur la dernière fois qu'il l'a utilisé sur moi. Sa main passe sur ma tête alors que je l'embrasse, j'ai déjà l'impression d'être au paradis, croyant à peine que ça va mieux.

"se lever"
"Oui Maître"
"les paumes contre le mur fille"
"Oui Maître"

Je ferme les yeux en retenant mon souffle, ma chaleur sentant qu'elle pourrait cesser d'attendre, mon esprit hurlant d'en avoir besoin... puis fais taire la douleur qui m'emmène loin de mon esprit. Je compte.
"Une"
"deux"
"Trois"
si bon si gratuit ne t'arrête pas s'il te plait ne t'arrête pas
"quatre"
"cinq"
"six"
j'en ai besoin depuis si longtemps j'en ai toujours rêvé
"Sept"
"huit"
"neuf"
Je peux le sentir maintenant la brûlure me ramenant à la réalité alors qu'il attaque mes cuisses je commence à sentir la brûlure de chaque bande de tissu. Mordre ma peau
"Dix"
"Onze"
"Douze"
Plus je peux en prendre plus pour lui, je sais que je peux comment puis-je pas, il me donne tout, c'est mon travail pour le prendre. Je sais que j'en ai besoin.
"treize"
"Quatorze"
"quinze"
Je le sens s'approcher de moi ensuite et mon souffle se bloque dans mon travers là il est derrière moi je le sens contre moi la rugosité de son jean pressant sur mon cul brûlant. Sa main s'enroule autour de mon corps en me rapprochant. Je garde mes mains sur le mur sans oser bouger alors que sa main glisse plus bas en effleurant ma chatte humide, il amène ses doigts jusqu'à ma bouche en les passant sur mes lèvres. J'ouvre la bouche pour lui en prenant ses doigts dans ma bouche en les laissant glisser je commence à le sucer en le nettoyant de ma moiteur
"mmm c'est ma gentille fille" me chuchote-t-il à l'oreille.
« Merci Maître » dis-je d'une voix tremblante alors que j'essayais de reprendre le contrôle de moi-même, c'est si dur avec lui qui appuie sur moi comme il le fait maintenant. Je sens quelque chose d'autre sur mon con maintenant je baisse les yeux et vois le manche du fouet pressé entre mes lèvres et en moi je halète en le regardant glisser dans mon je sens la chaleur dans le cuir. Il le pompe lentement vers l'intérieur et l'extérieur de moi, je me sens couler de plus en plus sur la poignée. Je poussai un gémissement malgré moi.
"mmm tu sais ce que tu me fais fille?"
"Non Maître" oui mon amour.
"Je vais te montrer"

il me fait tourner si vite que je peux à peine penser, puis il me pousse fort sur mes genoux et je rentre à la maison. Il le sort et je halète de la même manière que je le fais toujours quand je le vois, peu importe combien de temps cela fait, il ne perd pas de temps dès que ma bouche est ouverte, il enfonce sa bite avant même que j'aie le temps de penser que je suis bâillonnement dessus. Léchant et suçant, je lève les yeux vers lui et je sens sa main sur mon visage. Je baisse les yeux à nouveau, il commence à me prendre plus profondément, mes yeux commencent à larmoyer alors que je bouge avec lui en essayant de suivre.
"mmmm c'est ma petite salope"
Je gémis, je ne peux pas m'en empêcher, mais cela ne fait que le faire baiser ma bouche plus profondément dans ma pensée. Alors je
le sentir reculer et me repousser je le vois sourire en prenant sa bite frottant la salive sur mon visage. Je baisse les yeux rapidement bien que je sache qu'il a dû me surprendre en train de picorer il ne me gifle pas cette fois même si je sais que je ne devrais pas regarder.
"Penche-toi fille"
"Oui Maître"
Je me mets à quatre pattes pour lui et puis je sens son pied sur mon dos me pousser vers le bas. Je m'allonge sur le ventre en respirant lentement alors qu'il s'accroupit à côté de moi ses mains attrapant mes bras les attachant rapidement ensemble Je gémis mes yeux se fermant de plaisir d'être à nouveau attaché Je sens quelque chose de froid et humide sur mon cul Je laisse échapper un soupir de plaisir alors que il commence à me lubrifier le cul.
"mm tu es une bonne petite salope"
Je sens un doigt glisser dans mon cul alors que je gémis en me tordant un peu dans les liens de mon corps encore totalement impuissant alors qu'il me baise le pur plaisir qui se précipite me jette pour ce qui semble être la millionième fois aujourd'hui mais pourquoi ne me prend-il pas mon corps crie dehors.
"s'il te plait" je murmure et j'ai l'air beaucoup plus pitoyable que je ne l'aurais voulu.
« S'il vous plaît, quelle fille ? »
"S'il vous plaît, prenez-moi Maître"
ses mains parcourent mes jambes jusqu'à mes cuisses en les écartant, me faisant les écarter aussi loin que je peux. Je sens la tête de sa queue monter et descendre dans ma fente.
"T'es tellement mouillée ma petite salope"
"Oui Maître rien que pour toi"
Je le sens glisser en moi si lentement que ça fait presque mal mais c'est si bon, si bien que je le sens me baiser si lentement en sachant qu'il se retient. Deux de ses doigts se glissent dans mon cul, me faisant gémir et tout mon corps se resserre. Je le vois haleter en sachant que ma chatte doit tirer sur sa queue maintenant. Je le sens me baiser plus fort et plus profondément par derrière, frappant plus profondément à l'intérieur à chaque fois.

C'est là que j'appartiens sous lui mon corps impuissant pour lui pour son toucher attaché et baisé montrant mon amour de la seule façon que je connaisse vraiment en servant, en étant là pour lui tous les jours quand il veut pour ce qu'il veut; et lui me montrant combien il m'aime en me montrant ma place encore et encore. C'est là qu'est ma place.

Articles similaires

The Forgotten Heroes Chapitre 3

Vous et Eve partez dans la forêt pour échapper aux Chevaliers du Cinquième Dragon. Pour tuer le silence, vous posez des questions à Eve sur elle. Alors, comment t'es-tu retrouvé dans l'île du Nord ? Eve attrapa ses bras et eut un regard de profonde réflexion sur son visage. J'étais jeune seulement 23 ans encore un enfant par des Elfes, mais ma tribu a été assassinée et presque anéantie par une bande de colons humains. J'ai été épargné à cause de ma beauté naturelle et vendu en esclavage des années plus tard, je me suis retrouvé au milieu où un homme...

878 Des vues

Likes 0

Photos de Laure

Je voyais Laura par intermittence depuis quelques années, nous étions au mieux des copains de baise, et au pire, nous passerions des semaines sans parler. Nous étions de retour depuis un moment quand Laura a appelé et s'est invitée ce soir-là. Laura était exceptionnellement chaude, de longs cheveux blonds, des yeux bleus, un corps serré, un bronzage toute l'année, de beaux seins de bonnet B et une chatte rasée que j'adorais manger. Habituellement, lorsque Laura venait après le travail, elle apportait une tenue sexy avec elle et s'habillait pour moi. Parfois, nous prenions des photos d'elle dans divers états vestimentaires et...

666 Des vues

Likes 0

Domination_(2)

Ils roulèrent tous les deux dans un silence gêné jusqu'à ce que Frank propose d'un ton maussade : Je ne vois pas pourquoi tu continues à voir ce type ! Tu ne réalises pas à quel point c'est dégradant pour moi ? Je suis désolée, répondit Dana, mais tu sais qu'on n'y peut rien, et au fait, aujourd'hui, Jack veut que tu regardes. Quoi!?! son mari depuis quinze ans a crié avec indignation. Je ne le ferai certainement pas !!! Cela dépend de vous bien sûr, répondit-elle d'un ton neutre, mais il a dit que si vous ne vous présentiez pas...

386 Des vues

Likes 0

Daniels vengeance partie 2

Daniels vengeance partie 2 Karen était immobile alors qu'elle se remettait de son orgasme. La voix la narguant sur la vulnérabilité de son corps à la stimulation et sur le fait qu'elle aurait plus d'orgasmes. Cela la méprisait sans fin. Ce monstre !! Profitant d'elle de cette façon ! Elle savait qu'il était naturel que son corps réagisse au vibromasseur de cette façon. Elle savait qu'elle était violée. Mais comment se fait-il que ce démon puisse vouloir que ce soit agréable pour elle. Lâche! pensa-t-elle. Une fois de plus, elle entendit un mouvement derrière elle. Que pourrait-il se passer ensuite ? Daniel...

1.4K Des vues

Likes 0

Apprivoiser le cul de michelle

Oh Danny j'ai attendu si longtemps ce moment - enfin tu es là - je ne peux pas croire que tu sois là - ce soir - je veux me donner à toi. Je veux que tu me prennes et que tu me fasses tout à toi – embrasse-moi et fais-moi savoir que c'est réel. En regardant profondément dans ses yeux, j'ai dit : Tu es enfermée dans mes rêves depuis tant de mois maintenant - j'ai attendu si longtemps ce moment aussi - pour enfin pouvoir te tenir, te regarder dans les yeux, t'embrasser et te faire Je t'aime -...

726 Des vues

Likes 0

Paul l'Ancien

Par Gail Holmes Paul était l’aîné de la famille, il avait un frère et une sœur cadette, même s’il n’avait jamais perdu sa virginité à l’approche de vingt-cinq ans. David, tu ne pourrais pas rencontrer un gars plus excité ; il lui suffisait de regarder une fille et elle devenait mouillée à cette pensée. Mais Kerrie était désormais une fille qui savait plaire. Le problème de Paul était qu'il était timide, d'accord, il achetait tous les magazines pour filles, et il apportait même des films pour jouer, le problème était qu'il était nerveux à chaque fois qu'il les regardait au cas où...

421 Des vues

Likes 0

Les fêtes d'à côté

Fbailey numéro d'histoire 777 Les fêtes d'à côté En grandissant, ma famille vivait juste à côté d'une taverne sauvage. Maman a essayé de le classer en l'appelant un bar mais le panneau indiquait Tavern. Notre vieille clôture s'effondrait alors un printemps, j'ai aidé papa à en installer une nouvelle. Le meilleur prix sur la clôture de confidentialité était pour des sections de cinq pieds de haut. Cela n'allait pas suffire à mon père, mais financièrement, il a cédé. Ce qu'il a décidé, c'est de l'élever à dix-huit pouces du sol. De cette façon, seules les personnes de sept pieds de haut...

2.8K Des vues

Likes 0

Voyeur Mère

Mon frère Josh et moi étions par terre en train de jouer au Scrabble avec Luis et Isabella Gomez chez eux. Mme Gomez était une personne étrange. Elle s'asseyait parfois sur le canapé et nous regardait avec un verre de jus d'orange, dans lequel nous pouvions tous sentir la vodka. Ses vêtements étaient toujours remarquables. Parfois, elle portait des pantalons serrés et un chemisier gonflé, parfois elle portait une robe avec une jupe ample - totalement inappropriée pour faire le tour de la maison. Et ses cheveux, qui auraient dû être noirs, étaient blonds mais plutôt orange. Elle portait toujours du...

1K Des vues

Likes 0

Le dépanneur avance

Cela faisait environ 8 mois que Jenny était décédée, une période pendant laquelle je suis resté célibataire, en partie parce que j'avais le sentiment que je devais toujours lui être fidèle et en partie parce que je croyais que j'étais peut-être puni pour mon comportement antérieur, même si je n'avais que 25 ans. vieux, il ne fallut pas longtemps avant que je recommence à me sentir vraiment excitée et chercher à lâcher le dépanneur une fois de plus est devenu une nécessité. Mon appartement à l'étage donnait sur un nouveau lotissement qui avait été construit sur un terrain commercial récupéré juste...

1.1K Des vues

Likes 0

Tomber amoureux de Kyle - Chapitre 6

Très bien, voici la partie suivante. Ouais, ça ne prend pas mille ans ! Je suis assez fier de ce chapitre, surtout compte tenu de l'état d'esprit de pet cérébral dans lequel je traîne... Merci à tous ceux qui m'ont donné des idées. Je suis encore en train de décider comment je vais continuer cette histoire. Je le ferai très probablement, mais il n'y aura probablement qu'un chapitre ou deux de plus. Mais vous serez tous heureux de savoir que je commence une autre histoire dès que celle-ci sera terminée. Je suis vraiment excité de le publier; Je pense vraiment que...

596 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.