Phénix ch 01

970Report
Phénix ch 01

Tanya a dansé sur la scène et a retourné sa jarretière bleu pâle au-dessus de la tête de la foule en liesse. Elle était déshabillée jusqu'à sa lingerie bleue assortie - corset, culotte et bas, maintenant, et le corset ne couvrait que la moitié inférieure de ses larges aréoles, cachant à peine ses mamelons durs comme une gomme.

"C'est tout, les garçons", a joyeusement crié Tanya à ses invités. « Rien d'autre ne sort ! Je ne me déshabille pas le jour de mon mariage pour qui que ce soit d'autre que mon mari !"

Elle a quitté la scène pour un mélange de « huées », de câlins, de bisous et de félicitations répétées. Avant de divertir personnellement ses invités, elle avait attendu que la plupart des membres du personnel invités du MI aient déjà quitté la réception, juste au cas où elle voudrait un jour "annuler sa retraite" et reprendre son service actif. Il y avait un semblant de comportement impliqué dans le fait d'être un officier, après tout, même s'il était à la retraite, alors elle fut surprise de se retrouver face à face avec son supérieur immédiat, le colonel Brady.

"Monsieur!" balbutia-t-elle en reconnaissant son emblème avant même de se rappeler qu'elle n'avait plus à suivre la procédure militaire. Elle rit nerveusement en se rappelant son nouveau statut civil. Elle était également nerveuse parce qu'elle essayait très fort de ne pas se tenir au garde-à-vous avec la plupart de ses vêtements devant son ancien officier supérieur.

« À l'aise, major, rit-il. "Je veux dire, détendez-vous, Mlle Tanya, Madame." Ils rirent tous les deux. "Vous pouvez m'appeler 'Jim', maintenant."

"Oui, monsieur... Je veux dire, d'accord, euh, Jim," répondit Tanya, essayant de rire de son embarras.

"Je n'aurais jamais pensé que vous voudriez réellement" devenir "votre personnage d'infiltration", a déclaré le colonel Jim en levant son verre pour prendre une gorgée de Cold Duck. "Mais, puisque vous l'avez fait, j'ai une mission pour vous."

"Je pensais que j'étais à la retraite, monsieur... Jim," répondit Tanya, quelque peu réprobatrice. Elle savait que quelque chose n'allait pas, mais savait aussi que cet homme ne lui demanderait pas de faire quelque chose qu'elle ne croyait pas être juste.

"Oui, et cela s'intègre parfaitement", a déclaré le colonel.

"D'accord," murmura Tanya. « Tu sais que je suis à toi de commander si tu as besoin de moi. Alors, qu'est-ce que tu veux que je fasse ?

"Rien", a répondu le colonel Jim. "Allez, profitez de votre vie. Mais pense à moi si quelque chose d'"inhabituel" se produit, d'accord ? »

"Inhabituel?" Tanya a précisé. "Tu veux dire comme - si 'elle' revient?"

"Quelque chose comme ça, oui", a répondu le colonel Jim. « Il n'y avait plus aucune trace pour prouver qu'elle ait jamais existé, à l'exception du fait que nous l'avons tous vue – pas de restes ; même pas une trace d'ADN. Cela doit signifier quelque chose, mais je ne sais pas quoi.

"Monsieur," dit Tanya, plus fermement maintenant qu'elle avait décidé de ne pas être une amie secrète pour lui, "j'ai vu ce qui s'est passé - nous l'avons tous vu ! Et je sais pertinemment que je n'aurai jamais l'occasion de rapporter ce que vous voulez entendre. Je souhaite seulement qu'il en soit autrement.

"Hé, nouvelle mariée", a déclaré Frank en s'approchant d'elle et en la serrant dans ses bras. "C'est un moment heureux, n'est-ce pas?" Il regarda de Tanya au colonel et vice-versa, une expression interrogative sur son visage.

"Excusez-moi," dit le colonel en souriant au couple. « Félicitations, monsieur Tabor. Elle est une prise merveilleuse. Il serra la main de Frank. « Et maintenant, Tanya, je dois partir. Merci de m'avoir invité."

"Qu'est-ce que c'était que tout ça ?" Frank a demandé en regardant le colonel Brady partir.

Il sentit Tanya hausser les épaules dans ses bras. "Ils veulent toujours..." Elle soupira.

"Eh bien, certaines personnes n'abandonnent jamais", a décidé Frank. "Alors ils deviennent colonels dans les services secrets."

Ils rirent tous les deux. Tanya se balança un instant, commençant à sentir tout le champagne et le Cold Duck qu'elle avait versé dans sa gorge.

"Whoa, là, fêtarde", a ri Frank en l'attrapant par les épaules et en l'aidant à se redresser. "Tu as commencé trop tôt pour moi."

La plupart des invités qui étaient d'anciens membres du Target Club partaient maintenant. Plusieurs traînaient pour dire au revoir, alors Frank et sa demoiselle à peine vêtue de bleu se sont serrés la main et / ou les ont serrés dans leurs bras en partant.

"Ha!" Frank rit alors qu'il regardait autour de lui le bar vide mais très désordonné. « Jessie et Rose étaient intelligentes – elles sont déjà parties depuis longtemps !

"Eh bien," dit-il en haussant les épaules, regardant maintenant sa toute nouvelle femme légèrement vêtue, "Je vais... euh, nettoyer demain!"

Avec un cri et un rire, Tanya a été hissée dans les airs et portée dans les escaliers par son mari fort et beau. Une fois dans sa chambre, Frank la déposa solidement sur le lit et tomba à genoux sur le sol, haletant et sifflant. Tanya se tordit et l'embrassa, mais il était tellement essoufflé par les escaliers qu'il ne pouvait s'empêcher de respirer par la bouche pour lui rendre son baiser.

"Tu bave partout sur moi !" s'exclama Tanya en riant. Puis elle se retourna et laissa tomber ses jambes, une de chaque côté de lui. "Ici! Utilisez tout cet air chaud à bon escient !

Elle retomba sur le lit, riant follement alors que Frank glissait son visage entre ses jambes et commençait à souffler et à mordre sa petite culotte bleue.

« Hahahahaha Aïe ! Hé!" cria-t-elle alors que ses dents commençaient à devenir un peu rugueuses.

Levant la tête avec ses poings dans ses cheveux, Tanya le tira vers le haut, au-dessus du lit et au-dessus d'elle. C'était plus comme s'il sautait du sol sur le lit, et sur elle, bien sûr. Elle grogna bruyamment alors qu'il s'écrasait sur elle.

"Allez, descends !" se plaignit-elle en le retournant. "Tu ferais mieux de ne pas être si fatigué, mon garçon !"

S'asseyant, elle commença à déboutonner sa veste de smoking, puis tira la longue ceinture rouge autour de sa taille. Elle l'a drapé de manière ludique sur son corsage, puis a continué à déboutonner et à décompresser tout ce qu'elle pouvait trouver jusqu'à ce que les vêtements de Frank soient tous lâches.

Tanya regarda son nouveau mari, agacée. Il était encore couvert ! Se glissant hors du lit, elle lui retira ses chaussures, puis baissa son pantalon. Elle a commencé à les jeter à travers la pièce, puis s'est souvenue qu'ils étaient loués et les a accrochés au dossier d'une chaise à la place.

Alors qu'elle le lui retirait, Tanya lissa sa veste et la suspendit au dossier de la chaise avec le pantalon.

« Tu as encore trop de vêtements ! » déclara-t-elle en revenant au lit.

« Tu veux que je me déshabille pour toi, bébé ? demanda Frank, ses yeux dansant malicieusement.

« Bien sûr, Tigre ! Faites un Jamie Lee pour moi !

Frank roula de l'autre côté du lit et passa ses mains le long de ses côtés comme Tanya l'avait fait lorsqu'elle était sur scène montrant ses merveilleux seins et sa silhouette élancée à ses adorateurs. Tanya se leva d'un bond et s'agenouilla au milieu du grand lit que Frank avait construit.

Elle regarda fixement, les deux mains sur sa bouche pour s'empêcher de brailler d'hilarité en plein visage alors qu'elle regardait Frank secouer lentement et très sensuellement sa chemise blanche féculente mais fatiguée, ondulant ses épaules masculines et laissant les manches glisser le long de ses bras.

"Tu es tellement drôle !" Tanya couina, perdant presque complètement la tête.

Encouragé par la réaction de sa nouvelle épouse, Frank fit tourner la chemise et la jeta à travers la pièce vers elle. Elle l'attrapa, mais il tomba court et atterrit sur le bord du lit. Maintenant, il balançait ses hanches de gauche à droite et vice-versa alors qu'il remontait son t-shirt humide, exposant son ventre, puis sa poitrine.

Il l'a tiré le reste du chemin au-dessus de sa tête. Tanya en a profité pour se rapprocher de lui alors qu'il était aveugle et avait la tête couverte. Riant avec exubérance, elle attrapa les extrémités de son t-shirt de ses mains et enroula le tissu autour de son cou.

"Hé! Qui a éteint la lumière?" Frank a demandé, sa voix sonnant tout sauf inquiète alors qu'il sentait Tanya le tenir debout pour qu'il ne perde pas l'équilibre et ne tombe pas.

Ses mains descendirent rapidement de ses épaules à ses pectoraux, ses doigts tordant un mamelon et le faisant crier de surprise alors qu'elle se penchait et léchait l'autre avec espièglerie.

« Waouh, petite coquine ! » cria Frank en l'attrapant aveuglément par les bras. "Alors c'est ce que ça fait ! Pas étonnant que tu l'aimes !" Il a retiré son maillot de corps jusqu'au bout.

La prenant dans ses bras, il devint soudainement très sérieux et l'embrassa profondément, passionnément, entièrement sur les lèvres - pas d'action idiote de la langue, pas de trucs, juste un très, très bon baiser.

"Wow..." murmura Tanya quand elle put respirer à nouveau. Elle sentit, plutôt qu'elle n'entendit, Frank rire au fond de sa gorge alors qu'il l'embrassait à nouveau.

"Vous embrassez bien, monsieur", murmura Tanya en reprenant son souffle.

"Ouais, probablement," songea Frank, souriant à son visage, "mais je me sens inspiré. Peut-être que c'est lui que j'embrasse… » Il l'embrassa à nouveau.

"Oh, non, Shakespeare !" répondit Tanya, le rejetant cette fois. « Encore un baiser comme ça et on le fera debout ici ! Je veux que mon tout premier mari me prenne correctement - à plat sur le dos dans mon lit avec mes jambes écartées ! Au moins, la première fois !

"Ça a l'air délicieux !" Frank gloussa, la relâchant. "Tu veux être attaché aussi ?"

"Euh," dit Tanya, la bouche grande ouverte intelligemment. La question la prit par surprise.

'Comment a-t-il pu le savoir ? Je n'ai jamais rien dit, j'ai pensé que je travaillerais plus sur un dégradé - mettez-le dedans… '

Frank a ri et a commencé à détacher son corset. "Condamner! Ce truc est serré !

Au bout d'un moment, il l'a lâché. Le matériau étroitement étiré s'est enroulé autour de la taille de Tanya lorsque le dernier crochet s'est relâché. Tanya laissa échapper un soupir de soulagement intense. "Oh, mon Dieu - c'est presque aussi bon que le sexe!"

Frank sourit en frottant ses côtés et son dos là où le corset avait imprimé une copie de lui-même dans sa chair tendre et chaude, la sentant onduler lentement d'avant en arrière alors qu'elle appréciait ses mains fraîches caressant son torse qui le démangeait.

Ses mains montèrent inévitablement pour prendre en coupe ses seins amples et ses pouces commencèrent à taquiner ses mamelons durcis, faisant avancer ses épaules en signe de protestation alors qu'elle essayait de supporter la sensation intense. La guidant vers le lit, il embrassa son cou et ses épaules, puis commença à faire glisser ses lèvres et sa langue vers ses mamelons excités.

"Je me demandais jusqu'où tu irais", murmura Frank en blottissant son visage contre son décolleté.

« Qu'est-ce que tu veux dire ? » demanda Tanya, essayant de se concentrer. Il lui est venu à l'esprit qu'elle était peut-être juste un peu pompette et qu'elle articulait mal ses mots.

"Sur la scène quand tu enlevais ta robe de mariée", a répondu Frank en levant la tête et en lui souriant. "Je ne savais pas que les panneaux avant se détachaient comme ça."

Tanya a ri, "Oh, ouais, ça." Il lui vint à l'esprit qu'elle ne devrait probablement jamais lui dire que sa robe de mariée était le costume qu'elle portait pour le concours Miss Nude USA qu'elle avait failli gagner. Elle gémit lorsque Frank tourna la tête et commença à mâcher et à embrasser le côté de son sein droit.

"Voulez-vous que je le fasse?" demanda-t-elle, ne comprenant toujours pas son commentaire précédent.

"Quoi? Vous voulez dire vous déshabiller jusqu'au bout ? » a demandé Franck. "Ça ne m'aurait pas dérangé - ils t'ont tous vu plus austère."

« Et la salle cible ? » demanda-t-elle, toujours incertaine. 'Autant établir les règles de base tôt, pensa-t-elle, 'moins de confusion et de bouleversement plus tard. Poser? Ha ha!'

"Quoi?" Frank a demandé, mettant enfin fin à sa torture des mamelons. "Oh je comprends. Tu veux savoir jusqu'où tu peux aller maintenant que nous sommes mariés. Il l'embrassa doucement sur les lèvres.

"Si vous sentez que vous en avez besoin, et que je ne suis pas là", a déclaré Frank, "je suppose que ça va. Il n'y a aucune raison pour que vous soyez malheureux ou frustré. Je ne suis pas prude et je ne te condamnerai pas pour avoir des sentiments physiques. Mais, je n'ai pas besoin que mes femmes soient utilisées et abusées comme Jake… »

"Tu es adorable," roucoula Tanya, l'interrompant délicatement, "et je l'apprécie. Mais je n'ai besoin de personne d'autre que toi. Du moins, pas pour les prochains jours… »

Frank rit et la poussa en arrière pour s'allonger à plat sur le lit.

« Oh ! Beau et fort !" elle rit en atterrissant.

Frank a baissé sa culotte, alors elle a levé ses jambes pour l'aider. Il ne put s'empêcher de remarquer qu'elle recula légèrement quand il attrapa le haut de ses bas.

"C'est bon," dit-il, la calmant. "Je sais comment enlever une paire de bas sans les faire couler."

"Je pensais que je les laisserais", répondit Tanya distraitement. "La plupart des hommes aiment leur apparence."

« Sont-ils confortables ? » demanda Frank en la regardant. Ses yeux avaient une question en eux et Tanya était à peu près sûre de ce qu'était la question, mais elle savait qu'il l'aimait trop pour jamais la poser.

« Les bas ? » demanda Tania. « Non, pas après m'être allongé un moment. J'ai des crampes aux jambes si je les laisse trop longtemps à moins que je ne sois debout.

Frank sourit et attrapa à nouveau le haut de ses bas. Cette fois, elle le laissa les enlever.

"Je ne suis pas la plupart des hommes", dit-il doucement en tirant le deuxième bas au-delà de son talon et du bout de ses orteils. Il les posa tous les deux très soigneusement sur sa veste de smoking.

"Non, tu n'es pas comme la plupart des hommes," murmura Tanya. "Et rien que pour ça, je pourrais t'aimer."

"Vous pourriez?" Frank a demandé, le rire dans les yeux, maintenant. "Que dois-je faire pour te conquérir complètement ?"

Tanya sourit. Son nouvel époux aimant vient d'ouvrir la porte à son esprit pervers plein de fantasmes. Si tout fonctionnait bien, au matin, elle ne pourrait plus marcher.

"Eh bien," songea-t-elle, "tu pourrais commencer par m'attacher au lit..."

« Ah, ah ! » Franck gloussa. « Je l'ai su dès l'instant où j'ai vu ce corset te couper en deux ! Tu es un maniaque de la servitude !"

"Coupable," gémit Tanya, à peine capable de s'empêcher de rire face à sa réaction exubérante. « Alors, attachez-moi et punissez-moi… »

"Uh-huh, d'accord", a répondu Frank. « Avec quoi ? »

"Oh!" dit Tanya, réalisant soudainement qu'il n'avait rien avec quoi l'attacher. "Eh bien, voyons voir... Tu as un placard plein de vêtements, ma chérie. Utilise ton imagination."

Frank se leva et rapporta une demi-douzaine de chemises à manches longues. "D'accord, ma chérie," dit-il, sa voix pleine de promesses alors qu'il laissait tomber sa charge de vêtements sur le lit. Tanya se mit en position et tendit son bras droit, se présentant pour être ligotée.

Frank noua joyeusement une manche autour de son poignet. "Et maintenant?" demanda-t-il, pas sûr de ce qu'elle voulait.

« Attachez-le autour de la tête de lit ? dit-elle, regardant autour d'elle avec espoir un endroit où nouer l'autre manche. "Hmm, je suppose que vous devez utiliser le cadre."

Frank a fini par gratter ses bras entre la tête de lit et le matelas et boutonner le revers de la manche restante autour du cadre tenant les sommiers. Pendant qu'il était là, il fit de même avec une autre chemise, puis noua son bras lâche autour de son poignet gauche. Maintenant, Tanya était à plat sur le lit avec les deux bras attachés sur sa tête.

Tanya avait encore assez de liberté de mouvement pour atteindre son visage avec ses mains jusqu'à ce que Frank attrape ses jambes et la tire plus bas sur le matelas pour qu'il puisse également lui lier les pieds.

"Dieu, tu as l'air sexy", haleta Frank, se reculant et regardant son travail.

Tanya était allongée au centre du lit, les jambes écartées et attachées, regardant impuissante. L'expression de son visage se traduisait en pure luxure. Il pouvait faire tout ce qu'il voulait et elle ne pouvait rien y faire sauf peut-être crier.

"Qu'est-ce que tu vas me faire, monsieur", roucoula Tanya, jouant le rôle de la victime kidnappée.

"Je n'ai pas décidé", a déclaré Frank pensivement, essayant de faire travailler son esprit dans un domaine où il n'était jamais allé auparavant.

« Ah ! » s'exclama-t-il doucement, se souvenant de quelques accessoires de la loge de la strip-teaseuse en bas. "Je reviens tout de suite."

"Apporte quelque chose à manger", suggéra Tanya, criant à son cul nu alors qu'il disparaissait par la porte.

Frank a pratiquement volé dans les escaliers et à travers le bar jusqu'à la porte de la scène. Une fois dans la loge, il sortit quelques plumes d'un costume, puis entra dans la cuisine, espérant trouver quelque chose d'érotique à utiliser sur son corps nu qui l'attendait. Rassemblant des affaires au fur et à mesure qu'il les trouvait, Frank s'est rendu compte qu'il aurait besoin d'un panier à linge pour tout transporter, alors il est retourné dans le vestiaire et en a trouvé un.

« Hmm, voyons », pensa-t-il en repassant par la cuisine. « Des cerises au marasquin, une bouteille de vin, un seau ! J'aurai besoin de glace ! il a mis de la glace dans le seau autour d'une bouteille de vin qui restait de la réception. 'Ouais! Sirop au chocolat!'

Il se dirigea vers les escaliers, puis s'arrêta. 'Nourriture! Elle a dit…' Cette partie était facile. Le bar n'était pas encore nettoyé et il y avait de la nourriture partout - surtout du gâteau de mariage.

Un sourire malicieux se dessina sur son visage à l'idée d'étaler du gâteau blanc et humide et du glaçage sur ses seins et son ventre, puis de faire gicler du chocolat et de verser des cerises au marasquin sur elle.

"Un vrai délice de gâteau de mariage", pensa-t-il avec enthousiasme alors que son imagination se déchaînait avec des images de remplir sa douce chatte blonde pleine de gâteau de mariage, puis de baiser son gâteau et sa chatte remplie de glaçage.

Il coupa un gros morceau du gâteau de mariage et le posa soigneusement sur tout le reste dans le panier à linge, puis le porta à l'étage.

Tanya s'était relevée un peu pour que ses jambes soient serrées contre les manches de chemise nouées autour de ses chevilles, mais ses bras étaient suffisamment lâches pour atteindre à nouveau son visage.

"Désolé, j'ai eu une démangeaison", a-t-elle expliqué quand il a posé le panier à linge et l'a regardée de la tête aux pieds.

"Non, ça va," dit Frank, distrait. "Je me demandais juste par où commencer."

'N'importe où, idiot', pensa-t-il. 'Commencez simplement! Elle adorera tout ce que vous ferez… Faites quelque chose !

Il la regarda alors qu'elle était allongée là, attendant. Ses hanches bougeaient lentement d'avant en arrière, indiquant qu'elle était plus que prête à commencer. Il a commencé par la plume. Tanya a souri quand elle l'a vu, puis a fermé les yeux pour être surprise quand il l'a touchée avec.

Frank caressa doucement la plume le long de ses côtes et regarda Tanya trembler sensuellement au toucher doux et chatouilleux. Elle a commencé à respirer un peu plus fort par la bouche, maintenant, au lieu de son nez, tout le haut de son corps bougeait avec sa respiration érotique.

'Dieu! Elle sait comment l'allumer ! pensa-t-il en frottant lentement le bout de la plume contre sa chair. Il encercla ses seins avec la plume, dessinant des cercles de plus en plus proches autour de ses mamelons. Alors que la plume faisait son approche circulaire, Frank avait du mal à ne pas commencer à rire de joie en regardant ses mamelons presque tripler de taille à son excitation.

Il souleva la plume et Tanya cambra le dos, essayant de trouver la plume avec ses seins. Il frappa l'extrémité douce de la plume sur un mamelon durci, la faisant haleter à la sensation soudaine. Quand il regarda son visage, il vit qu'elle avait toujours les yeux fermés. Elle était vraiment dans sa servitude.

"La prochaine fois, je lui banderai les yeux aussi", pensa Frank. "Elle semble aimer ne pas pouvoir voir ce que je fais."

Il a continué autour, à travers son sternum et jusqu'à caresser son cou avec la plume, puis s'est dirigé à travers son corps vers son autre sein. Tanya bougea ses épaules et soupira, incapable de contenir son plaisir à son jeu doux et sensible. Ses yeux étaient toujours fermés et Frank se demanda ce qu'elle visualisait, s'il y avait quoi que ce soit.

Une minute plus tard, il avait son mamelon gauche aussi excité et pointu que le droit l'avait été. Il a commencé à les gifler doucement un par un avec le bout de la plume. Puis, utilisant le bout pointu, il toucha délicatement la pointe contre l'un de ses mamelons.

Tanya sursauta, haletante. Ses yeux s'ouvrirent, puis elle se détendit lorsqu'elle réalisa ce qui la touchait.

"Qu'est-ce que tu pensais que c'était?" Frank a demandé, riant avec elle de sa réponse surprise.

Elle n'a pas répondu. Au lieu de cela, Tanya ferma à nouveau les yeux et cambra ses seins, voulant qu'il joue encore avec eux. Riant doucement, Frank a dessiné des motifs circulaires autour de ses seins avec l'extrémité pointue de la plume, laissant de délicates rayures blanches sur sa peau douce et crémeuse. Il continua jusqu'à sa cage thoracique et tira sur son ventre pendant une minute ou deux, la faisant se contracter plusieurs fois.

Atteignant son panier de friandises, il attrapa un glaçon dans le seau à vin et le planta dans son nombril. Avec un cri surpris, Tanya se leva, les yeux grands ouverts à nouveau pour voir ce qu'il faisait.

"Tu ne me fais pas confiance !" Frank l'a accusée.

"Oui, je le sais," répondit Tanya anxieusement. "Je veux juste voir ce que tu fais, c'est tout."

Frank se leva, laissant le petit glaçon dans cette échancrure sexy au milieu de son ventre.

« Où vas-tu ? » Tanya voulait savoir.

"Je vais vous bander les yeux", a répondu Frank, cherchant puis trouvant sa ceinture rouge.

Tanya leva la tête sans protester alors qu'il attachait le large tissu autour de son visage.

« Comment ça ? » Il a demandé. "Confortable?"

"Ouais, super," répondit Tanya, essayant de bouger la tête pour qu'elle puisse le voir à travers le petit point de lumière qui passait par son nez. Après quelques secondes, elle a décidé que cela n'en valait pas la peine et s'est simplement allongée pour le laisser faire ce qu'il voulait d'elle.

Elle pouvait le sentir bouger sur le lit. Chaque nerf de son corps s'attendait à être touché ou piqué avec quelque chose. Il y avait un bourdonnement défini et très agréable commençant entre ses jambes. Elle espérait qu'il ferait quelque chose à ce sujet, bientôt aussi.

Quelque chose de très doux toucha ses lèvres. Elle ouvrit maladroitement la bouche et leva la tête en avant pour découvrir ce que c'était. Frank effleurait ses lèvres avec un petit morceau de gâteau. Elle ferma ses lèvres autour de lui, gémissant de plaisir au goût, puis réalisa qu'elle avait aussi un doigt dans la bouche.

En riant, elle avala le morceau de gâteau et de glaçage et commença à sucer son doigt. Elle entendit son approbation, puis il retira son doigt. Elle sentit quelque chose de chaud et spongieux être appliqué sur son mamelon droit. D'après l'odeur et la sensation, c'était plus du gâteau de mariage. Elle sourit et soupira de plaisir alors que Frank appliquait plus de gâteau de mariage sur son autre mamelon. Puis il le lécha délicatement – ​​d'abord un mamelon, puis l'autre.

Quelque chose d'humide coula sur son visage. Il avait aussi une odeur forte et sucrée, mais plus fruitée, cette fois. Léchant l'humidité de ses lèvres, elle reconnut le sirop de cerise et se rendit compte que Frank tenait probablement une cerise au marasquin près de ses lèvres. Ouvrant la bouche et levant la tête, elle chercha aveuglément la friandise. Après quelques secondes, il le laissa effleurer ses lèvres et elle l'aspira avidement dans sa bouche et le mâcha, gémissant de plaisir en avalant son petit prix.

Puis elle sentit quelque chose couler sur un sein. C'était épais et une partie coulait sur son côté. Après que tout son sein gauche ait semblé recouvert de la substance, elle pouvait sentir Frank dessiner des dessins, faisant couler le liquide frais sur son ventre.

Il dessina quelques cercles délicats autour de son ventre, puis en dribbla sur son clitoris excité, la faisant haleter à la sensation.
Elle sentit son doigt la toucher là-bas pendant un instant, puis quelque chose d'humide se pressa contre ses lèvres. Elle ouvrit la bouche et lécha. C'était du chocolat !

"Miam!" gémit-elle. "Dieu! Suis-je couvert de chocolat ?

"Ouais!" Frank a répondu: "et je vais tout lécher!"

"Oh mon Dieu!" murmura Tanya en sentant sa bouche aspirer avidement un mamelon recouvert de chocolat.

La langue humide et chatouillante de Frank chassait le chocolat collant et humide autour de sa poitrine et sur le côté de sa cage thoracique, jusqu'au drap sur lequel elle était allongée. Tanya était tellement excitée maintenant qu'elle ne pouvait pas rester immobile. Enfin, Frank a cessé de taquiner ses points de chatouillement sur sa cage thoracique et a commencé à lécher les traînées de chocolat qu'il avait faites sur son ventre, descendant lentement vers sa chatte recouverte de chocolat.

Alors que sa langue chaude et liquide se déplaçait plus loin dans son ventre, Tanya continuait à pousser avec son torse, levant son bassin dans les airs, désespérée qu'il la touche là-bas. Elle gémit de frustration alors qu'il léchait tout autour de son clitoris, le ratant à chaque coup de langue sensuel alors qu'elle se tordait d'avant en arrière, essayant d'introduire son clitoris dans sa langue chaude et lapante. Puis, c'est enfin arrivé !

« Aaa – Ah ! » Tanya a crié lorsque la langue de Frank a atterri carrément, juste sur son petit clitoris dur! La sensation était incroyable et elle se tordait de façon incontrôlable alors que son premier orgasme conjugal inondait son corps, la submergeant complètement.

"Wow, bébé," entendit-elle Frank s'exclamer avec surprise. « Bouche à incendie ! »

Après son premier gros sperme, Frank est revenu sur son clitoris, le léchant délicatement avec sa langue, ne lui laissant aucune chance de se calmer. Tanya n'arrêtait pas de crier et de se tortiller, un instant écrasant son bassin contre son visage, l'instant d'après essayant désespérément d'échapper à ses coups de langue impitoyables.

Après quelques minutes de pure torture de la langue, Frank laissa sa nouvelle épouse se détendre, sa langue trop fatiguée pour faire quoi que ce soit de plus en ce moment. Tanya était allongée sur le lit, haletant, les bras et les jambes toujours attachés, son corps couvert d'un fin éclat scintillant et de beaucoup de traînées collantes de langue chocolatée.

Frank se pencha et lécha du bas des lèvres de sa chatte trempée jusqu'à son clitoris, lui donnant un dernier orgasme bouleversant. Tanya est restée allongée sur le lit pendant plusieurs minutes, tremblant toutes les quelques secondes alors qu'un autre petit orgasme s'échappait de son corps hypersensible.
Gémissant faiblement à chaque expiration, Tanya tâtonna d'une main et réussit finalement à retirer le bandeau rouge de ses yeux.
"Oh, mon Dieu, tu es tellement incroyable..." murmura-t-elle, toujours essoufflée par ses orgasmes.

"Je suis content que ça vous ait plu", a plaisanté Frank. Il arborait toujours une belle érection, mais ne semblait pas encore pressé de l'utiliser. "Tu veux du vin ?"

"Ouais," soupira Tanya faiblement.

Frank a sorti la bouteille et a soigneusement abaissé le bord de la bouteille jusqu'aux lèvres de Tanya. Il a versé juste un peu, puis s'est arrêté. Après qu'elle ait avalé, il versa un peu plus, puis prit lui-même une grande gorgée et remit la bouteille. Espionnant plusieurs gouttelettes d'humidité sur les seins de Tanya, il les frotta doucement avec sa main.

"Il y a plus de gâteau", a suggéré Frank, sortant le gros morceau qu'il avait coupé plus tôt.

"Mon Dieu," haleta Tanya en le regardant. "On ne peut pas manger tout ça ! Je serais inconscient pendant une semaine !

Frank sourit et cassa un morceau, l'offrant aux lèvres de Tanya. Après lui avoir donné quelques petites bouchées, il en mangea lui-même, puis se leva sur ses genoux.

Tanya a crié son plaisir et sa surprise en regardant Frank prendre le reste du morceau de gâteau et commencer à se masturber avec, recouvrant complètement sa bite dure de gâteau et de glaçage blanc. Puis, posant le gâteau restant à côté d'elle sur le lit, Frank se dandinait sur ses genoux jusqu'à ce que Tanya puisse l'atteindre avec sa bouche. Alors qu'il se rapprochait, Tanya essaya encore et encore en riant de s'étirer vers lui, aspirant bruyamment de l'air à travers ce charmant "O" de sa bouche sexy.

Enfin, il l'atteignit. Peu de gâteau est entré dans sa bouche, mais elle s'est amusée à essayer avec enthousiasme de lécher et de tout sucer de sa bite. Il y avait plus de gâteau et de glaçage autour de sa bouche et sur ses joues qu'elle n'arrivait à en avaler.

Après quelques instants à laisser Tanya sucer sa bite dure et baiser doucement son visage, Frank s'est éloigné et s'est repositionné à genoux entre ses jambes.

"Est-ce que je vais enfin me faire baiser par mon mari ?" demanda Tanya avec espoir.

Franck n'a pas répondu. Souriant malicieusement, il se pencha et ramassa le gâteau restant à côté d'elle.

"Oh non!" cria Tanya. « Tu ne vas pas… Yike ! »

Prenant le gâteau, Frank l'étala sur tout son ventre, étalant du gâteau et du glaçage sur tout son torse. Prenant une grosse bouchée de gâteau écrasé dans ses deux mains, il l'étala entre ses jambes attachées. Tanya se tordit sauvagement, essayant de serrer les lèvres de sa chatte pour qu'aucun gâteau ne monte en elle. Cela n'a pas fonctionné. En quelques secondes seulement, sa chatte était pleine de gâteau blanc spongieux et pâteux et de glaçage.

Tanya serra son bassin avec colère, essayant de le forcer à revenir. Frank rit et serra fermement sa main contre sa fente, repoussant tout ce qui en sortait. Avec un grognement de frustration, Tanya laissa tomber sa tête en arrière et resta allongée là, rayonnant de colère contre lui.

Frottant ses mains sur son torse recouvert de gâteau, Frank se positionna contre ses lèvres et enfonça sa bite dure dans sa chatte remplie de gâteau.

"Oh mon Dieu! C'est fantastique ! Frank a crié alors que le gâteau blanc spongieux et la chaleur de la chatte humide entouraient sa bite. Il a commencé à la baiser sérieusement, sans attendre qu'elle se rattrape.

Se penchant et rapprochant le panier à linge, il en sortit le sirop de chocolat.

"Non!" Tanya cria, essayant de s'éloigner de lui alors qu'elle réalisait ce qu'il allait faire.

"Oh, c'est bien," lui sourit Frank en se crispant. "Refais-le!"

Tanya sursauta à nouveau, plusieurs fois alors que Frank vaporisait du sirop de chocolat sur son ventre et ses seins. Ralentissant, Frank se pencha en arrière et tira presque complètement, puis couvrit sa bite exposée de chocolat. Il pouvait entendre Tanya gémir alors que le liquide frais et épais coulait sur son clitoris et sur les lèvres de sa chatte.

Frank a fermé le couvercle, puis a enfoncé sa bite recouverte de chocolat en elle. Il rit de surprise et Tanya glapit lorsqu'une fontaine de chocolat collant éclata et pulvérisa sur son ventre. Se retirant, Frank l'a de nouveau percutée. Il y avait moins d'éclaboussures de chocolat cette fois.

Passant ses mains avec convoitise sur son ventre et ses seins collants, Frank ramena rapidement Tanya à un état excité. Personne ne pouvait ignorer autant de sensations, même si elle essayait vraiment de ne pas le laisser gagner.

Après quelques minutes de ses mains sur son corps, elle se tordait sous lui, gémissant et criant, son corps inondé de sensations orgasmiques une fois de plus. Elle était tellement pleine de trucs collants qu'elle n'a pas senti son orgasme. Mais elle savait qu'il était venu quand il l'a enfoncée très fort à quelques reprises, exerçant une pression intense contre son clitoris avec son bassin alors que tout son torse se contractait plusieurs fois.

Allongé à côté d'elle par la suite, Frank fit courir ses doigts de haut en bas sur son ventre doux et collant.

"Dieu, tu es un beau gâchis", murmura-t-il, puis il s'endormit, son bras reposant sur son estomac collant et recouvert de chocolat.

Tanya libéra les mains des manches de sa chemise, puis se retourna pour s'allonger sur le côté, les jambes toujours écartées, mais maintenant en position de marche. Poussant ses seins collants contre son visage, elle s'allongea, pensant à l'étouffer dans tout ce chocolat gluant qu'il avait promis de manger. Elle s'endormit avant de pouvoir y parvenir, cependant, complètement épuisée par tous ces merveilleux orgasmes.

Articles similaires

Photos de Laure

Je voyais Laura par intermittence depuis quelques années, nous étions au mieux des copains de baise, et au pire, nous passerions des semaines sans parler. Nous étions de retour depuis un moment quand Laura a appelé et s'est invitée ce soir-là. Laura était exceptionnellement chaude, de longs cheveux blonds, des yeux bleus, un corps serré, un bronzage toute l'année, de beaux seins de bonnet B et une chatte rasée que j'adorais manger. Habituellement, lorsque Laura venait après le travail, elle apportait une tenue sexy avec elle et s'habillait pour moi. Parfois, nous prenions des photos d'elle dans divers états vestimentaires et...

613 Des vues

Likes 0

Huit - Partie 2

À présent, nous ne ressentions absolument aucune inhibition entre nous et avions essayé à peu près tout ce qu'il y avait à essayer. René et Jane aimaient se produire devant nous et pariaient secrètement entre eux sur le temps qu'il faudrait avant que George et moi n'en puissions plus et nous rejoignions. Pour une raison quelconque, il y avait une chose que nous n'avions pas encore faite – ni George ni moi ne nous étions pénétrés. Il n'y avait pas de raison particulière car nous ne trouvions pas inhabituel de nous toucher et nous guidions fréquemment nos bites respectives dans les...

575 Des vues

Likes 0

Ma première pipe

Alors que nous commencions à regarder la télévision, Dave a remarqué que mon pantalon dans ma zone d'entrejambe avait commencé à remonter. Je commençais à avoir un boner. Il demande si ça me dérangerait de lui montrer. Je n'avais jamais vraiment été avec une autre fille ou qui que ce soit et j'étais défoncé, alors je me suis dit pourquoi pas. Alors j'ai décompressé mon pantalon et sorti ma queue. J'ai 16 ans et j'ai une assez grosse bite d'environ 8 pouces et sacrément épaisse. Quand c'était tout le chemin, il l'a juste regardé et a dit putain mec c'est énorme...

582 Des vues

Likes 0

Tomber amoureux de Kyle - Chapitre 6

Très bien, voici la partie suivante. Ouais, ça ne prend pas mille ans ! Je suis assez fier de ce chapitre, surtout compte tenu de l'état d'esprit de pet cérébral dans lequel je traîne... Merci à tous ceux qui m'ont donné des idées. Je suis encore en train de décider comment je vais continuer cette histoire. Je le ferai très probablement, mais il n'y aura probablement qu'un chapitre ou deux de plus. Mais vous serez tous heureux de savoir que je commence une autre histoire dès que celle-ci sera terminée. Je suis vraiment excité de le publier; Je pense vraiment que...

528 Des vues

Likes 0

Un garçon et son génie - Chapitre 06

À la suggestion de Sophie, Matt rentra chez lui ce soir-là. Ils ne voulaient pas que quiconque soupçonne qu'il avait un génie, alors ils ont décidé qu'il devrait probablement rester loin d'elle en public pendant un moment. Matt accepta, même s’il aurait préféré ne pas avoir à le faire. Matt était allongé sur son lit, nu, pensant à tout ce qui s'était passé récemment. Plusieurs fois dans sa vie, il avait imaginé à quoi ressemblerait sa vie s’il rencontrait un génie. Bien sûr, une fois qu’il avait atteint la puberté, ses pensées s’étaient tournées vers tout le sexe qu’il aurait. Dans...

599 Des vues

Likes 0

L'auberge du plaisir

Quelle longue journée! J'avais marché depuis toujours, il me semblait, certainement sur des kilomètres, rendez-vous dans une certaine auberge isolée pour vous rencontrer. Je suis arrivé chaud, fatigué et poussiéreux, pour découvrir que vous aviez été retardé, mais que vous aviez réservé une chambre pour nous. J'étais ravi d'être emmené dans notre refuge, pensant que je pourrais avoir un bonne douche chaude avant votre arrivée. Parlez de calme ! Notre chambre donnait sur un balcon luxuriant, presque totalement caché du monde extérieur par une forêt de hautes plantes et d'arbres. J'ai remercié le chasseur, et j'ai arraché mes vêtements alors que...

190 Des vues

Likes 0

Contes de l'arrière-pays : le changement

Switch a sorti une deuxième lame avec un clic, et j'ai reculé vers mon camion. Ils ne semblaient même pas me remarquer beaucoup. Ils avaient tous entre dix-sept et vingt-six ans. Ils partageaient tous une silhouette imposante et forte, des yeux et des cheveux sombres et un caractère méchant. « Qu'est-ce que vous foutez ici ? » Dit Reed Hardy, l'aîné. Switch renifla bruyamment. J'ai battu la merde hors de ton frère. C'était Switch. Jim s'avança. Ce ne sont pas tes affaires, Reed, laisse ça tranquille. dit-il calmement. J'ai cliqué la porte de mon camion ouverte. Personne ne m'a encore remarqué. Vraiment ? Je...

2.4K Des vues

Likes 0

Engager la sororité Alpha Kappa Betta

J'ai enfin fini d'emménager dans mon dortoir ! Je suis tellement excitée de recommencer enfin et de quitter le lycée ainsi que toutes les personnes qui m'ont intimidé. Mon meilleur ami Casey est l'un de mes colocataires, nous avons été jumelés avec deux autres personnes au hasard. J'espère que ce ne sont pas des imbéciles. Quoi qu'il en soit, Casey et moi sommes meilleurs amis depuis aussi longtemps que je me souvienne. Il a déjà fini de faire ses valises et nous sommes sur le point d'aller explorer l'université une fois qu'il sera sorti de la douche. Je suis tellement excité...

2.3K Des vues

Likes 0

Mûr pour la cueillette - Partie 4

Mûr pour la cueillette - Partie 4 Par Kevin Moore Bryan m'a attaché au lit en un temps record, puis a récupéré un appareil photo Pentax Spotmatic dans l'armoire - j'ai découvert plus tard que l'homme était un photographe professionnel et que les bum-boys et la pornographie étaient ses deux principales passions dans la vie. Alors qu'il jouait avec la caméra, un homme noir nu est entré dans la pièce. « C'est gentil de ta part d'être enfin venu, Lloyd, dit Bryan. Kevin aurait pu être allongé ici pendant des heures, attendant un bon royal rogering du mamba noir. « Le...

2.3K Des vues

Likes 0

Entraîneur Kristen

Ma nièce joue au softball dans une petite ligue parrainée par la ville dans laquelle nous vivons. Son entraîneur, Kristen (nom d'emprunt), est vraiment la seule chose amusante dans les jeux. Kristen est sur le côté épais. Elle a une sorte de visage trapu sur lequel elle se maquille et des lèvres boudeuses qui sont de la même couleur rouge foncé que ses longs cheveux bouclés. Elle n'est pas ce que j'appellerais une beauté classique, mais elle est définitivement faisable. Et si je devais deviner, je dirais qu'elle était probablement entre le début et le milieu de la trentaine. Kristen dégage...

2.7K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.