The Switch (édité et republié)

105Report
The Switch (édité et republié)

INTRODUCTION : Mes excuses pour toutes les erreurs. Je n'avais pas vraiment l'intention de le poster quand je l'ai fait. J'étais encore en train d'éditer quand je l'ai posté accidentellement. J'ai eu quelques difficultés informatiques. Je remercie presque tout le monde pour leurs commentaires (à l'exception des personnes qui utilisent des histoires pour poster des commentaires à la recherche de nanas ? Vraiment ! Est-ce que ça marche ? ?) J'ai presque terminé le chapitre 2 (qui contient de beaux rebondissements que j'espère vous 'll like) mais s'est arrêté pour nettoyer un peu le chapitre 1 et le republier. J'espère que celui-ci est plus facile à lire. Merci encore à tous ceux qui ont lu et ceux qui ont commenté.



L'INTERRUPTEUR - CHAPITRE UN

Jessica était assise dans sa chambre, les jointures blanchies à force d'avoir pressé la merde de la petite statue qu'elle tenait dans sa main. C'est la seule chose qu'elle a reçue de la succession de sa grand-mère. En fait, c'était la seule chose qu'elle ait jamais reçue du côté de sa mère de la famille. Elle se souvenait à peine de sa grand-mère et pourtant elle avait tenu à ce que cette petite statue à l'allure de Tiki revienne à sa petite-fille. Il tenait parfaitement dans sa main et elle le serrait quand elle se mettait en colère. D'une manière ou d'une autre, elle semblait toujours se sentir mieux après. Elle était tellement en colère contre Ryan, son demi-frère, qu'elle avait envie de crier. Leurs parents (le père de Jessica et la mère de Ryan) célébraient leur premier anniversaire et prenaient un long week-end de quatre jours dans un vignoble du nord de la Californie, les laissant tous les deux seuls. Leurs parents ont laissé Ryan aux commandes même si Jessica avait deux mois de plus, Ryan était le « responsable », disaient-ils. Plus comme un boy-scout ennuyeux, baisant le cul, putain, si vous lui demandiez. Elle savait que c'était un soir d'école et qu'il n'y avait pas de sortie les soirs d'école. C'étaient les règles. Aucune exception! Sérieusement! Qui saurait ? Leurs parents étaient partis et s'il ne disait rien, personne n'en serait plus avisé.

Ryan, le petit gentil-deux-chaussures, a dit qu'il le dirait si elle sortait. Dieu! elle détestait vivre ici. Jessica adorait la maison. Je veux dire ce qu'il ne faut pas aimer bien ! La maison était immense, piscine, salle de jeux, home cinéma ! Super quartier! C'était les gens qu'elle ne supportait pas. Son père épousant "cette femme". Elle semblait assez gentille et était très jolie. Elle avait un bon travail d'infirmière. Elle n'était pas vraiment méchante mais elle n'a jamais laissé Jessica s'en tirer avec quoi que ce soit. C'était juste que Jessica était habituée à sa vie antérieure, où elle était autorisée à faire ce qu'elle voulait pour la plupart. Son père a dû travailler longtemps le nôtre pour les soutenir. Quand il était à la maison, Jessica était "la petite fille de papa" et ne pouvait pas faire de mal. Même si elle avait des ennuis, ce n'était jamais quelque chose dont un sourire et quelques fossettes ne pouvaient pas la sortir. Elle l'avait enroulé autour de son petit doigt.

Ne mentionnez même pas devoir déménager dans une autre école et vous faire de nouveaux amis. Il lui a fallu toute l'année pour trouver et infiltrer la "liste A" de sa nouvelle école. Maintenant, qu'on lui dise qu'elle pouvait sortir avec ses amis ? Jessica était apte à être attachée ! Elle avait regardé suffisamment d'émissions de CSI pour savoir qu'elle ne s'en sortirait jamais en le tuant. Ils se font toujours prendre et avec son teint olive, elle aurait l'air horrible dans l'une des combinaisons de saut orange. Elle devait trouver quelque chose. Elle avait tout essayé. Elle est même allée jusqu'à lui proposer de l'installer avec une de ses copines. Il a dit non! Sérieusement, elle et ses amis étaient facilement quatre des filles les plus sexy de l'école et il a dit non. Elle s'est dit qu'il devait être gay ! Il ne pouvait y avoir d'autre explication ! Jessica pensait qu'elle attendrait après le dîner et qu'elle essaierait une fois de plus de convaincre Ryan de la laisser sortir avec ses amis.

Ryan était dans la cuisine en train de préparer le dîner et de marmonner pour lui-même. « Quelle salope égoïste et égocentrique ! Elle n'avait aucun respect pour leurs parents ou cette maison. La seule raison pour laquelle ils avaient la maison en premier lieu était à cause du procès pour la mort injustifiée du père de Ryan. Il était pompier et lorsque sa station a répondu à un incendie structurel dans une usine de fabrication locale, ils n'avaient aucune idée que l'entreprise n'avait pas éliminé leurs déchets chimiques, mais les avait simplement stockés dans le sous-sol jusqu'à ce que les affaires reprennent et qu'ils puissent recommencer à avoir leurs déchets éliminés correctement. Personne ne s'attendait à l'incendie et les pompiers n'avaient aucune idée de la quantité de combustibles qui se trouvaient sous eux lorsqu'ils sont entrés dans le bâtiment. Ils ont monté comme une chandelle romaine, prenant la vie de deux pompiers dans le processus. Le père de Ryan était l'un d'entre eux. Il échangerait volontiers tout pour récupérer son père. Même si pour une seule journée.

La mère de Jessica s'est enfuie alors qu'elle n'était qu'un bébé. Apparemment, elle était une fêtarde et s'est sentie trop jeune quand elle est tombée enceinte de Jessica, alors elle l'a laissée avec son père et n'a plus jamais entendu parler de lui. Ryan avait presque 11 ans lorsque son père est décédé. C'était la veille de son 11e anniversaire. Ryan se sentait parfois désolé pour Jessica de ne pas avoir de mère, mais ce n'était pas une excuse pour traiter sa mère comme une aide salariée dans sa propre maison.

Ryan avait une bonne et forte relation avec sa mère. Il lui a parlé de tout. Il avait appris que s'il faisait ses corvées sans qu'on le lui dise, qu'il ait de bonnes notes, qu'il obéisse aux règles de sa mère sans discuter, il avait gagné sa confiance. Ryan n'était pas un boy-scout, attention ! D'accord! Eh bien, techniquement, il était un Boy Scout, quand il était plus jeune. Mais il avait également gagné quelques nouveaux badges de mérite pour faire la fête, faire la fête et tout simplement de vieux méfaits qu'ils n'avaient jamais eus chez les scouts. Tant qu'il disait à sa mère qu'il allait à une fête, et s'il y avait de l'alcool, il n'avait pas de couvre-feu donc il ne serait pas tenté de boire et de conduire. Il pouvait aussi appeler sa mère s'il avait besoin d'un tour. À n'importe quelle heure de la nuit de n'importe où et il n'aurait jamais d'ennuis. Jessica a utilisé la manipulation et la tromperie pour obtenir ce qu'elle voulait et maman la surprenait dans ses mensonges.

Lorsque le dîner fut prêt, Ryan appela Jessica et commença à placer la nourriture sur la table. Quand Ryan était plus jeune, sa mère et lui cuisinaient ensemble quand elle était à la maison. Parfois, ils passaient toute la journée à cuisiner, de sorte qu'ils avaient toujours de la nourriture prête pour le reste de la semaine et, à mesure qu'il grandissait, ils cuisinaient à tour de rôle. Chacun essaie de surprendre l'autre avec un plat culinaire nouveau ou exotique. Ce soir, il a fait une belle salade aux noix et canneberges séchées suivie du plat principal de pâtes cheveux d'ange avec crevettes à l'ail, tomates et courgettes avec du pain à l'ail. Rien d'extraordinaire mais c'était l'un des favoris de Jessica! D'accord! Peut-être espérait-il que cela apaiserait une partie de la tension de tout à l'heure.

Jessica a fini de se laver et est descendue pour le dîner. Elle a immédiatement remarqué que Ryan avait fait l'un de ses favoris. Elle souffla un peu mais apparemment c'était assez fort pour que Ryan l'entende parce qu'il leva un sourcil vers elle alors qu'elle s'asseyait. Elle était toujours très en colère contre lui et n'était pas sur le point de lui donner la satisfaction de penser que sa tentative pathétique d'offre de paix allait fonctionner sur elle. Jessica a terminé la première, a rincé l'assiette et l'a placée dans le lave-vaisselle sans un mot et s'est dirigée vers sa chambre. Ryan entendit sa porte claquer.

Ryan venait juste de finir d'essuyer la table et de démarrer le lave-vaisselle lorsque Jessica est apparue et à en juger par sa tenue vestimentaire, elle prévoyait de sortir, qu'elle ait eu des ennuis ou non. Ryan n'a pas dit un mot. Il a juste enlevé le torchon de son épaule et l'a accroché, il est passé devant elle sans même la regarder et a allumé la télé. Vous pouviez sentir la tension rayonner de chaque pore du corps de Jessica. Son visage est devenu calme et elle a regardé Ryan avec cet air de supériorité qu'il avait vu plusieurs fois auparavant à l'école, d'elle et de son petit "clic" d'amis, qu'ils dirigeaient vers d'autres élèves et dernièrement, elle le dirigeait vers sa mère. La voix de Jessica correspondait à son regard noir. De toute évidence, quelque chose qu'elle a passé d'innombrables heures à perfectionner. "Je pars" fut tout ce qu'elle dit. Cette merde n'a pas fonctionné avec Ryan. Il n'était pas sur le point de prendre l'appât. Jessica attrapa la poignée de la porte et s'apprêtait à la tourner pour partir, lorsqu'elle s'arrêta. Elle le regarda et reprit la parole. Tu ne vas pas m'arrêter ou dire quoi que ce soit ? Ryan l'a juste regardée calmement et a dit : « Non ! C'est ton choix. Je ne suis pas ton père et tu es conscient des conséquences" et vient de reprendre sa chaîne en surfant.

Jessica fouilla dans sa poche, serrant sa statue alors que la colère montait en elle. Elle ouvrit la bouche et laissa échapper la première chose qui lui vint à l'esprit. Tu sais, les choses allaient mieux avant que ta mère et toi n'entriez dans nos vies ! C'était ça! La dernière goutte ! Ryan en avait assez ! Il détestait perdre son sang-froid comme ça. Pour lui, la colère était l'émotion plutôt que l'intelligence et il était généralement plus intelligent que de se laisser rabaisser à son niveau. S'il vous plaît, ne me laissez pas vous empêcher de partir ! Il lui a crié ! C'est alors que tout l'enfer s'est déchaîné. Tous les deux se criant dessus et Jessica lâchant la bombe "F" comme tous les trois mots sortant de sa bouche. Alors que les cris s'intensifiaient, Jessica, plus serrée, serra la statue dans sa poche ! Plus elle le serrait fort, plus il devenait chaud, ce qui ne faisait qu'alimenter sa propre colère. Cela en arriva au point où ils criaient tous les deux à tue-tête l'un contre l'autre, les visages battus en rouge avec les poings serrés fermement. Cela semblait durer sans fin, même si ce n'était que pour quelques minutes. Juste au moment où leur colère semblait culminer, ils semblaient tous les deux finir leur tirade avec exactement la même phrase ! "Je souhaite pour une fois que vous puissiez voir les choses de mon point de vue" Dès que les mots ont quitté la bouche de Jessica, la statue a eu l'impression d'être en feu ! Elle l'a relâché immédiatement et il est tombé au sol. Lorsqu'il a heurté le sol, le courant s'est coupé dans toute la maison, ce qui a été immédiatement suivi d'un éclair de lumière aveuglant. Ryan et Jessica ont tous deux été renversés, puis tout est devenu noir………..



Ryan s'est réveillé en se sentant comme s'il avait été heurté par un train. Toute l'électricité dans la maison était coupée donc, il n'avait aucune idée du temps qu'il avait passé inconscient. Il secoua la tête en essayant de faire sortir les toiles d'araignées. Entre la douleur et les étoiles qu'il voyait, il avait du mal à se repérer. Il a essayé de se rendre au sous-sol. et s'est retourné plusieurs fois et a dû doubler. Enfin, il a trouvé la boîte à fusibles, TOUS les disjoncteurs se sont déclenchés. Alors, un par un, il a commencé à réinitialiser chaque disjoncteur. Quand il a finalement retourné le dernier, il a entendu un cri à l'étage. Ryan a paniqué et s'est mis à courir. Le cri qu'il a entendu ne ressemblait pas à celui de Jessica. Ce qui pouvait seulement signifier qu'il y avait quelqu'un d'autre dans la maison ? Ryan a bondi dans les escaliers, dans le couloir et s'est brusquement arrêté dans le salon. Il n'y aurait rien qui aurait pu comparer le regard choqué sur son visage à la seule exception du regard choqué sur la personne qui se tenait maintenant devant lui. Qui était lui-même !!

Jessica s'est réveillée quand la télé s'est allumée. Elle avait un sacré mal de tête. Elle avait l'impression d'avoir la gueule de bois avec le souvenir du bon temps. Elle plaça sa main sur la cheminée pour se stabiliser alors qu'elle essayait de se lever. Elle posa son autre main sur le manteau et se redressa. Les horloges clignotaient toutes, donc elle n'avait aucune idée de la durée de son absence. Jessica se tourna pour se regarder dans le miroir, puis regarda derrière elle puis revint au miroir et cria. Elle s'est ensuite pincée et s'est giflée au visage, essayant de se réveiller. Elle entendit le fracas d'une porte suivi de pas de course dans le couloir. Elle se tourna pour faire face au couloir d'où émanaient les pas, et c'est alors qu'elle passa du choc à l'horreur. Alors qu'elle se voyait tourner au coin de la rue et s'arrêter en dérapant juste devant elle. Doppelganger était le dernier que Jessica avait avant de s'évanouir.

Ryan a jeté un coup d'œil dans le miroir et a vu le reflet de Jessica et non le sien avant de se voir tomber et peut-être heurter la cheminée, sans penser qu'il a bondi en avant pour tenter de se rattraper avant de tomber. Il est arrivé à temps mais a négligé de tenir compte du fait que le corps de Jessica n'était pas assez fort pour soulever le sien et ils sont tous les deux tombés en arrière sur le tapis. Ryan essaya de se déplacer sur le canapé, marmonnant tout le temps que Jessica avait besoin de s'entraîner davantage ou qu'il avait besoin de perdre du poids. Essayer de déplacer son cadre de 6'2 "et 205 livres avec Jessica 5'6" et peut-être un corps de 115 livres était une chienne!
Ryan est allé dans la salle de bain, a attrapé une débarbouillette et l'a humidifié. Il entra dans l'armoire à pharmacie et en sortit l'aspirine. Il en a attrapé deux pour Jessica et deux pour lui-même, qu'il a pris immédiatement. Il a également obtenu des sels odorants,

Ryan est redescendu les escaliers et a placé la débarbouillette sur la tête de Jessica, qui était en fait sa tête et il l'a fait avec ses mains qui étaient vraiment celles de Jessica !!! C'est juste une façon d'être bizarre, pensa-t-il. Je devrais être en train de me tortiller en ce moment ou au moins m'évanouir à côté de Jessica, ou moi-même ou quoi que ce soit. Ryan a traversé la majeure partie de la maison et a réglé les horloges à l'heure correcte, puis est retourné voir Jessica.

En revenant, il a marché sur quelque chose ! Putain ça fait mal, pensa-t-il en se frottant le pied. Wow, la peau de Jessica est vraiment douce ! Les pieds de Ryan étaient assez rugueux par rapport à ceux de Jessica. Étant originaire du sud de la Californie, il a passé beaucoup de temps à l'extérieur et à la plage, à surfer ou à jouer au volley-ball, où vous ne pouvez pas vous empêcher d'avoir la peau épaisse. Ryan se pencha et récupéra l'objet sur le sol. C'était une petite statue d'environ 3 pouces de long et peut-être ¾ de diamètre qui lui rappelait en quelque sorte celles qu'il avait lues sur l'île de Pâques. C'est drôle, il ne l'avait jamais vu auparavant, alors il l'a placé sur la table basse pour éviter de marcher dessus à nouveau. Jessica était toujours dehors alors il a ouvert les sels odorants et les a agités sous son nez.

Jessica a failli sauter hors de sa peau quand elle a inhalé l'odeur d'ammoniac. Les premiers mots qui sont sortis de sa bouche ont été, bien sûr, "Qu'est-ce qui se passe ici?" Jessica devenait de plus en plus paniquée à chaque instant qui passait. Ryan, ne sachant pas quoi dire à ce moment, vit les larmes monter dans ses yeux, en fait, c'était ses yeux et il avait lui-même du mal à ne pas paniquer. Il se fit une note mentale pour s'assurer qu'il ne pleurait pas devant qui que ce soit. Il espérait que c'était juste le maniérisme de Jessica sur son corps qui le rendait un peu mauviette. Pas un bon look pour lui. Ryan attira Jessica contre lui, la serrant dans ses bras et la berçant tout en lui caressant doucement la tête. Ryan a retiré un mouchoir de la table basse et l'a tendu à Jessica qui l'a pris et a commencé à s'en tamponner les yeux. Alors que ses sanglots ralentissaient, elle a dit "Je dois ressembler à un raton laveur" et s'est mouchée ici. Ryan a juste dit "elle était belle et heureusement, il ne portait pas de mascara aujourd'hui". Jessica lui donna une légère tape sur l'épaule ; Ryan pouvait réellement la sentir sourire.


Au bout d'une dizaine de minutes, Ryan proposa qu'ils dorment un peu, il était presque 1h30 du matin et ils avaient cours demain. Ils étaient physiquement et émotionnellement épuisés. Jessica a essayé de discuter avec lui, mais elle n'avait pas la force et la conviction nécessaires pour se battre. Alors qu'ils montaient les escaliers, il vint soudain à Jessica de poser des questions sur les dispositions pour dormir. Ryan réfléchit quelques instants puis suggéra qu'il dorme dans sa chambre et qu'elle dorme dans la sienne. De cette façon, si nous nous réveillons dans nos propres lits, nous saurions si nous revenons en arrière. Sinon, rien n'a changé et nous pouvons essayer de comprendre ce qui s'est passé et pourquoi avec des têtes plus claires. "Je ne sais pas pour vous", a déclaré Ryan. "Mais j'ai toujours mal à la tête." Jessica hocha la tête en signe d'accord alors que Ryan l'aidait à monter dans sa chambre. Il a sorti une paire de shorts de sport et un grand t-shirt doux pour qu'elle puisse dormir, Ryan a dit bonne nuit et a quitté sa chambre et s'est dirigé vers la chambre de Jessica.

Jessica était trop fatiguée pour même penser à ce qui s'est passé aujourd'hui. Elle pouvait à peine garder les yeux ouverts. Elle s'est juste déshabillée, a mis le short et la chemise que Ryan lui avait préparés et s'est laissée tomber sur le lit sans même éteindre la lumière. Elle n'eut qu'une seule pensée fugace alors qu'elle se mettait à l'aise, mon garçon, ce lit est confortable. Elle devrait convaincre son père de lui en acheter un, puis elle s'endormirait.

Ryan entra dans la chambre de Jessica et alluma la lumière. Putain de merde ! Il marmonna à haute voix pour lui-même. La chambre était en désordre. J'ai semblé que Jessica avait essayé plusieurs tenues avant de décider de celle qu'il portait maintenant. Chaque tenue précédemment jugée indigne était jetée au hasard sur le sol. Ryan n'était pas d'humeur à s'occuper de ça en ce moment, alors il a simplement éteint la lumière et a commencé à enlever les vêtements. Il s'est dit qu'il irait simplement "commando", ce qu'il faisait habituellement en été de toute façon. Tout allait bien jusqu'à ce qu'il essaie d'enlever le soutien-gorge. Maintenant, c'est une chose de lui enlever un soutien-gorge pour fille quand vous vous embrassez. Il l'avait fait plusieurs fois auparavant. Enlever un de vous s'est avéré beaucoup plus difficile et dangereux qu'il ne s'y attendait, il est tombé deux fois en essayant d'atteindre derrière lui avec sa main tout en tordant le haut de son corps. Marre, Ryan a traversé le couloir pour demander de l'aide à Jessica, voyant que la lumière était toujours allumée. Jessica ? Pourrais-tu…." était tout ce qu'il a sorti. Il se vit évanoui sur le lit. Il s'approcha et la couvrit d'une couverture et éteignit la lumière. Ryan, frustré à ce stade, a juste retiré les bretelles et a glissé le soutien-gorge sur ses hanches et il a attrapé les sous-vêtements en passant d'un seul coup et les a jetés par terre avec le reste des vêtements. Il se glissa dans son lit, s'allongea sur le dos et ferma les yeux.

Après la débauche de soutien-gorge, Ryan a trouvé son esprit vagabond. Les implications de ce qui s'était passé commençaient à peine à se faire sentir. Il essaya de se remémorer tous les films qu'il avait vus où ils échangeaient des corps. La plupart étaient stupides et très incroyables ! Bien que Ryan ait dû admettre qu'il les trouvait tout à fait crédibles maintenant !! Il devait y en avoir au moins une douzaine. La plupart avec père et fils ou mère et fille changeant de place. Il a rappelé celui avec Rob Snyder, bien que le titre lui ait échappé. Il avait 15 ans quand il l'a vu et s'est souvenu avoir pensé à ce qu'il ferait dans cette situation. Ryan avait toujours fantasmé sur ce que ce serait d'être une fille, de pouvoir avoir de multiples orgasmes ! Quand il avait 15 ans, il n'était pas rare qu'il le Jack-off 3-4 fois par jour ! S'il avait pu avoir plusieurs orgasmes à l'époque, il doutait qu'il ait jamais quitté sa chambre. DÉJÀ!! Maintenant, il avait plus de maîtrise de soi qu'à l'âge de 15 ans, mais son fantasme était toujours aussi séduisant. D'autant plus maintenant que quelque chose, qui était si loin du domaine des possibilités, était maintenant à portée de main.

Ryan tremblait littéralement rien qu'en pensant à toucher le corps de Jessica, qu'il occupait maintenant. Ressentir ce qu'une femme ressent ! En fait, il commençait à paniquer. Ryan n'avait pensé qu'au corps de Jessica et à son apparence une fois et c'était la première fois qu'il la rencontrait il y a près de 2 ans. Elle était chaude ! Mais une fois qu'il a découvert à quel point elle était une gamine coincée, cela l'a complètement dégoûté ! Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il a vraiment compris ce que signifiait l'expression «la beauté n'est que superficielle». Ryan a basé toutes ses opinions sur les femmes sur ses observations de sa mère. Charlotte, sa mère, était une belle femme à l'intérieur comme à l'extérieur. Ryan a simplement supposé que la beauté était créée à l'intérieur d'une personne et rayonnait vers l'extérieur. Cette beauté était le reflet du type de personne qu'ils étaient, ce qui rendait tout ce qu'ils faisaient beau. Un équilibre entre beauté, grâce et harmonie en soi. C'était la principale raison pour laquelle Ryan sortait rarement. Il n'avait pas encore trouvé quelqu'un avec cet équilibre qu'il recherchait. Il y avait des filles avec qui il était ami qui avaient une beauté intérieure mais se considéraient comme imparfaites ou peu attirantes, c'était leurs propres insécurités qui les rendaient moins attirantes. Pas leur apparence extérieure perçue.

Ryan se calma et baissa lentement ses mains vers ses seins. Sa propre excitation et son anticipation provoquaient une surcharge sensorielle. Car à peine ses doigts avaient-ils touché ses mamelons que son corps tremblait avec ce qu'il ne pouvait que supposer être son premier orgasme. Il ne pouvait pas décider ce qu'il appréciait le plus? Était-ce la sensation de ses mamelons entre ses doigts ou la sensation de ses doigts doux jouant avec ses mamelons ? Il libéra son mamelon de sa main gauche et fit glisser ses doigts entre ses seins, jusqu'à son ventre. Il haletait doucement alors qu'il s'arrêtait juste au-dessus de son monticule. Elle avait les poils pubiens coupés courts dans une longue piste d'atterrissage étroite. Ses orteils se recourbaient d'anticipation. Ryan a pris son majeur et l'a placé tout en bas de sa fente et l'a poussé toujours aussi noblement. Dès qu'il fit cela, il sentit un petit filet de liquide couler entre ses joues. "Oh mon Dieu!" Ryan haleta. Avec toutes les nouvelles sensations qu'il avait, il n'avait pas réalisé qu'il était trempé. Il porta son doigt à ses lèvres et il se goûta. Il avait un goût sucré avec une légère saveur. Il avait pratiqué le sexe oral auparavant; en fait, il l'a plutôt apprécié. Il n'y avait rien de tel que le sentiment qu'il ressentait en donnant à une fille des orgasmes multiples. Comme des flocons de neige, il n'y en a pas deux qui ont le même goût.

Ryan déplace son doigt vers le bas de ses lèvres et soulage doucement sa fente. Sa main droite tordait et pinçait toujours doucement son mamelon droit. Alors que son doigt se rapprochait de son clitoris, Ryan utilisa un peu plus de pression pour s'enfoncer un peu plus loin et donna un léger coup sur son clitoris alors que son doigt glissait dessus. C'était tout ce qu'il fallait. Ses hanches se soulevèrent instinctivement, provoquant encore plus de pression. Son corps convulsa et trembla de manière incontrôlable alors qu'il avait l'impression d'être électrocuté de pur plaisir. Ce n'est que maintenant qu'il s'est rendu compte qu'il avait retenu son souffle par anticipation. Entre ses poumons à bout de souffle et son corps toujours agité par l'orgasme, il avait l'impression qu'il allait s'évanouir. Ryan s'est juste allongé pour reprendre son souffle.

Putain de merde ! Il se dit que c'était mieux que ce qu'il avait imaginé et il espérait qu'il ne faisait que commencer. Ryan voulait vraiment comprendre ce qui avait causé ce phénomène bizarre, mais tout sentiment d'urgence avait disparu. Il avait définitivement besoin de temps pour explorer cela plus avant. Il y avait une grande tache humide sous lui mais, il s'en fichait. Il s'est juste roulé sur le côté et a fermé les yeux et s'est en fait endormi en souriant.


À suivre…………

Articles similaires

Wendy et Miss West iii

Le troisième de trois Wendy a été conduite les yeux bandés par Miss West vers une porte à l'arrière du bureau. Miss West inséra une clé et ouvrit la lourde porte en chêne donnant sur ce qui de l'extérieur semblerait être un débarras à côté du bureau principal. En entrant, si Wendy avait pu voir, elle aurait vu une petite pièce, d'environ 6 pieds carrés, peinte en noir avec des anneaux métalliques fixés à différentes hauteurs le long des murs et à divers points du plafond. La pièce était éclairée par des projecteurs orientés dans toutes les directions. Wendy était debout...

1.1K Des vues

Likes 2

Vacances tropicales_(1)

Vacances tropicales C'était une nuit tranquille au complexe, étant hors saison et en milieu de semaine. Mais c'est pourquoi nous étions là - nous avons économisé beaucoup d'argent de cette façon. Après le dîner, nous avons décidé de prendre quelques boissons tropicales et de nous diriger vers le bain à remous du côté nu du complexe. Quand nous sommes arrivés, il y avait déjà un autre couple, ce qui m'a en quelque sorte déçu - j'espérais avoir des relations sexuelles avec ma femme à la belle étoile. Mais nous les avons reconnus comme étant Tom et Nancy, qui s'étaient rencontrés la...

1.6K Des vues

Likes 2

Journée nue - partie 7

« Alors, Sandy veut baiser. J'y suis allé, c'est fait », ai-je dit avec un sourire. Sandy a levé son majeur vers moi et a ri. Eh bien, j'ai besoin d'une pause, ai-je annoncé. J'ai pris une débarbouillette pour que Cindy nettoie son visage de son double soin du visage, puis j'ai tiré une chaise jusqu'au bout du lit. Je pense que je vais juste m'asseoir ici et diriger. Merde, les trois frères et sœurs Monroe nus sur mon lit. Commençons. Johnny monte là-haut sur ton dos et laisse tes sœurs travailler pour te faire bander à nouveau. Sandy, regarde à quel point...

1.1K Des vues

Likes 1

Contes de l'arrière-pays : le changement

Switch a sorti une deuxième lame avec un clic, et j'ai reculé vers mon camion. Ils ne semblaient même pas me remarquer beaucoup. Ils avaient tous entre dix-sept et vingt-six ans. Ils partageaient tous une silhouette imposante et forte, des yeux et des cheveux sombres et un caractère méchant. « Qu'est-ce que vous foutez ici ? » Dit Reed Hardy, l'aîné. Switch renifla bruyamment. J'ai battu la merde hors de ton frère. C'était Switch. Jim s'avança. Ce ne sont pas tes affaires, Reed, laisse ça tranquille. dit-il calmement. J'ai cliqué la porte de mon camion ouverte. Personne ne m'a encore remarqué. Vraiment ? Je...

1.5K Des vues

Likes 0

LA VENGEANCE EST DOUCE???

Hé, Peg, viens ici et aide-moi une minute, s'il te plaît, a appelé son mari John depuis l'intérieur du garage !?! Peg Burton s'est levée à genoux alors qu'elle plantait de jeunes plants de tomates dans son jardin , et après s'être levée et avoir laissé tomber ses gants au sol, elle a parcouru les trente mètres jusqu'au garage à la recherche de son mari !!! maintenant, arrête de faire l'imbécile !!! Elle se retourna prudemment, regardant dans tous les coins et recoins du grand bâtiment à deux stalles, mais juste au moment où elle était sur le point de se faufiler...

1.5K Des vues

Likes 1

Engager la sororité Alpha Kappa Betta

J'ai enfin fini d'emménager dans mon dortoir ! Je suis tellement excitée de recommencer enfin et de quitter le lycée ainsi que toutes les personnes qui m'ont intimidé. Mon meilleur ami Casey est l'un de mes colocataires, nous avons été jumelés avec deux autres personnes au hasard. J'espère que ce ne sont pas des imbéciles. Quoi qu'il en soit, Casey et moi sommes meilleurs amis depuis aussi longtemps que je me souvienne. Il a déjà fini de faire ses valises et nous sommes sur le point d'aller explorer l'université une fois qu'il sera sorti de la douche. Je suis tellement excité...

1.4K Des vues

Likes 0

Une aventure inattendue avec Robin et Olivia - Chapitre 6

Chapitre six : La lumière rouge Le petit déjeuner était exactement ce dont j'avais besoin. Du pain grillé, du bacon et des œufs. Le tout préparé avec les bons assaisonnements. Le bacon croustillant et avec un soupçon de cassonade est délicieux. Il est facile à enrober et à mettre au four pour un goût riche. Le toast a été fait à l'aide d'un pain français coupé en biais. Il a été légèrement grillé des deux côtés, puis du beurre est étalé sur un côté et fondu. Les œufs doivent être cuits lentement et moelleux. Et avec un soupçon de fromage ajoute...

1.4K Des vues

Likes 0

Né de nouveau partie 2

À trois heures, nous nous y remettons et Marie sort le cognac. Roy a déclaré: Un baril de whisky et un bon ivrogne conviendraient mieux à ce bourbier. Très bien, vous avez votre cognac, laissez-moi réfléchir, et comme je le pensais, maman et Mary ont ri en voyant le bloc sténo sortir et les boules de papier frapper le sol comme de la pluie. Marie et Mary ont ramassé les balles et se sont regardées en secouant la tête et ont dit: Il ne peut pas, il ne le ferait pas. J'ai terminé et je suis revenu à la table. Mary...

1.2K Des vues

Likes 0

Une conversation papa-fille.. Partie 1

Une conversation papa-fille Par Sugar Daddy 08/03/15 Tous les travaux sont des copies écrites Ne me juge pas. Je sais qu'après cette histoire, je ne serai pas père de l'année, mais c'est comme ça. J'ai toujours été attiré par les filles plus jeunes. Je n'ai jamais vraiment cédé à mes envies, sauf une fois avec mon jeune cousin. Mais c'est une histoire pour une autre fois. Mais pour en revenir à cette histoire, je suis un homme divorcé avec deux enfants. Les deux sont des filles un huit Julie, et Brandy mon aîné. Ma femme et moi avons divorcé il y...

1.6K Des vues

Likes 1

Daniels vengeance partie 2

Daniels vengeance partie 2 Karen était immobile alors qu'elle se remettait de son orgasme. La voix la narguant sur la vulnérabilité de son corps à la stimulation et sur le fait qu'elle aurait plus d'orgasmes. Cela la méprisait sans fin. Ce monstre !! Profitant d'elle de cette façon ! Elle savait qu'il était naturel que son corps réagisse au vibromasseur de cette façon. Elle savait qu'elle était violée. Mais comment se fait-il que ce démon puisse vouloir que ce soit agréable pour elle. Lâche! pensa-t-elle. Une fois de plus, elle entendit un mouvement derrière elle. Que pourrait-il se passer ensuite ? Daniel...

257 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.