Oser une relation pt.3

204Report
Oser une relation pt.3

C'était samedi matin et le soleil brillait dans notre chambre. J'ai regardé sur le côté et j'ai pu voir ma belle petite amie dormir à côté de moi, et les souvenirs de la nuit dernière ont commencé à revenir, ce qui m'a rendu super excité. Cela m'a donné l'idée de commencer la matinée avec l'une des choses qu'elle voulait essayer.

J'ai pris les draps sur elle et j'ai commencé à lui embrasser les pieds.

"Hmm bébé, belle façon de se réveiller..." elle m'a souri les yeux mi-ouverts

"Je pensais commencer ta journée en vénérant tes pieds comme tu le voulais, qu'en penses-tu?"

"J'adore ça bébé, je vais juste en profiter pendant que tu fais ton truc"

Elle a fermé les yeux et a commencé à gémir pendant que je léchais un centimètre de ses pieds, de ses talons à ses orteils et entre les deux. Sara a commencé à se toucher pendant que je continuais à lui lécher les pieds, jusqu'à ce qu'elle ait un orgasme.

"Quelle belle façon de commencer la journée, merci" elle m'a embrassé et s'est levée pour aller aux toilettes. "Nous devons le faire plus de fois, j'aime que tu me lèches les pieds honnêtement."

Je lui ai fait compagnie pendant qu'elle faisait pipi et j'ai commencé à me préparer pour la journée.

"Je suis en bas, je n'ai pas de fétichisme mais tes pieds sont super beaux... Alors, tu veux faire quoi ce samedi ?" Je lui ai demandé.

« Je pensais que nous pourrions sortir déjeuner et passer une journée de détente ? Mais demain, je veux faire autre chose sur notre liste. Elle m'a souri.

« Ah ouais, lequel ? »

« Je veux faire le maître/esclave… »

"C'est celui que je veux vraiment faire aussi… Je suis déjà assez dominant dans notre vie sexuelle régulière, comment voulez-vous que ce soit différent?" J'ai demandé sincèrement curieux ce qu'elle avait en tête.

"Il ne s'agira pas de me dominer, il s'agira de me posséder. Je t'aime vraiment et je te fais confiance avec ma vie, et pour une raison quelconque, l'idée de me donner sans limites à toi semble incroyablement intime, coquine et romantique à la fois.

"Wow, la façon dont tu mets les sons est vraiment intense... J'adore ça Sara." je lui ai souri

"Ok alors discutons plus tard après le dîner comment nous voulons faire ça" m'a-t-elle dit

Le reste de la journée se passa très calmement. Nous avons déjeuné, joué à des jeux vidéo pendant l'après-midi et regardé un film. Nous étions maintenant dans le salon après le dîner, lisant nos livres.

J'ai décidé d'introduire le sujet. "Ok, alors quelle est votre vision pour la chose de demain. Comment voulez-vous que ce fantasme se déroule ? »

"Ok, donc demain à partir du moment où nous nous réveillons, jusqu'à ce que nous allions nous coucher, je serai ton esclave sexuel pour toute la journée sans arrêt. Aussi simple que cela…"

« Devrions-nous parler de choses que vous voulez faire, de limites… ? »

"Aucune limite de ma part, c'est de cela qu'il s'agit. C'est un jour où je te donnerai mon corps et mon esprit. Je ne veux pas de marques à vie, mais je sais que tu ne feras pas ça », a-t-elle dit en riant. "J'aurai deux mots de sécurité, 'jaune' si je veux que tu ralentisses, et 'rouge' si je veux que tu arrêtes ce que tu fais parce que je ne peux pas continuer, mais je ne les utiliserai pas à moins que je ne sois vraiment dans ma limite"

"Ça a l'air intense bébé... J'ai des fantasmes intenses et foutus de temps en temps, tu es sûr que je peux les faire ?" J'avais en tête certaines choses que j'avais vues dans certains pornos hardcore auxquels je pensais et je voulais m'assurer que cela ne se retournerait pas contre moi.

"Tout bébé, c'est le but de cette expérience. Fais de moi ta pute, n'oublie pas que tu m'aimes à travers ça"

"Je ne pourrais jamais l'oublier" dis-je honnêtement.

Nous avons passé le reste de la soirée à nous câliner et à regarder notre émission de télévision ensemble.

(Dimanche)

Je me suis réveillé en sentant une sensation de chaleur dans mon pénis. J'ai baissé les yeux et j'ai vu Sara me réveiller avec une pipe

"Bonjour Maître, j'ai pensé que c'était une bonne idée de vous réveiller correctement"

"C'est une bonne fille, continue jusqu'à ce que je jouisse, ce sera ton petit déjeuner" J'essayais de rester calme, mais à l'intérieur j'étais incroyablement excité par ça. Sara entrait vraiment dans le personnage et j'adorais l'idée d'un jour où je pourrais vivre tous mes fantasmes dépravés.

J'ai fini par jouir dans sa bouche après quelques minutes, elle m'a montré sa bouche pleine de sperme puis l'a avalé.

"J'ai quelques règles pour toi aujourd'hui salope. D'abord, vous devez rester nu toute la journée. Deuxièmement, tu ne jouis que lorsque je te le permets. Vous devrez également me demander l'autorisation d'utiliser les toilettes. Elle hocha la tête en signe d'accord. « De plus, tu ne me défieras pas sur tout ce que je te demanderai, aussi dépravé soit-il. Vous avez dit que c'était une journée pour repousser les limites et nous avons convenu que les seules seraient trop de douleur et de marques physiques. Si je trouve quelque chose que vous pensez que vous ne pouvez pas faire, vous pouvez utiliser votre mot de sécurité, mais je vous demanderais d'essayer de vous pousser, d'accord ? »

"Ok Maître" répondit-elle en souriant d'excitation. Je l'ai embrassée et embrassée pour lui montrer que je l'aimais.

"Ok commençons par une douche, mets-toi à quatre pattes et suis-moi"

Sara m'a suivi jusqu'à la salle de bain sur ses genoux et ses mains, ce qui était une chose très soumise et humiliante à faire, ce qui nous a énormément excités.

Je suis descendu sous l'eau chaude et lui ai dit de laver mon corps, ce qu'elle a fait avec diligence, en utilisant ses mains savonneuses pour laver chaque crevasse de mon corps, de mes pieds à mon trou du cul, mon prépuce, ma poitrine et tout le reste.

"Bon travail esclave, tu peux te laver maintenant, et n'oublie pas de faire un lavement parce que je vais utiliser ton cul. Je serai en bas à t'attendre"

J'ai décidé d'utiliser ce dimanche pour jouer à des jeux vidéo avec mes amis, alors j'ai lancé un appel et nous avons tous pu jouer en ligne ensemble. Au bout de 30 minutes, Sara est descendue, nue et à quatre pattes.

J'ai coupé mon appel "Esclave, va me chercher une bière et suce mes orteils pendant que je joue avec les gars. Ne fais pas de bruit pour qu'ils ne t'entendent pas.

Je suis retourné à mon appel avec eux et Sara n'a pas tardé à m'apporter une bière et à trouver une chaise où je pouvais reposer mes deux pieds et elle pouvait faire sa tâche. Elle devenait assez bonne pour adorer mes pieds, elle l'avait fait dans des situations normales une poignée de fois maintenant, principalement parce qu'elle savait à quel point j'aimais ça, mais aussi parce qu'elle s'amusait à le faire. La première fois qu'elle l'avait fait, elle avait à peine utilisé sa langue, au lieu d'embrasser mes semelles, ce qui, après qu'elle me l'ait dit, était parce qu'elle était un peu dégoûtée à l'idée d'avoir des pieds dans sa bouche. J'ai pu la persuader et lui dire à quel point cela m'excitait, et finalement elle a perdu le dégoût et l'a fait avec joie pour moi lors d'occasions spéciales. Aujourd'hui, elle était incroyable, étant très bâclée sur mes pieds, s'assurant de lécher entre mes orteils, suçant mon talon et donnant de longs et lents coups avec sa langue sur mes semelles.

Après une demi-heure de cela, j'ai décidé de sortir de l'appel avec mes amis «Esclave, va dans notre chambre et mets-toi à quatre pattes avec les jambes bien écartées. Quand j'arrive dans ta chambre, je veux m'assurer que je vois tes trous s'ouvrir pour moi »

Sara est allée dans la pièce et je suis allée chercher quelques choses dont j'avais besoin pour ma prochaine idée. Elle était une bonne esclave jusqu'à présent et je voulais la récompenser pour cela.

"Ces trous ont l'air bien et humides pour moi, n'est-ce pas?"

"Oui Maître, je suis tellement excitée d'être votre petit fucktoy" répondit-elle avec sa voix de fille

J'ai attrapé un masque pour les yeux et je l'ai mis sur elle, ainsi qu'un bâillon-boule pour sa bouche et des menottes pour ses mains.

"Maintenant, salope, je vais aussi utiliser des bouchons d'oreille pour que tu ne puisses pas entendre, dire ou voir ce que tu comprends ?" Elle hocha la tête en signe d'accord.

"Je vais te donner ton meilleur orgasme, mais tu dois bien te comporter pour l'obtenir."

J'ai ensuite mis les bouchons d'oreille et je l'ai regardée. Sa chatte dégoulinante, la bouche bâillonnée avec une balle, la bouche qui, il y a quelques minutes à peine, avait tous mes orteils à l'intérieur. Je savais que je regardais une femme que j'aimais et une race rare, et j'étais tellement chanceuse de l'avoir.

J'ai commencé par manger sa chatte et goûter tout son jus tout en jouant avec ses mamelons. Je pouvais entendre ses gémissements de sa bouche bâillonnée et son corps se tortiller mais sans pouvoir bouger beaucoup. Une fois qu'elle était proche de l'orgasme, j'ai arrêté et je l'ai laissé se calmer. Une fois que c'était réglé, j'ai commencé à la doigter, la rapprochant de l'orgasme quelques minutes plus tard, ce qui signifiait qu'elle était incroyablement excitée et sur le point de jouir. Je me suis arrêté à nouveau juste au bord et je pouvais l'entendre gémir et essayer de parler à partir de son bâillon, même si c'était assez intelligible. Après l'avoir laissé refroidir, j'ai attrapé son mamelon et l'ai tordu, lui faisant ressentir une secousse de douleur dans sa poitrine. J'ai continué à les tordre, alternant entre les deux, pendant que j'utilisais deux doigts pour frotter son point G et enfin la faire jouir. Elle a giclé partout sur le lit et a joui pendant ce qui a dû être près de 20 secondes.

Je pouvais voir que son corps était complètement mort, en sueur et gicle partout. J'ai enlevé ses liens et j'ai porté ma main humide à sa bouche pour qu'elle suce son jus.

"Bébé c'était tellement bon, l'un des meilleurs orgasmes que j'ai jamais eu" dit-elle avec un visage fatigué mais souriant.

"Je suis vraiment content que ça vous ait plu, mais adressez-vous à moi comme il se doit ou ce sera le dernier orgasme que vous aurez pour les prochains jours." Je lui ai dit cela en lui souriant, mais je voulais que nous poursuivions notre dynamique de pouvoir.

"Désolé Maître, j'étais juste vraiment reconnaissante pour le plaisir que vous m'avez donné" elle m'a souri en disant cela, ce que j'ai rendu.

"Je vais commander du thai, prendre une douche mais vite salope"

Finalement, Sara est descendue où je commençais déjà un film à regarder au déjeuner, et la sonnette a retenti.

"Esclave, je veux que tu ouvres la porte nue comme tu es, et que tu obtiennes la commande du gars"

Ses yeux s'ouvrirent, incrédules et effrayés, mais je savais que même si c'était effrayant, une partie d'elle serait excitée par ça.

« Vas-y, montre ton corps nu au livreur »

Sara est passée par là et a ouvert la porte. C'était un homme plus âgé, probablement âgé d'environ 60 ans et qui avait l'air un peu grossier d'une certaine manière. Il a d'abord semblé surpris, mais a ensuite commencé à sourire en regardant une fille très sexy qui était assez jeune pour être sa fille.

J'étais juste derrière elle et j'y ai vu une occasion de l'humilier : « Si tu veux, tu peux toucher ses seins.

Elle m'a regardé avec des yeux suppliants, mais il n'a pas perdu de temps et a commencé à les saisir et à les serrer. Le visage de Sara était plus rouge que je ne l'avais jamais vu, mais je pourrais jurer avoir entendu un gémissement venant de là.

"Puis-je faire plus avec elle?" l'homme a demandé

"Non, j'ai bien peur que non, c'était votre conseil pour le trajet, merci et bonne journée"

"J'avais vraiment peur que vous laissiez cet homme aller plus loin, Maître..."

« Avez-vous vraiment pensé ? » avec cela, j'ai mis un doigt dans sa chatte qui était à nouveau extrêmement humide. "C'est pas comme si tu n'aimais pas que ce vieil homme sale touche ton corps..."

"Ce n'est pas ma faute si tu m'as rendu si excitée aujourd'hui Maître!" dit-elle alors que ses jambes cédaient et qu'elle s'appuyait sur moi.

"Allons déjeuner, et tenons-nous en à vos envies"

Nous avons déjeuné tranquillement dans notre canapé en regardant un film. J'ai décidé de la rejoindre et de me déshabiller après avoir fini de manger, et de mettre sa tête juste au-dessus de ma bite, ce qui lui a fait passer le message et elle a commencé à téter mon pénis pendant que nous continuions à regarder le film.

Au bout d'un moment, je devenais assez excitée et je lui ai dit de se mettre entre mes jambes et de les soulever, mettant mon cul ouvert au niveau de son visage. Elle a compris le message et a commencé à le manger, alternant entre le lécher, l'embrasser et pousser sa langue pour essayer de le faire entrer. Elle a passé quelques bonnes minutes à me manger le cul, et je branlais ma bite de temps en temps, mais je ne voulais pas jouir bientôt et je savais que cela arriverait si je branlais pendant qu'elle utilisait sa langue sur mon trou du cul.

"Mets ton doigt dans mon cul et masse ma prostate pendant que tu me suces." Je l'ai commandée.

Ce n'était pas la première fois qu'elle me doigtait, alors elle a su quoi faire et a trouvé ma prostate peu de temps après, ce qui a envoyé des décharges de plaisir dans tout mon corps. Finalement, je n'ai pas pu tenir le coup et j'ai joui dans sa bouche, dans un orgasme incroyable.

Je voulais repousser un peu plus les limites et j'ai décidé de demander quelque chose que je savais être pervers mais qui m'a vraiment excité.

"Ok esclave, maintenant je veux que tu enlèves ce doigt de mon cul et que tu le portes à ton nez et que tu le sentes."

Sara m'a regardé bizarrement mais a lentement retiré son doigt de mon cul, l'a regardé (ce qui, heureusement pour elle, avait l'air propre), l'a amené sous son nez et en a pris quelques bouffées.

"Comment ça sent?"

« Ça sent un peu le cul… »

"Je veux que tu mettes ce doigt dans ta bouche, que tu le suces et que tu utilises ta langue"

"Non Maître s'il vous plaît, ce doigt était juste dans votre cul depuis longtemps, c'est vraiment sale !"

"Exactement, et tu es ma sale salope qui aime chaque partie de moi. Ce doigt a l'air propre donc ce n'est pas comme si j'en demandais autant. Maintenant utilise ta langue et nettoie mon cul de ton doigt"

Je pouvais voir Sara réfléchir pendant quelques secondes, essayant probablement de décider si elle allait dire son mot de sécurité ou goûter l'intérieur de mon cul. Elle a opté pour la première et a lentement porté son doigt à sa bouche et a utilisé sa langue pour le nettoyer, en veillant à le sucer tout en le faisant.

"C'est une bonne fille, ce n'était pas si mal non?" lui dis-je en la tenant dans mes bras et en l'embrassant.

Elle m'a souri et m'a remercié.

Il faisait plus sombre dehors et j'ai décidé d'aller courir

«Je vais courir maintenant salope, pendant que je suis parti, je veux que tu ailles dans notre lit et que tu te bordes sans te laisser jouir. Vous devez tout filmer, pour que je puisse voir plus tard et savoir que vous n'avez pas joui. Comprendre?"

"Oui Maître, tu vas me manquer..."

"Je ne serai pas parti depuis longtemps" répondis-je et lui donnai un baiser sur le front.

Je suis allé courir 45 minutes et je me suis assuré de le rendre intense pour la prochaine soumission de Sara. Une fois rentré à la maison, je suis allé dans notre chambre et j'ai vu ma belle petite amie nue, avec son vibromasseur sur son clitoris et de la sueur sur son corps après avoir rapproché son corps de la libération tant de fois.

« Enfin, je suis tellement excitée, monsieur ! »

Elle a immédiatement lâché son vibromasseur et s'est avancée pour m'attraper.

"Tenir! Mettez-vous à genoux devant moi, vous aurez votre libération, mais avant de devoir me lécher les couilles après cette course.

Je faisais cela en pensant que cela l'humilierait de devoir sucer mes couilles extrêmement moites, mais à ma grande surprise, Sara a juste enlevé mon short et est devenue folle de mes couilles comme si elles étaient la dernière délicatesse sur terre.

"Aimez-vous lécher ma sueur?"

"Je suis tellement excitée pour toi que je pourrais faire n'importe quoi, je veux juste ton corps sur moi !"

Cela m'a excité comme un fou et je ne pouvais rien faire de plus que prendre les rênes et commencer à la baiser comme je savais qu'elle le méritait. J'ai commencé à la baiser assez grossièrement, mais après ma course j'étais assez fatigué et finalement nous avons fini par faire l'amour, corps en sueur sur corps en sueur, nous embrassant partout, et pendant un moment nous avons oublié notre dynamique et sommes retournés à notre relation amoureuse , profiter l'un de l'autre et partager l'amour fou que l'on ressentait l'un pour l'autre.

"C'était tellement bon..." a dit Sara pendant que nous nous câlinions après le sexe

"J'aime chaque partie de cette journée bébé, merci" Je l'ai embrassée. « Comment vous sentez-vous jusqu'à présent ? »

"Je l'apprécie vraiment aussi. J'aime notre vie sexuelle normale, mais c'est définitivement un autre type de plaisir que de me commander et de me faire faire des choses humiliantes et sales, mais que j'aime faire parce que c'est avec toi.

"Alors qu'est-ce que tu dis qu'on fasse quelque chose de nouveau et de sale, salope ?" dis-je en lui souriant, en veillant à mettre l'emphase sur le mot salope.

"Oui Maître, je suis prête à servir" répondit-elle en se redressant et en souriant aussi.

Je l'ai obligée à me suivre jusqu'à la baignoire et à s'agenouiller devant moi.

"Je pense que tu peux deviner ce qui va se passer salope."

"J'ai une idée Maître..."

"Dites ce que je vais faire."

"Tu vas me faire pipi dessus"

"C'est vrai salope, je vais faire pipi sur tout ton corps, une dernière frontière pour marquer ton corps comme le mien, et pour que tu montres ta dévotion."

En fait, elle n'avait pas l'air effrayée ou anxieuse à ce sujet, probablement à cause du moment proche que nous avions partagé juste avant, et toujours élevée de notre amour.

J'ai commencé par faire pipi sur ses seins, éclaboussant mon flux doré sur sa poitrine et ses bras, un peu éclaboussant sur son menton. Je lui ai alors dit d'ouvrir ses jambes et j'ai commencé à pisser sur son clitoris, qu'elle semblait aimer par sa réaction, le liquide chaud envoyant beaucoup de plaisir à travers son corps.

J'ai arrêté mon stream au bout d'un moment et je l'ai regardée.

"Maintenant bébé, je veux que tu ouvres la bouche, que tu me goûtes et que tu me boives. Tu penses que tu peux faire ça ?

Maintenant, elle avait l'air un peu anxieuse, mais sa détermination à se soumettre pour moi était plus grande.

"Je vais essayer Maître, mais je ne suis pas sûr de le boire..."

« Faites cela pour me montrer votre amour et votre dévotion. Si tu m'aimes autant que tu le dis, tu peux prendre n'importe quelle partie de moi, n'est-ce pas ? »

"Tu as raison. Mais je veux le faire non pas en tant qu'esclave mais en tant que petite amie. Si je bois ton pipi, je veux que ce soit comme deux personnes qui s'aiment, pas comme un Maître qui oblige son esclave à le faire, d'accord ? »

"J'adore le son de ce bébé" répondis-je en lui souriant.

Elle sourit aussi et ouvrit la bouche pour moi. Peu de temps après, quelques gouttes ont commencé à sortir et après cela, ma pisse a commencé à couler de ma bite à sa bouche. J'ai arrêté le flux quand sa bouche était à moitié pleine et j'ai regardé l'amour de ma vie fermer sa bouche et avaler ma pisse dorée. Je pouvais voir que ce n'était pas facile pour elle, mais elle a pu me sourire à travers les yeux humides et a ouvert la bouche juste après, exigeant plus de ma pisse. Elle avala deux autres bouchées de moi, chacune plus facilement que la précédente.

"C'était tellement chaud, bébé, je te jure... Qu'est-ce que tu en penses ?"

« C'était affreux, mais j'ai aimé le faire pour toi. J'ai l'impression que nous sommes plus proches que jamais, sachant que j'ai bu le pipi de l'homme que j'aime », a-t-elle dit en riant et en embrassant ma bite.

"C'était un énorme tournant pour la princesse, je le jure, merci de l'avoir fait."

"Tu veux me faire autre chose aujourd'hui ?" elle a demandé

"Pas aujourd'hui, nettoyons-nous les uns les autres et profitons du reste de la nuit en nous câlinant"

"Super! Fin parfaite pour une journée incroyable!”

Nous avons passé le reste de la nuit à profiter de la compagnie de l'autre, chaque fois que je pensais aux choses que nous faisions ce jour-là, j'obtenais des gaffes instantanées, et à la fin, Sara s'est assurée de m'endormir avec une pipe et un anulingus incroyables. J'étais sûr que d'autres jours comme celui-ci devaient arriver dans le futur.

Articles similaires

Wendy et Miss West iii

Le troisième de trois Wendy a été conduite les yeux bandés par Miss West vers une porte à l'arrière du bureau. Miss West inséra une clé et ouvrit la lourde porte en chêne donnant sur ce qui de l'extérieur semblerait être un débarras à côté du bureau principal. En entrant, si Wendy avait pu voir, elle aurait vu une petite pièce, d'environ 6 pieds carrés, peinte en noir avec des anneaux métalliques fixés à différentes hauteurs le long des murs et à divers points du plafond. La pièce était éclairée par des projecteurs orientés dans toutes les directions. Wendy était debout...

1.1K Des vues

Likes 2

Vacances tropicales_(1)

Vacances tropicales C'était une nuit tranquille au complexe, étant hors saison et en milieu de semaine. Mais c'est pourquoi nous étions là - nous avons économisé beaucoup d'argent de cette façon. Après le dîner, nous avons décidé de prendre quelques boissons tropicales et de nous diriger vers le bain à remous du côté nu du complexe. Quand nous sommes arrivés, il y avait déjà un autre couple, ce qui m'a en quelque sorte déçu - j'espérais avoir des relations sexuelles avec ma femme à la belle étoile. Mais nous les avons reconnus comme étant Tom et Nancy, qui s'étaient rencontrés la...

1.6K Des vues

Likes 2

Journée nue - partie 7

« Alors, Sandy veut baiser. J'y suis allé, c'est fait », ai-je dit avec un sourire. Sandy a levé son majeur vers moi et a ri. Eh bien, j'ai besoin d'une pause, ai-je annoncé. J'ai pris une débarbouillette pour que Cindy nettoie son visage de son double soin du visage, puis j'ai tiré une chaise jusqu'au bout du lit. Je pense que je vais juste m'asseoir ici et diriger. Merde, les trois frères et sœurs Monroe nus sur mon lit. Commençons. Johnny monte là-haut sur ton dos et laisse tes sœurs travailler pour te faire bander à nouveau. Sandy, regarde à quel point...

1.1K Des vues

Likes 1

The Switch (édité et republié)

INTRODUCTION : Mes excuses pour toutes les erreurs. Je n'avais pas vraiment l'intention de le poster quand je l'ai fait. J'étais encore en train d'éditer quand je l'ai posté accidentellement. J'ai eu quelques difficultés informatiques. Je remercie presque tout le monde pour leurs commentaires (à l'exception des personnes qui utilisent des histoires pour poster des commentaires à la recherche de nanas ? Vraiment ! Est-ce que ça marche ? ?) J'ai presque terminé le chapitre 2 (qui contient de beaux rebondissements que j'espère vous 'll like) mais s'est arrêté pour nettoyer un peu le chapitre 1 et le republier. J'espère que celui-ci est plus facile à...

106 Des vues

Likes 0

Contes de l'arrière-pays : le changement

Switch a sorti une deuxième lame avec un clic, et j'ai reculé vers mon camion. Ils ne semblaient même pas me remarquer beaucoup. Ils avaient tous entre dix-sept et vingt-six ans. Ils partageaient tous une silhouette imposante et forte, des yeux et des cheveux sombres et un caractère méchant. « Qu'est-ce que vous foutez ici ? » Dit Reed Hardy, l'aîné. Switch renifla bruyamment. J'ai battu la merde hors de ton frère. C'était Switch. Jim s'avança. Ce ne sont pas tes affaires, Reed, laisse ça tranquille. dit-il calmement. J'ai cliqué la porte de mon camion ouverte. Personne ne m'a encore remarqué. Vraiment ? Je...

1.5K Des vues

Likes 0

LA VENGEANCE EST DOUCE???

Hé, Peg, viens ici et aide-moi une minute, s'il te plaît, a appelé son mari John depuis l'intérieur du garage !?! Peg Burton s'est levée à genoux alors qu'elle plantait de jeunes plants de tomates dans son jardin , et après s'être levée et avoir laissé tomber ses gants au sol, elle a parcouru les trente mètres jusqu'au garage à la recherche de son mari !!! maintenant, arrête de faire l'imbécile !!! Elle se retourna prudemment, regardant dans tous les coins et recoins du grand bâtiment à deux stalles, mais juste au moment où elle était sur le point de se faufiler...

1.5K Des vues

Likes 1

Engager la sororité Alpha Kappa Betta

J'ai enfin fini d'emménager dans mon dortoir ! Je suis tellement excitée de recommencer enfin et de quitter le lycée ainsi que toutes les personnes qui m'ont intimidé. Mon meilleur ami Casey est l'un de mes colocataires, nous avons été jumelés avec deux autres personnes au hasard. J'espère que ce ne sont pas des imbéciles. Quoi qu'il en soit, Casey et moi sommes meilleurs amis depuis aussi longtemps que je me souvienne. Il a déjà fini de faire ses valises et nous sommes sur le point d'aller explorer l'université une fois qu'il sera sorti de la douche. Je suis tellement excité...

1.4K Des vues

Likes 0

Une aventure inattendue avec Robin et Olivia - Chapitre 6

Chapitre six : La lumière rouge Le petit déjeuner était exactement ce dont j'avais besoin. Du pain grillé, du bacon et des œufs. Le tout préparé avec les bons assaisonnements. Le bacon croustillant et avec un soupçon de cassonade est délicieux. Il est facile à enrober et à mettre au four pour un goût riche. Le toast a été fait à l'aide d'un pain français coupé en biais. Il a été légèrement grillé des deux côtés, puis du beurre est étalé sur un côté et fondu. Les œufs doivent être cuits lentement et moelleux. Et avec un soupçon de fromage ajoute...

1.4K Des vues

Likes 0

Né de nouveau partie 2

À trois heures, nous nous y remettons et Marie sort le cognac. Roy a déclaré: Un baril de whisky et un bon ivrogne conviendraient mieux à ce bourbier. Très bien, vous avez votre cognac, laissez-moi réfléchir, et comme je le pensais, maman et Mary ont ri en voyant le bloc sténo sortir et les boules de papier frapper le sol comme de la pluie. Marie et Mary ont ramassé les balles et se sont regardées en secouant la tête et ont dit: Il ne peut pas, il ne le ferait pas. J'ai terminé et je suis revenu à la table. Mary...

1.2K Des vues

Likes 0

Une conversation papa-fille.. Partie 1

Une conversation papa-fille Par Sugar Daddy 08/03/15 Tous les travaux sont des copies écrites Ne me juge pas. Je sais qu'après cette histoire, je ne serai pas père de l'année, mais c'est comme ça. J'ai toujours été attiré par les filles plus jeunes. Je n'ai jamais vraiment cédé à mes envies, sauf une fois avec mon jeune cousin. Mais c'est une histoire pour une autre fois. Mais pour en revenir à cette histoire, je suis un homme divorcé avec deux enfants. Les deux sont des filles un huit Julie, et Brandy mon aîné. Ma femme et moi avons divorcé il y...

1.6K Des vues

Likes 1

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.